Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 31/07 06h24

Chaque jeudi, en première partie de soirée dès c 31 uillet, Grégory Cuilleron part à la rencontre de chefs dans différents pays pour explorer la cuisine locale, faire découvrir la gastronomie française et relever un défi : celui de concocter un plat mixant deux cultures ! A découvrir sur la chaîne publique France 5. Une production Terminal 9 Studios.

 

Grégory Cuilleron, révélé au grand public sur M6, a partiicpé à Un dîner presque parfait : le combat des régions, et Top chef. "Jusqu’à présent, dans les programmes combinant cuisine et voyage, on découvrait des recettes locales, mais il n’y avait pas de mise en avant de la gastronomie française. Ici, il y a cette volonté, que l’on ne retrouve pas ailleurs, de mixer deux cultures. Grâce à des gens passionnés et curieux de ce qui se passe à l’étranger, on en apprend un peu plus sur certains pays. (...) J’essaie vraiment d’utiliser des produits qu’ils n’ont pas l’habitude de manger, comme de la viande crue, des escargots, des grenouilles, des fromages forts… Je me venge un peu aussi, parce que parfois je me retrouve à manger des yeux, des testicules, de la cervelle… Ce n’est pas toujours super fun".

 

A noter que Grégory n'a pas vu les chefs avant le tournage pour garder de la spontanéité. "Ce qui est très agréable dans cette émission, c’est qu’il n’y a aucun a priori. Que ce soit sur les plats que l’on goûte ou sur les personnes que l’on a en face de soi".

Inédit, dès ce 31 juillet : La tournée des popotes, avec Grégory Cuilleron.

Mexique

A Mexico, Grégory retrouve Marco, un jeune chef local. Auprès de producteurs et artisans amis de ce dernier, notre cuisinier français découvre des spécialités emblématiques du pays comme le guacamole, les tacos, les piments, le mezcal ou encore le chicharrón (peau de porc frite), le mole (poulet avec une sauce aux épices, fruits et chocolat) et les sauterelles grillées ! Pour les remercier, Grégory leur prépare un menu 100 % français. Que penseront-ils de la blanquette de veau, du roquefort et des escargots ? Avant de conclure ce voyage, Marco et Grégory tentent de marier un plat mexicain et un plat français. A quoi ressemblera cette recette inédite ?

 

Islande

Friðgeir, un des meilleurs chefs de l’île, accompagne Grégory dans son exploration de la gastronomie islandaise. Heureusement pour notre cuisinier voyageur, le hákarl (requin faisandé) et le svið (tête d’agneau bouillie, oeil compris) ne sont pas les seules spécialités locales. Le hot-dog (le plat national), le cabillaud, le saumon gravlax et les plats à base de poisson frais y sont incontournables. Au gré de ses rencontres, Grégory découvre le mode de vie des habitants et les ressources de l’île. Comment vont réagir ses hôtes quand il leur préparera des cuisses de grenouilles ? A la fin du séjour, notre cuisinier et Friðgeir parviendront-ils à relever leur défi fusion ?

 

Liban

Entre les marchés de Beyrouth, Batroun et du Mont-Liban, c’est un voyage riche en saveurs mais aussi en surprises qui attend Grégory au Liban ! En effet, il ne va pas seulement se régaler de taboulé, de chawarma, de man’ouché (pain libanais agrémenté de thym), de hrissé (plat mijoté à base d’agneau et de blé), de poissons frais et de mezze succulents… Cynthia, chef et traiteur libanaise, lui fait également découvrir des recettes à base de foie cru ou de testicules de mouton ! Que penseront, à leur tour, les nouveaux amis de Grégory de la tête de veau ? A quoi ressemblera la rencontre entre cuisines libanaise et française ?

 

Madagascar

Antananarivo et l’île Sainte-Marie constituent les principales étapes du voyage de Grégory. Grâce à Johary, le chef malgache, il constate que l’île n’est pas qu’un paradis pour pêcheurs. Le riz, le zébu et les surprenantes brèdes occupent une place importante dans la cuisine locale. Après avoir goûté les plats nationaux, comme le ravitoto et des incontournables de la cuisine de rue, notamment le koba (gâteau de riz cuit dans des feuilles de bananier), Grégory découvre comment les oeufs mimosa, la tartiflette et le paris-brest sont accueillis à plus de 8 500 kilomètres de la France ! Nos deux chefs seront-ils à la hauteur du défi qu’ils se sont lancé ?

 

Portugal

C’est à Lisbonne, aux côtés d’Antonio, un des chefs les plus prometteurs de sa génération, que Grégory apprend que la morue n’est pas la seule spécialité portugaise. Cataplana, bifana, ginja, pastel de nata ou queijada sont indissociables du pays ! Le Portugal réserve aussi quelques surprises culinaires comme l’arroz de cabidela de galinha (un poulet au sang) ou d’étranges crustacés, les perceves. Pour ceux qu’il a rencontrés au cours de son voyage, Grégory a concocté des galettes à l’andouillette et un steak tartare. Enfin, c’est dans un food truck que Grégory et Antonio décident de mélanger leurs cuisines. Ce plat sera-t-il au goût des Lisboètes ?

Commenter cet article