Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 19/05/2014 9H05

Beau succès pour le document La vie secrète des Gitans diffusé sur M6.

Zone interdite spéciale "Vie secrète des Gitans"  était proposé hier, dimanche 18 mai à 20h50 sur M6. Présenté par Wendy Bouchard.

Et c'est un joli succès d'audience pour ce numéro spécial :

On les appelle les “gens du voyage”. Ils sont Manouches, Sintis ou Gitans catalans. Leur monde est mystérieux mais pendant plusieurs mois ils ont ouvert leurs portes et ont révélé leurs secrets.

"Originaires d’Inde, ils sont partis sur les routes il y a plus de 1.000 ans pour se disperser sur la planète. En France, ils sont environ 300.000. La plupart sont devenus sédentaires, sans jamais s’assimiler tout à fait. Ils vivent et se marient entre eux. Ce film est une plongée unique au coeur de leur univers. Etonnants et attachants, les Gitans nous font partager leur code d’honneur, leurs lois, leurs coutumes fondées sur la famille et la solidarité. Leur vie est rythmée par des fêtes pour lesquelles ils dépensent sans compter : baptêmes, anniversaires, mariages. Nous allons y assister. Chez les Gitans catalans pour se marier, la future épouse doit prouver sa virginité en public, lors d’une cérémonie douloureuse appelée “le mouchoir”. A Montpellier, la famille Baliardo s’apprête à célébrer la noce d’Antonio avec Carlène. Auparavant, selon la coutume, la jeune fiancée doit passer cette épreuve du “mouchoir”. Seules les femmes peuvent assister à ce rituel très privé que nous avons eu le privilège exceptionnel de filmer. Un moment d’émotion d’une rare intensité. Chez les Manouches, le mariage se fait selon une toute autre tradition : le jeune fiancé enlève sa future épouse pendant la nuit, en secret. Ils partent en voyage de noces sans prévenir leurs parents qui apprendront la nouvelle après le départ. C’est seulement au retour que la cérémonie va s’organiser. Nous avons assisté à un “enlèvement” et au retour du jeune couple. Tout au long de ces fêtes, baptêmes, anniversaires et mariages, nous découvrons l’intimité et les rites de ce peuple".

Un film d'Aymone de Chantérac.

 

J’ai abordé cette enquête sans aucun à priori et avec beaucoup de curiosité car c’était un sujet que je ne connaissais pas, hormis ce qu’on voyait à la télé sur l’immigration récente des Roms, et l’été, sur les conflits entre les mairies et les gens du voyage concernant les aires de passage et les occupations illégales de terrains. Pour comprendre qui ils sont, je me suis davantage intéressée à leurs traditions et leur culture.
(...)
Au départ, ils étaient très méfiants. Je suis d’abord allée les rencontrer avec Stéphane Ferrara, un ancien boxeur, très connu parmi les gens du voyage, car les Gitans aiment beaucoup ce sport. Nous ne sommes pas arrivés directement avec une caméra, il a fallu prendre le temps de faire connaissance de part et d’autre et leur montrer que justement nous n’avions pas d’à priori. Nous nous sommes faits accepter, parce que justement ils ont senti chez nous une vraie curiosité pour leur culture et leur façon de vivre. Ils ont compris que ces films étaient peut-être aussi un moyen de changer l’image négative que beaucoup peuvent avoir d’eux.
Pour tourner ces rituels intimes et privés, il a fallu négocier. Certains moments comme “le mouchoir” sont interdits aux hommes et c’est moi, une femme, qui ai dû prendre la caméra. C’était bien que l’on soit une équipe mixte car souvent, hommes et femmes ne se mélangent pas. Au départ, les hommes parlent aux hommes et les femmes se confient davantage à une femme.

Aymone de Chantérac

Commenter cet article

Bernard 19/05/2014 10:11

Heureux pour Wendy Bouchard, même si j'ai préféré regarder "La Seine".
A la radio, je trouve qu'elle fait une prestation réussie et qu'il y a eu un sérieux travail en amont (il m'est même arrivé de regarder l'émission sur le site d'E1).
Un reproche toutefois : on retrouve trop souvent les mêmes débatteurs (Agnès Verdier Molinier par exemple) dont on connait par cœur l'argumentation.