Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 04/09 6h55

Une soirée spéciale 36 Quai des orfèvres ce jeudi sur M6 : film et document.

Une soirée spéciale 36 Quai des orfèvres sur M6 ce jeudi 4 septembre 2014 dès 20h50 : film et document.

 

« 36 Quai des Orfèvres ».

Un film d’Olivier Marchal.

Avec Daniel Auteuil, Gérard Depardieu, André Dussolier et Roschdy Zem.

Synopsis : Paris. Depuis plusieurs mois, un gang de braqueurs opère en toute impunité avec une rare violence. Le directeur de la PJ, Robert Mancini a été parfaitement clair avec ses deux lieutenants les plus directs, Léo Vrinks, patron de la BRI (Brigade de recherche et d'intervention), et Denis Klein, patron de la BRB (Brigade de répression du banditisme) : celui qui fera tomber ce gang le remplacera à son poste de grand " patron " du 36, quai des Orfèvres. La lutte est ouverte entre ces deux grands flics, autrefois amis, qu'aujourd'hui tout sépare : leurs vies, leurs méthodes, leurs équipes et une femme, Camille Vrinks...

 

Suivi à 23:05 du document « Des enquêteurs d'élite : 6 mois au coeur du 36 quai des Orfèvres.»

Un film de Jean-Charles Doria et Sébastien Girodon. Productions Tony Comiti.

"La Crim’, comme on l’appelle, c’est la mythique brigade criminelle du 36 quai des Orfèvres à Paris. Réputée pour son efficacité - 2 affaires sur 3 résolues- elle rassemble des policiers triés sur le volet, toujours habillés en costume cravate. On les considère comme les seigneurs de la police judiciaire. Spécialistes des homicides mystérieux, des viols en série et des enquêtes sensibles, ils ne laissent aucun détail au hasard. Nous les avons suivis pendant 6 mois. Une vieille dame poignardée en plein jour dans une rue de Paris, un homme jeté par la fenêtre du 3ème étage, un incendie suspect dans un immeuble… c’est le quotidien des fins limiers du 36. Leur spécialité : les affaires difficiles à élucider. Pour traquer les tueurs, ils utilisent plutôt leur cervelle que leurs biceps : enquêtes de voisinage, chasse aux images de vidéo-surveillance, investigations téléphoniques et analyse des scènes de crime dans des labos ultramodernes… Autres particularités de la maison, la guerre d’usure psychologique qui permet d’obtenir les aveux en douceur, et le temps passé sur les dossiers : tant qu’une affaire n’est pas bouclée, les enquêteurs continuent à chercher... Ici, on n’aime pas les crimes impunis".

Retour à la page d'accueil.

S'abonner au blog (réception d'un mail dès la parution sur le blog des principaux articles ; désinscription en un seul clic).

S'abonner au compte Twitter du blog.

Commenter cet article