Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 26/08 13h18

Hero Corp saison 4 :  vaste dispositif web pour accompagner la diffusion.

Pour accompagner la quatrième saison de la réjouissante série française Hero Corp sur France 4, cet automne, francetv nouvelles écritures annonce proposer un ambitieux dispositif transmédia en amont et pendant toute la diffusion.

 

Trois temps forts :

- le déploiement d'une enquête interactive sur supports mobiles et web,

- la diffusion d'une web-série inédite,

- deux live sur le Web avec les fans.

Une application second écran prendra ensuite le relais.

 

A propos de la saison 4 qui nous plonge dans l’univers de la rédemption : Tout le monde est suspendu au-dessus du vide. John, autrefois leader et guide des forces du bien, est de - venu un super-vilain. Entouré de sa famille, il doit accomplir une nouvelle mission : répandre le chaos pour étendre le règne d’Hypnos, qui sommeille en lui. Les super-héros ont été arrêtés et jetés en prison par Hoodwink. Ce dernier a fait de l’agence Hero Corp une entreprise de protection des citoyens qui fait payer ses interventions. Sa vengeance contre les hé - ros ne fait que commencer... En prison, les super-héros devront se battre pour leur survie au milieu de mutants dégénérés, sans utiliser leurs pouvoirs et dans un environnement où l’extrême violence fait la loi. Le groupe est divisé, éparpillé, tout le monde est en danger. Il n’y a plus de place pour l’insouciance. Les super-héros vont devoir faire face à leur destin et payer le prix des erreurs passées pour tenter de sauver ce qu’il est encore possible de sauver.

 

Avec Simon Astier (John), Alban Lenoir (Klaus), Sébastien Lalanne (Doug), Étienne Fague (Mique)... 19 x 13’ – Créée par Simon Astier, en collaboration avec Xavier Matthieu (sur une idée originale de Simon Astier et Alban Lenoir) et réalisé par Simon Astier – Calt Production / France 4.

 

Crédit logo © CALT PROD.

 

Retour à la page d'accueil

S'abonner au compte Twitter du blog.

Commenter cet article