Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 16/05b 7h16

Emission Les Maternelles : Spécial rythmes scolaires, avec Benoît Hamon.

Mardi 27 mai à 8h55 sur France 5, Les Maternelles proposent une émission spéciale autour de la thématique des rythmes scolaires.

A cette occasion, Julia Vignali et sa bande reçoivent Benoît Hamon, ministre de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Avec l'équipe composée de Nathalie Le Breton, Elsa Grangier, Carole Tolila et Vincent Bekaert.

Crédit photo © Nathalie Guyon - FTV.

Commenter cet article

CR 26/05/2014 12:51

Pourquoi n'avoir fait subir l'organisation et le coût d'une telle réforme qu'aux seules communes? Aurait-on peur de la réaction des professeurs? s'il devait y avoir une "prime" pour les enseignants s'impliquant dans les TAP, versée par l'éducation nationale, peut-être envisageraient-ils d'intervenir sans faire les fines bouches? même suggestion pour les associations: si le ministère de la vie associative promettaient des subventions aux associations sportives, culturelles, ludiques, etc.qui s'investissent dans les TAPS, elles arriveraient peut-être à dégager du personnel, non?
Tout ceci auraient permis aux maires de se soucier plus de la qualité des TAP que de s'acharner à trouver du personnel pour une surveillance en garderie ou encore pour "entrer dans les quotas d'encadrement" drastiques de diplômés, non-diplômés désignés par les directions départementales de la Cohésion Sociale(ex d'un bibliothécaire qui gère le secteur enfance, depuis 20 ans, ayant eu le concours de conservatrice du Patrimoine en Bibliothèque et qui nh'a pas le statut de "diplômée", car non reconnu par la DDCS,...).

Cette réforme, portée par l'Education Nationale n'a en réalité d'impact que sur les communes! aucun directeur d'écoles ou enseignant ne subit à ce jour le souci de la mise en place de ces TAP, pourtant définis par leur propre ministère.
Tout cela a été bien mal pensé, et pour un gouvernement qui prône l’Égalité pour tous, le manque de soutien moral, financier, humain que subissent les communes ne permettent pas aujourd'hui de proposer un temps périscolaire qui soit de qualité pour tous les enfants, mais plutôt une "simple garderie" gérée avec "les moyens du bord", ce qui paraît tout de même assez inégal d'une commune à l'autre et donc d'un établissement scolaire à l'autre... DOIT-ON ENCORE PARLER D' EGALITÉ? C. R. Animatrice Territoriale, Coordinatrice Enfance-Jeunesse sur une commune rurale de 4000 habitants.

Sylvie 24/05/2014 00:19

Monsieur le Ministre,
Je suis maman de 3 enfants qui ont 1, 3 et 4 ans et je suis actuellement en congé parental. Pourquoi ce choix : pour permettre à mes enfants de s'épanouir à leur rythme, sans stress, privilégier des activités que nous avons choisies avec mon époux, permettre également un suivi médical important pour l’un d’eux. Mon fils de 4 ans est en petite section, et ma fille de 3 ans en toute petite section. Quand je reprendrai mon travail, ma dernière fille sera âgée de 2 ans et demi, elle va faire des journées de 9H30 dans son école tous les jours et il faut qu’elle y revienne le mercredi. Vous trouvez ça légitime ? Vous voulez faire travailler les enfants 5 jours par semaine, comme un adulte. Selon vous la scolarité sera allégée mais c’est une pure escroquerie, les enfants feront 24H de scolarité + 4H d’activités périscolaires : soit 28H par semaine pour des maternelles et primaires. Combien de parents pourront se permettre d’aller chercher son enfant à la fin de l’école, à 16H ? A 3 ans ou à 38 ans, on se lève tous les jours, même le samedi et le dimanche, mais on ne va pas au travail tous les jours, par contre à 38 ans on est rémunéré. Pourquoi a-t-on instauré 2 jours de repos : pour récupérer. Vous considérez alors que nos maternelles et primaires ont notre âge ?
Vous dites qu'aller à l'école le matin c'est une meilleure acquisition. Vous êtes allé à l'école le mercredi matin en maternelle ou au primaire pour devenir Ministre ?
Et avez-vous pensé à toute la logistique que cela implique derrière ? Les rendez-vous médicaux décalés en fin de journée, les devoirs chaque soir, la question de la garde le mercredi après-midi, le transfert le mercredi de l’école vers le mode de garde ?... En bref des semaines bien alourdies.
Vous pouvez faire tous les aménagements possibles et inimaginables mais vous fuyez la réalité Monsieur le Ministre car vous ne la vivez pas. Vous n’êtes pas Papa de 3 enfants entre 1 et 4 ans. Et la qualité de vie familiale dans tout ça ? Les enfants vont passer plus de temps à l’école qu’à la maison. Qu’allons nous devenir comme parents ? Quelle crédibilité ? Comment peut on exercer notre autorité vis-à-vis d’un enfant qui passe plus de temps à l’école qu’à la maison, qui est de surplus fatigué, qui doit faire ses devoirs, … Nous avons notre part d’enseignement à donner à nos enfants : allons nous créer des activités « périparentales » obligatoires à la rentrée 2015 ?
Les activités périscolaires : on propose de la lecture, du dessin, de la peinture... Qu'est ce que les enfants en retirent ? Les activités que je définis comme périscolaires de mon fils l'an prochain devaient être du judo et de l'éveil musical et non de la broderie ou du collage!! Passer 28H dans une école, vous croyez qu'il aura envie d'aller apprendre autre chose.
Nos enfants ne sont pas des machines, ils ont le droit de vivre pour eux, et vivre avec nous, et vous leur enlever cette liberté pour laquelle on va payer à travers nos impôts. J’ai HONTE. Les élèves de maternelle et de primaire ne passent pas le bac, ils ne sont pas des disques durs ceux sont des êtres humains.

Nathalie 23/05/2014 17:22

Monsieur le Ministre,
Quel gâchis que cette réforme qui partait pourtant d'une bonne intention... Nous sommes des parents qui travaillent et nos petites filles (CP et maternelle PS) ont des journées continues: 8h20-18h20 cinq jours par semaine. Elles vont à la cantine le midi, à la garderie/étude le soir et au centre de loisirs le mercredi. Notre ville est importante et plutôt riche, pourtant à la rentrée, nos enfants iront à l'école le mercredi matin et verront leur pause méridienne allongée d'un quart d'heure avec une fin des cours à 16h au lieu de 16h30. Aucune activité complémentaire ne sera proposée pour occuper le temps libéré et pourtant la mairie a évalué à 850.000 euros le surcoût! Quel est le bénéfice pour nos enfants? Et pour ceux qui avaient la chance de rester à la maison et de pratiquer des activités le mercredi? Et qui va financer ce gâchis?
Monsieur le Ministre, nous sommes terriblement déçus et inquiets face aux perspectives qui s'annoncent. Vous pouvez faire mieux que cela, vous devez faire mieux que cela. Vous aimez forcément les enfants pour occuper vos fonctions, alors s'il vous plaît, ne les abandonnez pas à de tristes considérations politiciennes et financières.
Il faut faire confiance aux familles, aux élus et aux enseignants qui vous interpellent : abrogez cette réforme! Vous n'en sortirez que grandi, dans un climat apaisé.

Sylvie 24/05/2014 00:19

Monsieur le Ministre,
Je suis maman de 3 enfants qui ont 1, 3 et 4 ans et je suis actuellement en congé parental. Pourquoi ce choix : pour permettre à mes enfants de s'épanouir à leur rythme, sans stress, privilégier des activités que nous avons choisies avec mon époux, permettre également un suivi médical important pour l’un d’eux. Mon fils de 4 ans est en petite section, et ma fille de 3 ans en toute petite section. Quand je reprendrai mon travail, ma dernière fille sera âgée de 2 ans et demi, elle va faire des journées de 9H30 dans son école tous les jours et il faut qu’elle y revienne le mercredi. Vous trouvez ça légitime ? Vous voulez faire travailler les enfants 5 jours par semaine, comme un adulte. Selon vous la scolarité sera allégée mais c’est une pure escroquerie, les enfants feront 24H de scolarité + 4H d’activités périscolaires : soit 28H par semaine pour des maternelles et primaires. Combien de parents pourront se permettre d’aller chercher son enfant à la fin de l’école, à 16H ? A 3 ans ou à 38 ans, on se lève tous les jours, même le samedi et le dimanche, mais on ne va pas au travail tous les jours, par contre à 38 ans on est rémunéré. Pourquoi a-t-on instauré 2 jours de repos : pour récupérer. Vous considérez alors que nos maternelles et primaires ont notre âge ?
Vous dites qu'aller à l'école le matin c'est une meilleure acquisition. Vous êtes allé à l'école le mercredi matin en maternelle ou au primaire pour devenir Ministre ?
Et avez-vous pensé à toute la logistique que cela implique derrière ? Les rendez-vous médicaux décalés en fin de journée, les devoirs chaque soir, la question de la garde le mercredi après-midi, le transfert le mercredi de l’école vers le mode de garde ?... En bref des semaines bien alourdies.
Vous pouvez faire tous les aménagements possibles et inimaginables mais vous fuyez la réalité Monsieur le Ministre car vous ne la vivez pas. Vous n’êtes pas Papa de 3 enfants entre 1 et 4 ans. Et la qualité de vie familiale dans tout ça ? Les enfants vont passer plus de temps à l’école qu’à la maison. Qu’allons nous devenir comme parents ? Quelle crédibilité ? Comment peut on exercer notre autorité vis-à-vis d’un enfant qui passe plus de temps à l’école qu’à la maison, qui est de surplus fatigué, qui doit faire ses devoirs, … Nous avons notre part d’enseignement à donner à nos enfants : allons nous créer des activités « périparentales » obligatoires à la rentrée 2015 ?
Les activités périscolaires : on propose de la lecture, du dessin, de la peinture... Qu'est ce que les enfants en retirent ? Les activités que je définis comme périscolaires de mon fils l'an prochain devaient être du judo et de l'éveil musical et non de la broderie ou du collage!! Passer 28H dans une école, vous croyez qu'il aura envie d'aller apprendre autre chose.
Nos enfants ne sont pas des machines, ils ont le droit de vivre pour eux, et vivre avec nous, et vous leur enlever cette liberté pour laquelle on va payer à travers nos impôts. J’ai HONTE. Les élèves de maternelle et de primaire ne passent pas le bac, ils ne sont pas des disques durs ceux sont des êtres humains.

Maryse Barone 23/05/2014 11:39

Ras le bol d'être pris en otage dans des réformes bâclées : enfants, enseignants, animateurs, intermittents du spectacle... tous dans le même panier. Et encore un fossé qui se creuse entre ceux qui auront les moyens et ceux qui ne les auront pas. Et encore des impôts en plus. STOP

Kris 20/05/2014 17:01

De mon côté j'ai eu la grande chance d'expérimenter les nouveaux rythmes dès la rentrée 2013 en tant qu'enseignante en maternelle.... que dire...un désastre.. à mon niveau je remarque que les enfants sont très fatigués, énervés et force est de constater que beaucoup de parents qui le peuvent ne mettent pas leur enfant le mercredi. Je n'ai jamais eu autant d'absentéisme que cette année 16% au mois d'avril, 20% en mars... alors que les autres années j'avais à peu près 10, 12 % max. Pareil pour mes collègues, certains c'est pire. On croit rêver et en plus je ne peux plus travailler dans ma classe après les cours puisque les TAP l'investissent, il faut donc tout ranger et tant pis pour mon matériel perso (comme par exemple mon lecteur CD ou mes livres) c'est déjà rageant de devoir acheter avec son argent le matériel mais si en plus d'autres personnes l'utilisent (de toute façon la plupart des pauvres animatrices sont tout simplement les atsems présentes avec nous sur le temps scolaire et qui doivent aussi faire le ménage, autant dire que celui ci est devenu minimal... et on ne leur donne aucun matériel pour proposer une activité éventuellement intéressante).Si certains parents voyaient à quoi ressemblent les TAP, ils hallucineraient: musique à fond pour faire danser les petits sur les derniers tubes de la radio ou... rester assis à attendre que le temps passe et sans bruit s'il vous plaît!...Que des contrats aidés ou presque pour encadrer les enfants.Il n'y a eu aucune préparation de cette réforme et franchement je suis dégoûtée de voir le gâchis que c'est.Tout cet argent parti en fumée alors qu'on aurait pu engager des maîtres supplémentaires pour aider les enfants en grande difficulté ( j'enseigne dans un quartier difficile où le niveau scolaire est très bas). Je ne le pardonnerai pas à la gauche, une erreur pareille à l'heure des économies c'est inadmissible. De plus j'enrage, comment se fait-il que les écoles privées sous contrat (enseignants payés par l'état) ont le droit de rester à 4 jours? Elles ont le choix contrairement à nous. Seules 10% ont fait le choix des 4,5 jours. Etonnant sachant que leurs résultats sont en général toujours supérieurs à l'école publique. Elles ne semblent pas convaincues... nous non plus! Le problème n'a jamais été 4 jours ou 4 ,5 jours, le problème est de venir voir ce qui se passe dans les classes surtout quand on doit gérer seul un trop grand nombre d'enfants en grande difficulté.
Bien sûr, la réforme s'est peut-être mieux mise en place ailleurs mais... c'est ça l'égalité des chances? non, je ne crois pas...donc...
A tout ceux qui ne sont pas encore passés sous ce rouleau compresseur, RESISTEZ

Natacha NOBLET 20/05/2014 11:44

Il faut demander ABSOLUEMENT au ministre comment est-ce possible que des communes proches (et sensiblement similaires) comme du 91 ne soit pas être au même rythme scolaire (ou même dans les écoles privées). On entend aux informations de plus en plus de villes qui RENONCENT à l'application. Pourquoi n'est-ce pas OBLIGATOIRE ??Je trouve cela tout à fait INEGAL pour les enfants (même pour l'organisation des parents d'ailleurs qui n'est pas moindre). Où est l'égalité pour les enfants si tout n'est pas pareil dans toutes les communes, comme les jours d'école, les horaires, les activités, les prises en charge etc... Comment le programme scolaire NATIONAL peut être respecté dans ces conditions d'inégalité de répartition ?

Cela reviendrait à penser qu'il faille déménager sur la commune d'à côté pour bénéficier d'un autre rythme scolaire ?? n'est-ce pas aberrant !

MERCI DE L'ALERTER SUR CE SUJET PRECIS SVP

Audrey 20/05/2014 07:18

Maman et instit, je trouve cette réforme aberrante!
Personne ne veut de cette réforme: enseignants, atsem, nounous, parents... Oui les enfants sont plus attentifs le matin mais la coupure du mercredi est INDISPENSABLE !
Il y a tellement d'autres priorités qui urgent dans l'éducation nationale! Comment différencier son enseignement et accorder assez de temps à chaque élève quand ils sont 30 dans la classe?!!
Bref il faut arrêter cette mascarade et se recentrer sur l'essentiel !

lbTPS 19/05/2014 22:07

C'est une refondation de l'école et on injecte de l'argent pour...le périscolaire !!! Pas pour l'école !!!! C'est vachement mieux d'avoir un atelier coloriage d'assuré entre 15h15 et 16h30 plutôt qu'un remplaçant titulaire du concours pour faire classe parce que l'instit titulaire est en congés maternité !!!!!! Mais c'est pour le bien des enfants d'être à 30 dans une salle avec 2 animatrices à faire des comptines au lieu de se retrouver à 20 pour l'apprentissage de la lecture !!! Bravo la réforme de l'école...et merci la FCPE et le SNUIPP pour cette belle collaboration !!!!

maman 19/05/2014 21:44

Je suis très remontée contre ces nouveaux rythmes : quel est l'intérêt pour ma fille de 2 ans ? et mon fils de 5 ans ? dans notre bourgade, on ne propose pas grand chose. En plus, ils n'auront pas les mêmes horaires de fin de classe !!!
Hors de question qu'ils continuent la gym le mardi soir : Nous rentrons à 19h et ils seront bien trop fatigués pour le reste de la semaine.
Avant, ils se reposaient le mercredi, nous allions chercher le pain à pied, préparions à manger pour le midi, chantions, dessinions en famille. Je gardais aussi mes nièces.
AAAaaaaaaaaah nostalgie.


Le maire nous a annoncé que dans 2 ans, les TAP seront payantes ! En plus de mes 250 euros de cantine et de garderie. A ce prix, à quoi ça me sert d'aller travailler ?

Pourquoi ce changement à l'heure où nous coulons sous le poids de l'imposition et à l'heure où la France s'endette encore et encore avec cette politique inefficace ?
Ce changement sert-il à faire baisser les chiffres du chômage en embauchant du personnel non qualifié, des jeunes ? Du travail improductif encore....
Ce changement sert-il à décharger l'état du poids de l'éducation en laissant aux communes le soin de tout gérer ?

Dans les journaux, j'ai lu qu'un animateur, dans les côtes d'Armor, a frappé un enfant pendant les TAP. Les parents ont porté plainte...
Et le taux d'encadrement a été revu à la baisse !

J'ai peur pour mes enfants... :'(
Reconnaître ses erreurs est un signe d'intelligence pour mieux rebondir et avancer par la suite, non ?
A cause de cette réforme, je ne voterai pas PS aux européennes mais que le Président se rassure, j'irai voter.

J'ai aussi beaucoup de mal à comprendre pourquoi les vrais enjeux ne sont pas relayés à la télévision (sauf dans les maternelles, 1000 merciiis) et dans les journaux nationaux.

Nous courrons droit dans le mur avec cette mauvaise réforme.

Juste une idée, juste comme ça... ça me traverse l'esprit mais ça doit être un peu bête comme idée : et si on ne mettait que 20 enfants par classe, le niveau ne remontrait-il pas ? ou 15 ?

Merci de m'avoir permis de m'exprimer.

Bonne émission et je prie pour que quelqu'un nous entende, nous parents.

MAZZI 19/05/2014 21:39

je suis fatiguée d'entre Mr le Ministre dire que 94% des communes sont ok et on déjà donnaient leurs programmes pour la rentrée 2014 chose que Mr Peillon nous rabachait déjà !
faudra juste lui rappeler que ces communes n'ont pas eu le choix en janvier dernier sinon c'est l'education national qui aurait imposé les horaires dans les écoles.....et si ça c'est pas du chantage ???? après les assouplissements de mettre les TAP sur une demi journée on m'explique ou sont les allègements du temps scolaire pour les enfants ???? il me semble que cette reforme était faite au départ pour alléger le temps scolaire et là on allège pas on change rien car les enfants auront 24 h de cours comme maintenant et c'est pas en enlevant 1 h dans la semaine qu'ils seront en pleine forme !!!!!
pour les TAP chez nous ça sera Anglais,Italien,Eco-citoyenneté, Musique c'est cool on aura des TAP mais rien de défouloir pour les enfants encore des trucs que le cerveau va ingurgiter même si c'est fairt ludiquement !!!! bref dans tout ça rien de bien ALORS MR LE MINISTRE REVENIR EN ARRIERE N'EST PAS UNE FAIBLESSE MAIS DU BON SENS .........ANNULEZ CE DECRET ET REVOYEZ UNE REFORME MIEUX ETUDIEE !

sandra 19/05/2014 21:08

Maman d'une petite fille de 5 ans et demi, divorcée et en garde alternée.
en ce qui me concerne de choisir pour le bien être de sa mairie ..... le samedi matin à la place du mercredi alors que nous sommes contre cette réforme.
j'ai 1 semaine sur week end compris avec ma fille .
je bosse 1 week end sur deux, j ai des horaires atypiques ( je bosse à l'hosto ).
est-ce que le maire a pensé à ça NON... il a pensé comme la plupart au bien être de sa mairie alors qu'ils arrêtent de se cacher derrière le bien être des enfants pffff

Waldmeyer 19/05/2014 18:18

Monsieur le Ministre, que faites-vous de cette phrase du fondateur de l'école pour tous, Jules Ferry : "Donner à chacun sa chance non pas en servant à chacun la même soupe amère au nom d'une égalité mal comprise, mais en permettant à chacun d'accéder à l'éducation adaptée à sa demande" ? Comment pensez-vous que chacun puisse accéder à l'éducation adaptée à sa demande lorsque les communes ne peuvent offrir les mêmes prestations culturelles à tous les enfants du territoire ? Lorsque les enfants ont du mal à suivre en classe à partir du jeudi matin ? Lorsqu'ils atteignent un niveau de fatigue jamais atteint auparavant ? Lorsqu'ils ne peuvent plus faire les activités culturelles auxquelles ils étaient habitués car les créneaux horaires ne correspondent plus au rythme des enfants ? Merci d'avance pour votre réponse, en espérant que vous ne vous retrancherez pas derrière vos chiffres et vos commentaires irréels. Une maman qui subit de plein fouet la réforme des rythmes et en voit les effets néfastes sur ses enfants depuis 8 mois.

Patricia 18/05/2014 19:38

L'Education Nationale n'a de nationale que son nom !!! Chaque école de France va avoir ses propres horaires, ses propres activités selon la volonté (ou la possibilité financière ...) des mairies. Jamais une réforme n'a rendu autant l'école inégalitaire... Toutes les écoles M.le Ministre ne vont pas proposer théatre, poney, échecs... Beaucoup d'enfants vont juste avoir un ballon et la cour s'il fait beau et coloriage en cas de pluie...et pour cela il faudrait encore pouvoir trouver des candidats pour l'encadrement... L'allègement proposé est encore pire !!! Les horaires des journées seront toujours aussi lourd sauf pour une journée....mais bien sûr pas la même pour toutes les écoles d'une ville (pratique pour s'organiser pour les parents ayant des enfants à la maternelle et à l'élémentaire et qui ne veulent pas infliger 3 heures de collectivité supplémentaire et donc plus de fatigue...). Enfin, beaucoup d'enfants pouvaient vraiment se reposer moralement le mercredi (journée de lien avec les grands-parents, la nounou, le centre de loisirs où en une journée ils pouvaient faire des sorties intéressantes,les parents qui prenaient leur journée...). Beaucoup d'enfants vont devoir abandonner les activités qu'ILS avaient choisies le mercredi et ce n'est pas le soir qu'il pourront le faire... Tout ça pour des activités peu intéressantes... Merci M. le Ministre de ne pas écouter les parents qui ne veulent pas plus de fatigue pour leurs enfants (et ce qui est le cas avec cette super réforme !!!), les professeurs qui ne voient aucun progrès pour leurs élèves, les maires qui ne peuvent pas assurer les charges financières (mais après tout ils feront des économies sur le matériel, les sorties, les charges SCOLAIRES pour financer les TAP... après tout les activités extra scolaires semblent plus importantes que le côté purement scolaire, non ?). Je regrette M.le Ministre que cette réforme imposée n'est pas été réellement réfléchie, elle est totalement inégalitaire et injuste... On ne fait pas une telle réforme dans l'urgence et sans réelle concertation (ah si bien sûr les responsables du tourisme ont plus été écoutés que les professeurs...). Pour le réel bien des enfants ce n'est pas cette réforme qu'il fallait faire en premier et avec un tel acharnement mais plutôt revoir les programmes surchargés en primaire, le nombre d'élèves maximum par classe (non 35 élèves en cp ne les aident pas à bien lire car ils ne peuvent pas tous être interrogés tous les jours)... Je suis déçue pour nos enfants... Et arrêter de dire que nous "devons" plus de temps aux élèves en classe... La Suède (toujours prise en exemple) ne "donne" en nombre d'heures annules de cours que 741 heures, l'Allemagne 627 h et la Finlande 530 h . rappelons qu'en France c'est 840 !!!! Alors au lieu d'ajouter encore plus de temps de présence à l'école ne faudrait-il pas au contraire alléger leur nombre d'heure de cours en allégeant intelligemment les programmes ? La fatigue des élèves serait alors certainement plus diminuée qu'avec votre réforme qui ne correspond pas le moindre du monde aux besoins des élèves...

sandrine 18/05/2014 15:23

Monsieur le Ministre,
Notre commune avait fait plusieurs réunions de concertation et choisi des horaires plutôt corrects (fin de classe à 12h le matin, 15h45 l'après midi et classe le mercredi matin).
Depuis votre annonce "d'assouplissement", branle-bas de combat, changement complet : finalement les enfants auront classe jusqu'à' à 16h30 (comme avant) le lundi/mardi/et vendredi et n'auront pas classe le mercredi et jeudi après-midi pour pouvoir faire des activités !
Je n'ai pas bien suivi, c’est une réforme du temps périscolaire ou du temps scolaire ???!!
Les journées de classe feront donc comme avant 6h alors que votre prédécesseur nous avait dit que c'était beaucoup trop long !! Comment expliquez vous cela ?

Les chronobiologistes dénoncent la pause de deux jours du we qui désynchronise les enfants et finalement dans certaines villes les enfants auront même deux jours et demi de pause puisque c'est le vendredi après-midi qui sera libéré (cf Lyon) ! On marche vraiment sur la tête !

Si la réforme avait vraiment été dans l"intérêt des enfants c'est le samedi matin travaillé qui aurait dû être imposé mais ça personne n'en veut : ni les instits, ni les parents et surtout pas les professionnels du tourisme qui eux sont toujours trèès écoutés !!

Il ne fallait pas promettre des activités merveilleuses aux enfants (parce que c'est impossible à organiser financièrement et humainement dans toutes les communes de France) mais une étude surveillée, une aide aux devoirs car cela n'existe malheureusement pas dans toutes les écoles.

Cette réforme accentue gravement les inégalités entre les communes (qui existaient déjà, cf budget accordé aux enseignants pour faire leur commande de matériel et de livres).

La copie est à revoir ! C'est urgent !!

Grande 18/05/2014 12:14

Comme le témoignage un peu plus bas : mes enfants vivent leur plus mauvaise année scolaire.
Ils restent toujours autant à l'école chaque jour, puisque mon mari et moi travaillons, mais nous les retrouvons chaque soir beaucoup plus énervés qu'avant car les 3/4 d'heure de classe en moins ont été remplacés par 3/4 d'heures d'activités périscolaires, autant dire de la garderie dans le bruit et l'agitation.
En plus, ils doivent se rendre en classe chaque mercredi, et c'est la pause de milieu de semaine qui est insupportable.
Mes enfants sont exténués dès le jeudi matin, pleurent, font des caprices.
Les résultats de tous les élèves de leurs classe sont sensiblement moins bons que ceux des autres années, c'est pourquoi je suis très étonnées des bons résultats annoncés par le gouvernement.

Nous avons eu l'espoir que notre nouveau Maire refuse de continuer l'expérimentation et nous rendent le mercredi et ... à cause des modifications du décret, il envisage de placer tout le périscolaire le vendredi après-mdi.
Quid de l'amélioration du rythme scolaire ?

Jamais nous autres, parents et enseignants, personnels communaux, nous ne nous sommes sentis aussi méprisés que cette année.

Par pitié Monsieur Hamon, revenez sur cette réforme stupide qui fait du malheur partout !

Grande 18/05/2014 12:16

Je voulais écrire : "En plus, ils doivent se rendre en classe chaque mercredi, et c'est L'ABSENCE DE la pause de milieu de semaine qui est insupportable.

FJ 18/05/2014 09:30

Le décret Hamon est l'aveu officiel que le bien être des enfants n'a jamais été la question de cette réforme des rythmes scolaires. Il s'agit de créer des milliers d'emplois (précaires mais peu importe). Il faut à tout prix faire baisser les chiffres officiels du chômage.
Nous ne doutons pas que Hamon est parfaitement préparé aux pires questions, pour répondre à côté.
Reste que ces décrets sont illégaux. Ils contreviennent au principe fondamental d'égalité de droit : Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Or ces décrets ne s'appliquent pas aux écoles privées, y compris celles sous contrat avec l'Etat.
L'opposition, au lieu de se quereller entre chefs, aurait déjà dû prendre ce dossier à bras le corps et attaquer ces décrets devant le conseil constitutionnel. C'est peu être qu'ils ne voient pas d'un si mauvais œil la destruction d'un bastion de la gauche, par le PS lui même !!!

derammelaere 17/05/2014 17:46

Bonjour monsieur. Pouvez vous m expliquer pour les enfants qui applique la reforme depuis pres d un an on des devoirs. Je ne comprends pas car d apres votre réforme on doit moi fatigué les enfants car ils ne sont plus réceptif cependant au soir vers 18h pour certains ils sont des devoirs...j'ai l impression de faire votre travail et pardonner moi mais on marche sur la tete....

degrange david 17/05/2014 17:29

Demande qui va payer l heures ou les parents ne peuvent pas récupérer leurs enfants plût tôt a l Ecole?

Virginie 17/05/2014 16:05

Assouplissement impossible à mettre en place délais beaucoup trop court pour présenter un projet éducatif avec les financements qui vont avec.Donc aucune possibilité d'y avoir recours...De plus pas d'activité périscolaire proposé simplement un rallongement de la pause de midi...donc de la garderie pure et simple...Plus de loisirs extra scolaire court de musique gérer par une association le mercredi matin les professeurs ayant d'autre cours l'après dans d'autre communes.Plus de cours de skis...et j'en passe.Il faut penser aux petites communes qui ont peu de moyen et d'infrastructures pour acceuillir nos enfants.C'est sur la garderie ne coute pas grand chose pas d'obligation du nombre d'encadrant par rapport au nombres d'enfant.Pas non plus besoin d'avoir une quelconque formation.Juste une pauvre dame qui devra surveiller 70 élèves à elle toute seule .Pas de sieste pour les plus petits...Ahhh juste dégoûté ...A se rythmes l'absentéisme va faire un grand pas en avant...

Alex 17/05/2014 11:05

Il y en a ras le bol de ces ministres successifs de l'Education Nationale, qui ne connaissent visiblement pas la réalité du métier d'enseignant.
Cette réforme est absurde car elle impose des coûts supplémentaires aux familles, aux enseignants qui devront faire un trajet supplémentaire sans aucune contrepartie financière (et vu leur salaire ridicule, ils s'en passeraient bien!) et aux mairies.
On impose davantage de périscolaire à tous les enfants et celui-ci est, dans beaucoup de cas, de très médiocre qualité et mal encadré. Pour ma part, mes enfants devront abandonner des activités qu'ils pratiquent depuis 4ans afin de tenir le coup. Je précise tout de même qu'ils sont couchés à 20h, ne regardent pas la télé, ne jouent pas aux jeux vidéos et ne traînent pas dans les cages d'escalier... Et Oui, Mr Peillon , tous les enfants ne sont pas livrés à eux mêmes, il existe encore des parents responsables qui éduquent réellement leurs enfants!!!!
L'Ecole va mal, il y a un réel malaise enseignant et on continue de leur taper dessus. Cette histoire de pré rentrée le 2septembre est parfaitement idiote, les enseignants n'ont rien demandé, il est évident qu'ils viennent à l'école préparer leur classe dès le mois d'août! Cette histoire, non seulement, les discrédite encore un peu plus, les faisant une fois de plus passer pour des fainéants qui s'accrochent à leurs vacances, et pire encore, elle permet d'éluder les vrais problèmes de fond.
En effet, au lieu de commencer par cette débile et coûteuse réforme des rythmes, il aurait peut-être été plus judicieux de s'attaquer aux vrais problèmes : les programmes inadaptés, le nombre d'élèves par classe, la prise en charge des enfants handicapés ou ayant des troubles du comportement... Là, sont les vrais enjeux de l'école de demain, mais, à part les enseignants, qui vivent ces problèmes au quotidien, tout le monde s'en fiche!!
Aujourd'hui, je suis véritablement révolté par tout cela. J'espère que votre émission tiendra compte de nos témoignages et que vos chroniqueurs seront réellement mordants vis à vis de Mr Hamon car ras le bol des émissions policées et politiquement correctes qui font croire que tout va bien alors que tout se casse la figure....

Blandine 17/05/2014 10:28

(Suite du commentaire précédent) quatre jours et demi c'est déjà trop fatiguant pour mon fils. Alors, tant pis, pour la piscine et le judo... Au lieu de ça, il fera six heures par an de "on ne sait pas quoi" et des heures et des heures de garderie... Super. M. Hamon, vu le désastre des dernières élections (dont les rythmes scolaires n'ont pas été pour rien), vous auriez dû entendre les français. L'education Nationale n'a pas le droit de se décharger de ces heures éducatifs au profit des communes et intercoms (qui n'en veulent pas). L'education, l'instruction des enfants sont le travail des parents et des instituteurs et non celui d'animateurs recrutés à la va vite pour combler les trous... Cette réforme, personne n'en veut et elle va coûter trop cher aux français. Si l'interet des enfants étaient vraiment en jeu, cela se saurait ! Alors, pour la prochaine réforme, M. Hamon pensait aux enfants qui habitent et vont à l'ecole dans de toutes petites communes, sans équipement, sans locaux et venait expliquer à mon fils pourquoi il ira enfiler trois/quatre sur un fil, puis sera placé en garderie le soir, pendant deux heures au lieu d'aller au baby judo, le mercredi matin !

Blandine 17/05/2014 10:19

Cette réforme a été uniquement pensée pour les enfants des villes et non pour les enfants des campagnes. Chez nous, presque pas d'activités périscolaires (6 heures par an)... Cette réforme est bâclée, ne fonctionne pas et c'est juste de la poudre aux yeux ! Quand à offrir des activités aux enfants... Personnellement, je voulais inscrire mon fils à la piscine et au baby judo mais quatre jours et demi en

Delphine155 17/05/2014 09:29

Bonjour,

Enseignante et aussi mère de famille, je ne comprends pas pourquoi vous vous acharnez à maintenir une réforme bâclée qui ne fonctionne pas,puisque les chiffres donnés par Mr Peillon en novembre 2013 ont en fait révélé que les écoles appliquant la reforme depuis septembre 2013 n'avaient pas toutes été interrogées...En tant qu'enseignante et donc sur le terrain, nous savons vous et moi pertinemment que pour avoir une meilleure qualité d'enseignement, il faut 1- Baisser les effectifs des classes 2- Donner des moyens pour les écoles afin d'avoir des manuels de qualité, des livres en bon état ! Ce n'est pas le cas dans toutes les écoles, certaines ont des ordinateurs obsolètes, alors que l'on nous demande de faire informatique! Avoir des dictionnaires en bon état et pour tous les enfants 3 - Revoir ces programmes, que l'on a déjà décriés à l'époque de Mr Darcos, qui sont trop lourds, avec des matières qui se sont rajoutées et que l'on n'a jamais le temps de faire, ce n'est que du saupoudrage! 4 - S'occuper enfin réellement des enfants en difficulté, des perturbateurs, dont les parents se déchargent parfois, voire souvent, des enfants non francophones, largués comme des malheureux au fond de la classe, parce-que les CLIN sont peu à peu supprimées : j'appelle cela de la maltraitance silencieuse! Si toutes ces revendications avaient été écoutées depuis le temps, nous n'en serions pas là ! C'est bien joli de nous comparer aux pays nordiques, mais y avez vous été??? Pour ma part, oui, alors ne comparons des habitudes de vie et des conditions qui ne sont pas comparables ! Ils sont 20 par classe, et les classes sont jolies, les tables neuves, les parents présents, l'esprit "pas de vagues n'existe pas, les salaires de enseignants sont motivants aussi. Nous, nos inspection servent à quoi désormais? A nous casser pour éviter d'avoir une "bonne note", car Mrs les inspecteurs ont des quotas!!! On travaillent tard le soir, on prend de notre salaire les cartouches d'encre, les livres pédagogiques, pour obtenir quoi au bout du compte Mr Hamon? Même pas un merci, mais des reproches. Et maintenant, mes collègues feront comment l'année prochaine pour trouver une garde le mercredi après midi ou le soir lorsque l'on va avoir nos réunions? Qui va payer? Et l'essence? encore une journée où on va prendre notre voiture et dépenser, polluer? Comment fait on quand nous non plus on n'a pas de place en crèche pour ce mercredi???? Croyez moi,j'ai fait ce métier par vocation, cette réforme m'en a dégoûtée! Quant à notre retour au 1er septembre, mais on ne vous a rien demandé! On est obligé de reprendre la classe avant pour préparer, alors l'excuse de la "location " des instits, d'où sort elle???? C'est du populisme de bas étage avant les européennes, c'est ça? Tout ça pour finir plus tard en juillet, alors que les enfants seront de toute façon déjà dans l'avion...Pitoyable. La France est un pays qui n'aime pas les enseignants.A nous traiter avec tous les clichés des fonctionnaires, on va, je vous l'assure, agir comme tels!

sobo 17/05/2014 09:12

Monsieur le Ministre,
Savez-vous que, parmi les enfants dont les parents travaillent, très peu vont en garderie ou autre péri-scolaire? Les parents ont trouvé une solution pour leur permettre d'avoir une vraie coupure dans la semaine: nounou; mamy, travail à temps partiel... etc...
Vous remettez en cause toute une organisation familiale qui, somme toute fonctionnait bien et permettait aux enfants de se reposer...
Parce que, voyez-vous, les parents savent ce qui est bon pour leurs enfants, ils se basent sur leur vécu, leur expérience et , contrairement à vous, ne sont pas dans un bureau avec des chiffres....
Faites-nous confiance et ABROGEZ !!!

Piot 17/05/2014 07:51

M. Hamon : Pourquoi la gauche ne reconnait pas que votre prédécesseur a mis en place une reforme bâclée qui n'est pas adaptée aux enfants, aux parents, aux enseignants et aux élus ??? Nous sommes nombreux a demandé son abrogation et personne au gouvernement et personne ne nous entend ! Reforme couteuse, enfants fatigués, parents indignés... Quand allez vous arrêter ce massacre ????

Piot 17/05/2014 14:06

Je corrige "a demandé" par "à demander"...vive la reconnaissance vocale pour moi qui n'aime pas les fautes !lol

Violaine 17/05/2014 07:43

Bonjour,

Comment je dois expliquer à mes enfants que de se lever une fois de plus dans la semaine et de leur enlever toutes activités extrascolaires même en compétition A au niveau c'est pour leur bien

Ha non merci 17/05/2014 01:54

Bonjour à toute l'équipe des maternelles
Voilà quelques questions à poser à Mr Hamon...
#Mr Hamon devant être au courant de ce rapport, demandez lui pourquoi il persiste à mentir aux français concernant ces chiffres, qu'il manipule comme bon lui semble??
Extrait du Rapport sur proposition de loi Assemblée Nationale : http://www.assemblee-nationale.fr/14/rapports/r1583.asp
<<En réalité, les chiffres ainsi avancés avec satisfaction ne reflètent pas la réalité de la situation. Ils ne portent que sur les 3 852 communes environ ayant adopté la réforme. Les 20 000 autres potentiellement concernées, et qui ont fait usage de la dérogation prévue pour repousser son entrée en vigueur, ne sont donc pas prises en compte. En outre, sur ces 4 000 communes, seules 3 223 (soit 81 %) ont fourni des retours d’expérience.
*Au final, la seule chose que l’on puisse tirer de cette évaluation, c’est que, sur 24 000 communes françaises ayant au moins une école primaire, seules 3 015 ont adopté la réforme sans « signalement recensé des personnels, des mairies ou des parents ». Ce n’est pas ce que l’on peut appeler un satisfecit, près d’un an après la parution du décret.
*Les remontées du terrain sont bien différentes de la présentation satisfaite qu’en donne le ministère.
En premier lieu, le simple fait que 20 % seulement des élèves potentiellement concernés aient bénéficié des nouveaux rythmes à la rentrée 2013 montre bien que la réforme, telle qu’elle a été conçue et appliquée, suscite de fortes réticences. Au demeurant, ce pourcentage aurait été encore bien moindre sans la contribution de la ville de Paris (qui scolarise 137 000 écoliers (7)) et de son maire.>>
#Demandez lui aussi pourquoi certains syndicats, à qui l' ont a donné des subventions, soutiennent cette réforme ?? Répondent-ils sincèrement à ses questions concernant la réforme, étant donné la situation permettez moi de douter de leur bonne foi!!
#Ensuite vous pourrez aussi lui demander ce qu'il a à répondre par rapport à ce rapport de l'OCDE, dont il doit avoir connaissance?? http://www.oecd.org/fr/dev/1851385.pdf.
Donc qu'il arrête de vouloir prendre les Français pour des cruches, quand on lit ce rapport, on peut facilement comprendre ce qu'il va se passer!!
Et lui dire que les Français ne sont pas tous dupe, et que si Mr Peillon n'a plus sa place de ministre ce n'est pas pour rien!!
Si vous tenez vraiment au bien être des enfants, vous êtes cordialement invité à rejoindre l'association des gilets jaunes, ainsi qu'à participer à nos actions, et au minimum nous apporter votre soutien. Merci à vous

alex 17/05/2014 00:07

Nous ne voulons pas de cette réforme créatrice d'inégalités (entre enfants/ communes/ milieu rural et milieu urbain). Le mercredi est un temps partagé en famille avec des activités choisies pas les parents ou les enfants eux-mêmes. Vous nous enlevez ces droits, nos libertés! Sans parler des valeurs de l'Ecole Républicaine de Jules Ferry que vous piétinez. L'école n'est pas et ne doit pas devenir un centre aéré. Il y a les récérations et les temps de garderie pour permettre aux enfants de se détendre ou se défouler entre les apprentissages et en attendant que leurs parents viennent les chercher....mais c'est en aucun cas le rôle de l'école de proposer des activités de loisirs aussi riches et intéressantes soient elles : c'est bien là le rôle des parents que d'éveiller leurs enfants et de les initier à la découverte de sports ou d'activités artistiques! Que l'Ecole se recentre sur les apprentissages fondamentaux et le fasse bien! C'est une mission noble et terriblement lourde. Votre réforme est un vaste chantier où tous les domaines se chevauchent. Elle est un danger pour nos enfants, et pour nos valeurs républicaines.

Laeti21 16/05/2014 23:53

M Hamon ,
Avez-vous pensé aux enfants handicapés qui ont aujourd'hui la chance de suivre une scolarité normale ?
Mon fils peut suivre parce qu'il a une AVS à plein temps et qu'il passe son mercredi pris en charge pour son soutien et sa rééducation (il part à 8h45 et il rentre à 18h30 !).
Que ce passera-t-il l'an prochain ? Vous me demandez de choisir entre mettre mon fils à l'école ou bien lui conserver son soutien ? C'est un choix impossible !!!!!
J'avais donc décidé de l'inscrire dans une école privée qui reste à 4 jours mais vous avez décider de ne plus financer les AVS dans les écoles privées !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Je fais quoi maintenant ? Je soigne le handicap de mon fils OU bien je l'instruits ?????
Vous voulez remettre les enfants handicapés dans des centres !!!! Après tout le mal que l'on se donne pour qu'ils aient une vie normale !!!!
Honte à vous !!

charon 16/05/2014 23:05

Moi, je souhaiterais demander ou se situe l'égalité des chances lorsque notre commune est obligée de mettre en place l'école le mercredi sans pour autant proposer d'activité en semaine! Au final, des journées aussi longues puisque les enfants devront retourner en garderie ou chez la nourrice ( qu'il faudra financer!) l'après midi lorsque les parents travaillent et, il n'y aura plus possibilité de poursuivre les activités du mercredi! !,, à part un coût de garde et de la fatigue supplémentaire et l'impossibilité de poursuivre les activités du mercredi ou se situe les avantages de cette reforme?!