Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 16/11/2014 10H45

Dix ans après la mort du coureur cycliste Italien Marco Pantani, auteur notamment du doublé Giro - Tour de France en 1998, la justice italienne a annoncé en août dernier l’ouverture d’une enquête pour homicide.

Nicolas Geay, journaliste à la Rédaction des Sports de France Télévisions, a mené l’enquête pour Stade 2 avec l’aide de Marco Bonarrigo, journaliste indépendant italien, pour faire la lumière sur l’un des décès les plus controversés de l’histoire du sport.

A ne pas louper : ce dimanche 16 novembre dès 17h25 sur France 2.

Marco Pantani a été retrouvé mort le 14 février 2004 dans une chambre d’hôtel à Rimini (Italie), des suites d’un oedème pulmonaire et cérébral. L’autopsie révèle une mort par overdose de cocaïne, qualifiée alors par la justice italienne de « mort accidentelle ». Néanmoins des doutes subsistent sur les conclusions de l’enquête : Quel était l’état psychologique de Pantani avant sa mort ? Quelqu’un aurait-il pu lui administrer la drogue ? Que vaut la thèse du suicide ? Les indices et les témoignages ont-ils tous été pris en compte ? Autant de zones d’ombres qui laissent ouverte l’hypothèse d’un homicide.

A l’occasion d’un entretien avec Nicolas Geay, l’avocat de la famille Pantani, Antonio De Rensis, grand nom du barreau italien, pointe les incohérences de l’enquête initiale, en s’appuyant notamment sur les images de la découverte du corps du cycliste par la Carabinieri, dévoilées pour la première fois en exclusivité dans Stade 2.

Cette affaire, qui a touché le milieu du sport et toute l’Italie, divise l’opinion : suicide, accident, homicide ? Nicolas Geay a recueilli des témoignages inédits de l’entourage du « Pirate », qui espère un nouveau procès pour homicide, et d’experts qui démontent point par point les conclusions de la première enquête. Tonina Pantani, la mère du cycliste, convaincue du meurtre de son fils, se bat depuis plus de dix ans pour faire établir la vérité. Vincenzo Nibali, successeur de Pantani aux yeux des Italiens et vainqueur du Tour de France 2014, a offert son maillot jaune à la mère du défunt champion pour montrer son soutien. Davide Cassani, sélectionneur de l’équipe nationale Italienne de cyclisme et ami proche de Marco Pantani, exclut pour sa part la thèse du suicide. Vittorio Savini, « père spirituel » de Pantani, décrit pour Stade 2 les blessures du cycliste, telles qu’il a pu les constater lors de la reconnaissance du corps.

Jean-Marc Bloch, ancien directeur régional du SRPJ (Service Régional de Police Judiciaire) de Versailles, reviendra sur les images de la découverte du corps par les Carabinieri et évoquera les différentes incohérences pouvant apparaître dans le travail des enquêteurs.

Paolo Giovagnoli, nouveau procureur de Rimini, répondra en exclusivité aux attaques et aux accusations de l’avocat de la famille Pantani sur les conclusions de la première enquête.

Philippe Brunel, premier journaliste ayant développé la thèse de l’homicide et auteur de « Vie et Mort de Marco Pantani » et William Lowenstein, spécialiste en médecine interne et addictologue, seront sur le plateau de Stade 2 pour débattre de ce sujet aux côtés de Nicolas Geay.

Marco Pantani, dix ans après : contre-enquête diffusée dans Stade 2 ce dimanche.

Commenter cet article

charles 16/11/2014 14:34

Triste mais intéressant sujet : j'y serai ! ;)