Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 06/12 11h24

Affaire Soizic Corne : le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel communique sur son site csa.fr avoir mis en demeure France 2.

Suite à une séquence de l'émission On n’est pas couché du 1er novembre 2014 au cours de laquelle Laurent Ruquier a reçu Patrick Sabatier.


A cette occasion, le nom de l’ancienne animatrice de télévision Soizic Corne a été évoqué.Interrogé à son sujet, l’auteur du livre a sous-entendu à plusieurs reprises qu’elle était décédée, en cela immédiatement contredit par l’un des chroniqueurs de l’émission, lequel a indiqué que malgré ses recherches, il n’avait pas trouvé ce « renseignement ». Il s’en est alors suivi une discussion tendant à établir si cette animatrice était ou non décédée, dans un climat d’hilarité générale.

Un tel échange, faisant du décès éventuel d’une personne un sujet de plaisanteries collectives, porte atteinte à la dignité de la personne humaine constituant ainsi un manquement aux dispositions de l’article 1er et du premier alinéa de l’article 15 de la loi du 30 septembre 1986, ainsi qu’à celles du premier alinéa de l’article 36 du cahier des charges de la société France Télévisions.

Il a été en outre expressément indiqué que, bien que l’émission ait été enregistrée, la séquence en cause ne serait pas coupée au montage, malgré la demande formulée en ce sens par l’invité de l’émission. Le fait que cette séquence ait effectivement été conservée et diffusée caractérise une absence de maîtrise de l’antenne, constitutive d’un manquement au dernier alinéa de l’article 35 du cahier des charges de France Télévisions.

Enfin le Conseil a considéré que les excuses de l’animateur, tardives et présentées sur un ton décalé et distancié, lors de l’émission du 8 novembre 2014, n’étaient pas susceptibles de modifier son appréciation.

CSA

Affaire Soizic Corne : le CSA met en demeure France 2 (ONPC).

Rappel :

Face à Patrick Sabatier, venu promouvoir son livre "60 ans...Et alors?", Aymeric Caron s'étonne de ne pas trouver trace dans ce livre du témoignage de Soizic Corne (coanimatrice dans les années 70 de l'émission jeunesse Les Visiteurs du mercredi avec alors Sabatier sur TF1).

Parce que ce n'est pas possible, répond Sabatier.

Ruquier enchaîne : "Elle n'est plus là ?"

"En tout cas, pas disponible", souligne l'air géné l'auteur du livre.

Et là, Ruquier, hilare, se tourne vers Caron, persuadé d'une boulette de ce dernier. Sabatier, pensant sans doute que la séquence sera coupée, laisse entendre qu'elle n'est plus là, se rapportant à ce qui lui a été dit.

Ruquier : "On ne va peut-être pas non plus faire une spéciale Soizic Corne ce soir".

Sabatier : "Je présume que ça, ce sera coupé".

Ruquier : "Non !" (rires)

Ne serait-ce que pour la famille de Soizic, ajoute Sabatier. "J'ai demandé à la joindre et on m'a dit que...".

Ensuite, l'animateur d'ONPC enchaîne, toujours hilare, assurant à Aymeric Caron que tout le monde a fait de telles boulettes. Ce dernier suggérant de faire des recherches, Ruquier rétorque : "Il veut qu'on vérifie maintenant. On ne va pas aller la chercher maintenant, enfin, écoutez Aymeric ! C'est la Toussaint, vous irez le 1er novembre et puis voilà (...) Puisqu'on vous dit qu'elle est morte, elle est morte".

Commenter cet article

toto 14/12/2014 03:43

HA haa la tarlouse de ruquier et ses sous fifres..Encore 1 boulette qui + est grave.