Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 04/11 7h09

Enquête Ifop-Fiducial pour iTELE et Sud Radio, réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 28 au 30 octobre 2014 auprès d’un échantillon de 1382 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1502 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

L'enquête exclusive réalisée par Ifop-Fiducial pour iTELE et Sud Radio révèle une faiblesse importante de la gauche. Si les électeurs votaient aujourd’hui :

► Francois Hollande obtiendrait entre 13 et 15% des voix. Un résultat inférieur à celui obtenu par Lionel JOSPIN en 2002.

► La gauche serait historiquement faible. L’addition des intentions de votes en faveur des candidats de Gauche n’atteindrait pas 30% dans l’ensemble des hypothèses testées. Manuel Valls ne devancerait François Hollande que d’1 point. Les faibles intentions de vote accordées aux Socialistes ne profiteraient ni aux Verts, ni au Parti de Gauche.

► Marine Le Pen poursuivrait la dynamique amorcée aux dernières élections européennes. Dans la majorité des hypothèses testées, la présidente du FN émerge en tête des intentions de vote, avec une large avance sur le candidat socialiste (+12 points).

► Alain Juppé serait le meilleur candidat du premier tour pour l’UMP. Il devancerait de deux points Nicolas Sarkozy, notamment grâce à sa capacité à mieux rassembler l’électorat du Centre (31% contre 13% de captation).

Sondage Ifop-Fiducial pour iTELE : pas de 2ème tour pour Hollande en 2017.
Sondage Ifop-Fiducial pour iTELE : pas de 2ème tour pour Hollande en 2017.

Concernant le tableau ci-dessus, question posée : "Si dimanche prochain avait lieu le premier tour de l’élection présidentielle de 2017, pour lequel des candidats suivants y aurait-il le plus de chances que vous votiez ?"

Commenter cet article