Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 24/03/2014 11H40

Pilule, la fin d'un mythe. Document diffusé ce lundi.

En décembre 2012, pour la première fois, une plainte pénale est déposée en France contre une pilule contraceptive pour « atteinte involontaire à l’intégrité de la personne humaine». C’est « l’affaire Marion Larat ». Elle sera suivie par 80 autres plaintes de femmes ayant eu des accidents qu’elles attribuent à leur pilule contraceptive.

En 2013, l’agence Française du médicament estime que les pilules provoquent chaque année en France 2 530 thromboses veineuses (accident de coagulation) et 20 décès, dont 70% « attribuables aux pilules de 3ème et 4ème génération », pourtant présentées par l’industrie pharmaceutique comme « moins dosées ». Du coup, en France, les femmes se sont massivement reportées vers les pilules classiques (« 2ème génération ») ou vers le stérilet.

Aux Etats-Unis, 13 000 victimes d’accidents de coagulation poursuivent en justice le laboratoire Allemand Bayer, qui a commencé à les indemniser. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi les autorités sanitaires françaises ont-elles mis plus de 20 ans à prendre la mesure du problème, alors que l’agence anglaise du médicament, elle, avait tiré le signal d’alarme dès 1995 ?

Pour SPECIAL INVESTIGATION, Maha Kharrat enquête sur un nouveau scandale sanitaire, en partie provoqué par le lobbying des fabricants de pilules auprès des médecins, journalistes, et autorités de santé, jusqu’aux cabinets ministériels. Document diffusé c elundi à 22h25 sur Canal+.

Crédit photo © Flab Prod / Chengyu Prod.

Commenter cet article