Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 04/11/2014 9H25

A ne pas louper ce soir : un numéro inédit du magazine Cash Investigation. Sur les secrets de nos portables (voir détails).

Pour cette enquête, révèle celui qui en est l'auteur, Martin Boudot, l'équipe s'est retrouvée suivie et menacée par les services secrets chinois dans la ville de Baotou, à la frontière mongole.

On a d’abord réussi à les semer à deux reprises, avant d’être interceptés et de devoir leur remettre nos rushes, que nous avions au préalable sécurisés, et de quitter la ville, dit-il.

".À Baotou donc, qu’on surnomme la ville des cancers, est installé un sous-traitant qui fournit 97 % des aimants présents de nos téléphones portables. Un matériau aussi important que ce fameux condensateur puisqu’on en dénombre une dizaine par mobile. Les aimants sont fabriqués à partir du néodyme, l'élément chimique le plus magnétique au monde, qu'on extrait dans des mines à ciel ouvert. Or le traitement du néodyme nécessite l'emploi de produits toxiques, radioactifs et ce sous-traitant a choisi de rejeter ces déchets dans un lac artificiel de onze kilomètres carré, soit la superficie de Saint-Tropez. Un prélèvement effectué dans le lac et analysé en France a révélé des résultats « explosifs ». Sachant que les eaux de ce lac ont fini par polluer l’eau de la ville, les services secrets chinois n'avaient donc aucun intérêt à nous voir dévoiler des informations pouvant mettre en péril un tel monopole. Une nouvelle fois, nous nous sommes rapprochés de deux marques faisant appel à ce sous-traitant avant de nous rendre à Bruxelles pour rencontrer le lobby des fabricants de portable. Je laisse au soin de chacun d'en apprécier l'interview."

Cash investigation sur France 2 : des menaces des services secrets chinois.

Commenter cet article

nano59 05/11/2014 16:31

FELICITATIONS. Continuez à faire éclater la vérité sur ces grands patrons soi-disant bienfaisant avec leur création de fondation pour se donner bonne conscience. J'ai été choqué(voire écœuré) par la non réaction de Bill Gates. Ce "monsieur" pourrait tellement à son niveau.