Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 16/12 6h34

Nous est un magazine présenté par Marie Drucker sur France 2, qui nous fait découvrir notre pays comme nous ne l'avons jamais vu.

Dans le deuxième numéro, programmé ce mardi 16 décembre à 20h50, Marie Drucker nous emmène à la découverte de la France de l’eau et des femmes et des hommes qui la domptent.

En France nous possédons une richesse incroyable, une ressource naturelle qui coule à flot : l’eau ! Nous l'utilisons quotidiennement pour boire, mais aussi pour nous laver, pour nous nourrir et même pour allumer la lumière, sans même y penser. Que connaissons-nous des rouages incroyables qui permettent à l’eau d’arriver jusqu’à nous ? Qui sont les héros qui maîtrisent cet or bleu ? C’est ce que Marie Drucker nous propose de découvrir dans un voyage inédit partout en France.

Nous allons pénétrer dans les coulisses de lieux incroyables comme le plus grand barrage en terre d’Europe, le barrage de Serre-Ponçon. Marie Drucker nous emmène aussi à la rencontre de ceux qui décryptent les mystères de cette précieuse ressource comme le glaciologue Sylvain Coutterand. Il guide la journaliste au coeur du plus célèbre glacier de France, la Mer de Glace dans la vallée de Chamonix. Elle rejoint aussi une équipe d’égoutiers de Paris qui contrôle les flux des eaux usées. Ils l'emmènent, au petit matin, dans les sous-sols de la capitale.

Le magazine Nous prend également de la hauteur avec une mise en images originale : des modélisations graphiques inédites montrent nos comportements vus de l'espace, dans des séquences spectaculaires.

La France de l'eau, présenté par Marie Drucker ce 16 décembre.

Crédit photo © Phare Ouest Production.

Commenter cet article

Serge PORTIER 16/12/2014 23:02

Bonsoir Madame,
je viens de regarder votre magnifique reportage cela me rappelle quand j'étais petit, la vie que j'ai vécue dans un petit hameau dans l'yonne, pas très loin des sources de la vanne.
Si vous le désirez je peux vous la racconter.

Bien à vous,
Serge




Bien à vous,
Serge Portier