Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 27/05 6h47

Doc inédit ce soir : Ils ont débarqué en Normandie (Infrarouge).

Ils s’appellent John, Charles, Dorothy et Ellan, Gilbert, Cyril, Jean, Leon, Bernard… Ils viennent de Grande Bretagne, des Etats-Unis, de Pologne, du Canada et de France. Ils ont entre 18 et 24 ans en juin 1944. Ces hommes et ces femmes vont participer à la plus grande opération militaire de tous les temps : le débarquement en Normandie. Leur engagement va changer la face du monde.

 

70 ans après, ils nous livrent leurs témoignages sensibles et bouleversants sur cette expérience unique dans leurs vies. Un film inédit écrit et réalisé par Jean-Marc Surcin, diffusé ce mardi à 23h15 sur France 2.

 

Résumé :

Il y a soixante dix ans, le 6 juin de l'année 1944, débuta en Normandie l'une des plus grandes offensives militaires jamais menées. Son objectif était, pour les armées alliées, de débarquer sur les plages normandes pour prendre pied sur le continent européen, reconquérir les terres occupées, repousser puis battre les Allemands et mettre ainsi fin à la guerre et au nazisme. Cette Bataille de Normandie, minutieusement préparée depuis plusieurs mois, se voulait incisive et fulgurante, mais en fait elle dura 100 jours.

Filmé sur les lieux mêmes du débarquement: plages, villes et villages, « Ils ont débarqué en Normandie » s'intéresse principalement aux acteurs de ces événements. Les témoins sont d’anciens soldats: américains, canadiens, polonais, anglais, français ainsi qu’allemands mais aussi des civils normands alors enfants à l’époque.Ces hommes et ces femmes nous livrent leurs souvenirs et leurs émotions, rappels de ces journées de combats acharnés dans le bocage normand. La force des récits est étayée par leurs photos personnelles.

Ce film de témoignages donne une "vision impressionniste », sensible et souvent bouleversante de ces 100 jours en Normandie qui ont changé le cours de l'Histoire et bouleversé, à jamais, la vie de ceux qui y ont pris part.

 

Note d’intention  du réalisateur Jean-Marc Surcin :

"Comment rendre compte de cette gigantesque opération militaire qui, en juin 1944, s’est déroulée dans les airs, sur les mers et sur le sol de Normandie, engageant des centaines de milliers d’hommes et de femmes de toutes nationalités, des milliers de navires, d’avions, de véhicules et dont le but n’était rien moins que de libérer l’Europe et le monde du Nazisme?

Pour moi, le plus important était de rencontrer les différents acteurs de ces événements, qu’ils soient civils ou militaires et de toutes les nationalités belligérantes, pour retrouver avec eux l’échelle de l’humain, de l’individu seul pris dans cette immense tourmente qui le dépasse largement et dont il ne maîtrise pratiquement aucun des aspects. C’est pour cela que j’ai choisi de faire un film de témoignages où les seules archives sont les photos personnelles de mes témoins. Ce recours à ces images est un pivot du film, cela permet de voir, derrière la vieille femme ou le vieil homme filmé aujourd’hui, celui ou celle qu’ils étaient, il y a 70 ans. Ce saut dans le temps nous les rend plus proches, plus accessibles, plus touchants. Et l’on mesure le courage qu’ils ont tous déployé pendant ces heures tragiques où tant de leurs camarades ont été tués ou blessés. On découvre aussi l’insouciance que la jeunesse procure et pourquoi, même dans les moments les plus durs, ils ont eu l’audace de sourire, de plaisanter et d’ignorer le danger.

J’ai voulu aussi filmer sur les lieux même du débarquement. Ces paysages, malgré une grande beauté, gardent le poids de ce qui s’y est passé en 1944. Les plages notamment portent une poésie et une solennité qui nous rappellent qu’elles furent le théâtre ultime et le linceul de tant de jeunes gens qui, à peine quelques minutes après avoir sauté de leur barge de débarquement, ont été fauché et y ont rendu leur dernier souffle…

Le tournage s’est déroulé sur plusieurs semaines. D’abord en Normandie lors des cérémonies du 69 ème anniversaire puis je suis allé à la rencontre de ceux qui n’avaient pas pu venir. Ainsi, nous avons filmé au Canada, aux Etats-Unis et en Angleterre. Je voulais absolument avoir une palette large de ceux qui avaient pris part au Débarquement. Je voulais filmer des hommes mais aussi des femmes, des militaires mais aussi des civils, des américains, des anglais, des canadiens mais aussi des français, des polonais et ceux que l’on ignore le plus souvent des allemands. Par petites touches leurs témoignages précis, sensibles, drôles, bouleversants, émouvants, lorsqu’ils sont mis bout à bout, nous racontent l’aspect humain de cette bataille de Normandie.

Ce film raconte, avec ces 70 années de recul, les petites histoires qui font la grande histoire. « Ils ont débarqué en Normandie » montre « la guerre à hauteur d’homme »".

 

Crédit photo © FTV

Commenter cet article