Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 25/03/2014 07H40

4 minutes d'extraits d'Enfer, épisode d'Apocalypse à ne pas manquer ce soir.

Mardi, environ six millions de téléspectateurs étaient devant France 2, pour suivre les deux premiers volets de la série documentaire remarquable Apocalypse : la première guerre mondiale. Les deux parties suivantes sont diffusées ce 25 mars. Extrait ci-dessous de l'épisode 3, Enfer (attention, certaines images peuvent heurter les plus sensibles).

 

 

Enfer :Septembre 1915. Des millions d’hommes sont pris dans le piège d’une guerre immense. Des tranchées de France aux montagnes italiennes ou des Balkans, jusqu’aux portes de l’Orient, l’Europe entière s’est enflammée. Nouvelles armes, nouvelles défenses, la guerre est désormais industrielle et chimique. Les combats atteignent une violence jusque-là inconnue. L’artillerie pilonne. Les attaques se font au gaz, aux lance-flammes, aux Shrapnels, mélange de poudre et de billes de plomb qui fracassent les visages et les corps. Les assauts sont terrifiants, suicidaires. Des orages d’acier brisent les tympans et rendent fous les soldats. Les blessures sont affreuses, les conditions de vie et d’hygiène dans les zones de combat sont catastrophiques, les épidémies font des ravages… C’est l’enfer. En France, les Allemands lancent en février 1916 une grande offensive sur Verdun. Les Français tiendront coûte que coûte. Dans la Somme, la bataille la plus sanglante de la guerre commence le 1er juillet 1916. En quelques heures, l’armée britannique perd 30 000 hommes. Cinq millions d’hommes sont déjà morts en seize mois. Mais pour les grands chefs, le coût humain et matériel est si élevé qu’il faut que l’ennemi paie et que la guerre continue. Comment arrêter cette folie ? Comment mettre fin à cette rage ?

 

Documentaire réalisé par Isabelle Clarke. Auteurs Daniel Costelle, Isabelle Clarke. Commentaire français écrit par Daniel Costelle et Isabelle Clarke. Commentaires de Mathieu Kassovitz. Conseillers historiques André Loez, Frédéric Guelton, Paul Malmassari.

 

Crédit photo © Bundesarchiv.

Commenter cet article