Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 27/01 9h02

Audience et replay de L'emprise avec Odile Vuillemin et Fred Testot.

Le lundi 31 mars 2014, en première partie de soirée sur TF1, le téléfilm inédit Ce soir, je vais tuer l'assassin de mon fils avait obtenu un score supérieur à la moyenne de la case régulièrement occupée par les prods Camping paradis, Joséphine ange gardien & Co. Un peu plus de 8 millions de téléspectateurs. Près d'une personne sur trois devant son écran suivait ce téléfilm (31.4%).

Hier, lundi 26 janvier 2015, TF1 proposait une fiction évènementielle du même style : L'emprise.

Le récit d’un terrible drame, adapté du bouleversant livre-témoignage "Acquittée" d'Alexandra Lange, paru aux Editions Michel Lafon. L'histoire d'une mère de quatre enfants qui se retrouve en mars 2012 dans le box des accusés des assises de Douai pour le meurtre de son mari, un homme qui l’a battue et torturée pendant leurs dix-sept ans de mariage. A bout, abandonnée de tous, elle a fini par se défendre et le tuer pour échapper aux coups et sauver ses enfants. Le temps des trois jours du procès, ce récit haletant nous plonge dans le quotidien d’Alexandra, une mère que la société n’a pas su protéger de l’emprise d’un monstre.

Audience, face à un grosse concurrence : 8.6 millions de téléspectateurs avec 33% de pda. La fiction a particulièrement attiré le public féminin avec 38% de pda sur les femmes de moins de 50 ans responsables des achats et 43% sur les femmes de 35-49 ans. "L'Emprise" réalise ainsi le meilleur score pour une fiction française depuis le 10 janvier 2011 et la meilleure part d'audience sur les femmes de moins de 50 ans responsables des achats depuis le 18 février 2008. 75 000 tweets ont été enregistrés tout au long de la soirée plaçant ainsi ce film événement numéro 1 des top tweets en France et dans le monde.

L'emprise est disponible gratuitement en replay durant une semaine :

Avant le tournage, Odile Vuillemin a rencontré Alexandra Lange, par besoin de comprendre ce qu’elle avait vécu pour pouvoir construire un personnage crédible. "Il était hors de question de ne pas être juste. Pour autant, L’emprise n’est pas un biopic. L’histoire est celle d’Alexandra Lange mais plusieurs éléments ont été universalisés pour toucher le plus grand nombre".

Odile Vuillemin décrit son personnage comme une jeune fille en soif d’émancipation. Elle rencontre Marcelo dont elle tombe extrêmement amoureuse et bascule dans l’enfer de l’emprise. "Un mécanisme dont il est impossible de sortir. Cela commence par l’annihilation de la personnalité qui ôte toute estime de soi. Petit à petit, le seuil de normalité est totalement dénaturé et recevoir des coups fait partie du quotidien. Prise dans l’engrenage, la personne n’a plus conscience de la réalité et subit totalement les événements. Cette manipulation très forte, mêlée au sentiment amoureux, à la honte et à la culpabilité l’inhibe totalement. Il faut que les femmes victimes de violences trouvent des structures d’accueil qui leur permettent de déculpabiliser. Le public a souvent du mal à comprendre ce que vivent ces femmes. Lui expliquer est le but de ce film".

Crédit photo © Julien Cauivn - Leonis - TF1.

Commenter cet article

Weber 27/01/2015 11:17

Fred Testo excellentissime comédien. Bravo aussi à Marc Lavoine. Quant à Odile Vuillemin, qu'elle joue mal ! Elle joue toujours pareil, comme dans la série policière de TF1.

helenou 27/01/2015 10:55

très déçue par ce téléfilm, j'ai arrêté une heure après.

x 31/01/2015 08:20

si vous l'aviez vécu, vous comprendriez et ressentiriez les évènements !

Roé 27/01/2015 09:06

chapeau aux comédiens, très bons (y compris Marc Lavoine).