Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 07/10 6h38

Ce 7 octobre en première partie de soirée sur France 5 : SNCF, quand le service public déraille.

De plus en plus de voyageurs mais aussi de cheminots et de présidents de régions jugent que les services de la SNCF se sont détériorés. Comment l’entreprise publique réagit-elle à ces critiques ? Et quel avenir l’ouverture à la concurrence en 2019 lui réserve-t-elle ? L’enquête de Mélanie Van Der Ende esquissera des réponses.

Une production Magnéto Presse.

"La SNCF, c’est plus de 15 000 trains et 4 millions de voyageurs qui circulent chaque jour. Un business de près de 32 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an. Mais aujourd’hui, l’entreprise publique est l’objet de critiques de plus en plus vives. 70% des Français jugent que ses services se sont détériorés. Tarifs incompréhensibles, retards chroniques, réseau vieillissant, incidents techniques, déraillements… D’année en année, la SNCF est de plus en plus décriée par les usagers mais, plus surprenant, par les cheminots eux-mêmes, qui déplorent une mauvaise gestion et tirent la sonnette d’alarme. Même les partenaires et principaux financeurs de l’entreprise publique, les régions, n’hésitent plus à dénoncer publiquement la dégradation des services et des factures de plus en plus salées. Certaines régions brandissent déjà le recours à la concurrence, pour leurs lignes locales, si rien ne change d’ici à 2019. Car à cette date, les règles du jeu vont changer : le transport des voyageurs sera ouvert à des nouveaux opérateurs. Et la Société nationale des chemins de fer perdra son monopole détenu depuis sa création en 1938. Cette ouverture à la concurrence est une révolution. Quelles seront les conséquences pour les voyageurs ? Est-ce une solution pour améliorer les services ? Et comment la SNCF arrivera-t-elle à s’adapter à ce nouveau défi ?"

Document : SNCF, quand le service public déraille.

Commenter cet article