Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 03/06 7h03

Document ce mardi : 21 jours au camping avec Alexandra Alévêque.

Pendant 21 jours, Alexandra Alévêque a travaillé dans un camping 4 étoiles à Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées Orientales. Durant son séjour, elle a logé dans un mobil-home, elle a travaillé à l’accueil ou au nettoyage, a animé les soirées « mousse » ou le club enfant, et enfin, elle a partagé avec les vacanciers le sacro-saint rituel de l’apéro. Employés et campeurs lui ont ouvert leur monde.

Un document diffusé ce mardi à 23h25 sur France 2.

En 2013, 6 millions de français ont passé leurs vacances au camping. Moins cher que la location ou l’hôtel, on opte parfois pour ce qu’on appelle aujourd’hui l’hôtellerie de plein air pour des raisons économiques, avec obligation une fois sur place de se plier aux règles du vivre-ensemble. En revanche, pour certains, c’est devenu un rituel, la parenthèse attendue toute l’année, pour se remettre de longs mois de travail et retrouver les amis, eux aussi accrocs à leur petite parcelle au soleil. Quels sont les codes du camping ? Qu’est-ce qui attire ainsi les habitués, les poussant inexorablement, à s’installer sur les mêmes mètres carré de verdure ombragée ? Pour 21 Jours et France 2, Alexandra Alévêque a choisi d’abandonner momentanément ses habitudes de vacances pour vivre au rythme d’un camping 4 étoiles à Argelés-sur-Mer. Pendant 21 jours, elle a vécu auprès des campeurs et des salariés du lieu, allant des uns aux autres, au gré de son planning de travail. Pourquoi 21 jours ? Parce que c’est le temps nécessaire pour s’adapter, oublier ses a priori et entrevoir une réalité nouvelle.

Durant son séjour, Alexandra a logé dans un mobil-home, voisin de celui d’Aurélien et Tony, deux amis venus passer une semaine de vacances à Argelès-sur-Mer, profitant de la proximité avec l’Espagne pour faire le plein de courses à moindre frais. Elle a rencontré Justine et Mathilde, deux adolescentes devenues amies au camping et qui ont vécu cet été là les joies de la vie « presque » sans les parents. Elle s’est liée d’amitié avec Nadine, la propriétaire du camping et sa maman, mamie Jacky, qui a créé le lieu sur d’anciens marécages, il y a 50 ans. Elle a bossé avec Eglantine et Charlène, agents d’entretien au camping, garantes de la propreté d’un lieu qui accueille jusqu’à 2 000 campeurs par semaine. Elle a ri avec Lily et Marcel, deux septuagénaires accrocs au lieu depuis 23 ans, qui ne louperaient pour rien au monde le sacro-saint apéro ou la belote, avec leurs amis Claudine et Hervé. Cette rencontre a d’autant plus marqué Alexandra que Marcel s’est éteint quelques semaines après son départ du camping.

Crédit photo © CAPA PRESSE

Commenter cet article

Sophie 04/06/2014 11:58

Bonjour, joli documentaire.. je recherche désespérément le morceau de musique qui fait office de générique de fin.
Quelqu'un pour éclairer ma lanterne et me permettre de l'écouter en boucle?
Merci d'avance!..

Sophie 04/06/2014 18:57

Merci pour votre réponse.. dommage pour le fait maison.. j'aimais beaucoup la douceur du morceau..

arracheur40 04/06/2014 18:06

Bonjour, apparemment c'est un générique maison. J'ai fait Replay et Shazam, morceau inconnu ! beau documentaire, sobre, sur des gens simples...triste pour Marcel...

Bernard 03/06/2014 11:47

Un peu tard.
MAIS les documentaires d'Alexandra Alévêque sont très souvent excellents.
J'essaierai de penser à l'enregistrer.