Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 24/08 9h10

A voir, 13h15 sur France 2 : Les héros de la Libération de Paris.

Elles sont plus de 1000. Accrochées aux murs de la capitale, on les découvre au détour d’une rue, au pied d’un immeuble : une plaque de marbre avec un nom, une date, toutes d’août 1944…

Souvenir du sacrifice d’hommes et de femmes qui ont combattu, à leur manière, l’occupant allemand durant la Libération de Paris entre le 16 et le 25 Août 1944. Des noms sur la pierre devant lesquels nous passons sans y porter grande attention… Pourtant... qui étaient ces jeunes gens qui ont eu le courage de risquer leur vie, à l’heure où rien, ni personne, ne garantissait la victoire ? Comment ces gens ordinaires sont-ils devenus des héros ? Qu’aurions-nous fait à leur place ? Qui étaient donc Francisco Jacques, tombé Rue de Seine ou René Revel au Pont des Arts ?

Avec un document nourri d'archives exceptionnelles, et de témoignages inédits, Roger Motte pour le magazine « 13-15 le dimanche » a voulu poser derrière ces épitaphes de pierre un visage, une histoire, une voix, une vie…

Comment René Revel, policier sous un régime qui collaborait avec l’occupant, choisit-il d'intégrer un mouvement clandestin de résistants policiers qui prirent les armes durant la révolte parisienne d’août 44. Et comment il tomba au premier jour d’insurrection. Pourquoi Auguste Fenioux, modeste paysan du Poitou, devint Francisco Jacques, de son nom de guerre, pour s’engager dans l’armée d’Afrique ? Rentré dans Paris à l’aube du 25 Août, avec la 2ème Division Blindée du Général Leclerc, il acheva brutalement sa vie à quelques pas du jardin du Luxembourg.

Et ceux qui ont échappé à la mort : Charles Pegulu de Rovin nous fait revivre la prise de l'Hôtel de Ville. Etudiant en école d’ingénieur, il prit les armes, à 18 ans, pour se battre au cœur de Paris. Après avoir libéré l'Hôtel de Ville, avec son petit groupe de jeunes gens, ils accueillirent le Général De Gaulle au moment de son célèbre discours sur « Paris libéré». ​Charles Pegulu de Rovin continuera la guerre jusqu’en Allemagne avec la deuxième DB. Charles Huck, lui, avait 10 ans à l’époque. il aidait son père à construire des barricades dans son quartier de Montparnasse. Un petit confronté à la guerre…Et qui fit preuve de beaucoup de courage.

Un reportage de Roger Motte, Nicolas Ducrot et Matthieu Houel, diffusé à 13h15 aujourd'hui sur France 2.

Retour à la page d'accueil

S'abonner au compte Twitter du blog.

Commenter cet article