Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 13/05 7h34

Prix Albert Londres audiovisuel pour une équipe d'Envoyé spécial.

On connaît depuis hier soir le vainqueur, parmi les 6 reportages audiovisuels présélectionnés, du prestigieux Prix Albert Londres édition 2014 : La guerre de la polio, de Julien Fouchet & Sylvain Lepetit, sans oublier Taha Siddiqui.

 

Reportage vu en décembre 2013 sur France 2 :

Au Pakistan et en Afghanistan, les islamistes ont ouvert un nouveau front. Une autre guerre, méconnue, une guerre contre un vaccin : celui de la polio. Les Talibans ont interdit l’accès sur leurs territoires aux vaccinateurs, ils sont même devenus des cibles à abattre. Plusieurs dizaines d’entre eux sont tombés sous les balles des extrémistes. Des centaines de milliers d’enfants sont ainsi privés de vaccin et menacés par la maladie.

L’OMS redoute d’ici 10 ans l’apparition de 200 000 nouveaux cas à travers le monde. Pour les Talibans, ces campagnes de vaccination contre la polio sont une nouvelle arme des Américains. Ils s’opposent à ces injections qui, selon eux, serviraient à stériliser les femmes et détruire les populations musulmanes. Certains Mollah avancent même que les gouttes de sérum anti-polio contiennent du porc.

Des rumeurs nées après la mort de Ben Laden : pour identifier l'ADN du chef terroriste, la CIA avait mis sur pied une fausse campagne de vaccination. A ce moment là, le virus avait presque disparu dans le monde. Mais depuis trois ans, des centaines de nouveaux cas sont signalés dans les derniers refuges de la maladie, au Pakistan et en Afghanistan. L'équipe du reportage a sillonné ces deux pays pour comprendre ce conflit. Qui tire les ficelles de cette guerre d'un nouveau genre, quels en sont les véritables enjeux ? Comment les extrémistes religieux justifient-ils cette guerre dont les victimes sont des enfants ?

 

Rappel des sélectionnés :

- Fanny TONDRE et Olivier JOBARD pour Monsieur et Madame Zhang (prod What’s up - diff. Arte France)

- Jean-Sébastien DESBORDES et Matthieu MARTIN pour Larmes de guerre (diff. France 2 - 13h15 le dimanche)

- Nicolas BERTRAND et Matthieu RENIER pour Des européens sur la route du djihad (Diff. France 2 Envoyé Spécial)

- Julien FOUCHET et Sylvain LEPETIT pour La guerre de la Polio (prod. Babel presse - diff. France 2)

- Ilhame TAOUFIQI et Clément ALLINE pour La Centrafrique dans la tourmente (4 reportages- diff. TV5 monde)

- Marjolaine GRAPPE et Christophe BARREYRE pour Guantanamo Limbo : dans l'enfer de l'oubli (prod. Babel Presse - diff. Arte)

 

Le Prix Albert Londres a été créé par Florise Martinet-Londres en mémoire à son père, disparu le 16 mai 1932, lors du naufrage du paquebot George Philippar au large de Gadarfui, dans la Mer Rouge. Un an après le décès de son père, Florise réunit les amis confrères d'Albert Londres pour créer le Prix.
Décerné pour la première fois en 1933, il couronne chaque année à la date anniversaire de sa mort, le meilleur "Grand Reporter de la presse écrite". En 1985, à l'initiative d'Henri de Turenne, le jury a créé un prix Albert Londres de l'audiovisuel.
Florise Albert-Londres a consacré sa vie au souvenir de son père. Sans héritier, elle a légué tous ses biens à l'Association du Prix Albert Londres, reconnue d'utilité publique, afin de perpétuer la récompense annuelle accordée à un jeune journaliste francophone de moins de 40 ans, digne de ses aînés. La volonté de Florise Londres étant que le prix découvre un talent plutôt qu'il couronne une carrière.

Site prixalbertlondres.com

Commenter cet article