Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 01/12 12h53

A voir ce soir : L'ombre d'un doute, spécial artistes sous l'Occupation.

Dès le 14 juin 1940, Paris va vivre quatre années d’occupation. Pour les nazis, la ville doit plus que jamais tenir son rôle de capitale du divertissement.

Maurice Chevalier, Gabrielle Chanel, Sacha Guitry, Arletty, Joséphine Baker, Edith Piaf, Jean Gabin… sont à cette époque des monstres sacrés de la vie parisienne. Personnages symboliques des Années Folles, époque brillante, joyeuse, et décadente, leur comportement pendant l’Occupation sera épié et jugé.

Quelle sera l’attitude des artistes pendant cette période ? Vont-ils continuer à exercer leur métier de la même façon ? Quitteront-ils Paris ou même la France ? Vont-ils profiter des avantages liés à leur statut ? Où tracer la frontière dans les rapports avec l’occupant ?

En 1940, la défaite leur fait emprunter des itinéraires aussi surprenants qu’insoupçonnés. A découvrir ce lundi 1er décembre en première partie de soirée lors du magazine L'ombre d'un doute sur France 3.

"Nous partirons sur les traces de l’incroyable parcours de Joséphine Baker. Nous revivrons l’épopée de Jean Gabin, devenu le soldat Moncorgé. Nous mènerons l’enquête sur Gabrielle Chanel en nous demandant pourquoi elle s’est lancée avec les Allemands dans une aventure qui la dépassait. Nous chercherons à comprendre les choix d’Arletty. Nous reviendrons sur les voyages en Allemagne de Maurice Chevalier et d’Edith Piaf. Du music-hall aux services secrets britanniques, des cabarets parisiens au front de l’Afrique du nord",

Franck Ferrand lèvera un coin du voile sur les secrets des artistes de la vie parisienne face à l’occupant nazi.

Crédit photo © Io Production & Martange productions

Commenter cet article

Michel Guével 01/12/2014 23:15

D'une certaine manière, on peut considérer que Gabin a été victime d'une sorte "d'épuration à l'envers" après la Libération. En effet, les réalisateurs et comédiens ne se pressaient pas pour faire tourner un homme que sa seule présence leur aurait fait rappeler leur conduite durant la guerre… et ils n'avaient pas forcément tort, vu le regard du bonhomme ! Après quelques années, Gabin a repris sa place naturelle : la première.
D'autre part, il est remarquable que beaucoup d'artistes ont été inquiétés alors que la plupart des profiteurs de la collaboration économique ont échappé aux poursuites. C'est ainsi que des entreprises de BTP ont participé à la reconstruction après avoir fait d'énormes profits avec le mur de l'Atlantique…