Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 27/01/2015 10H45

Enquête sur France 5 ce mardi sur ces très chères mutuelles.

C’est un passage obligé lorsque l’on veut prendre soin de sa santé. Les Français ont recours en masse à une couverture complémentaire pour prendre en charge les frais médicaux que la Sécurité sociale ne rembourse pas. Et à compter du 1er janvier 2016, la mutuelle santé doit être généralisée à l’ensemble des 17 millions de salariés du privé.

Depuis 20 ans, les organismes complémentaires – le plus souvent des mutuelles mais aussi des assureurs – on su tirer profit de l’augmentation des dépenses de santé et du désengagement de la Sécu dans de nombreux domaines : optique, dentaire, médicaments... Aujourd’hui, plus de 700 sociétés différentes se partagent ce marché.

Quelles sont les pratiques de ces acteurs majeurs de notre système de santé ? Comment s’y prendre pour choisir sa mutuelle ?

La plupart des Français signent leur contrat de mutuelles sans savoir ce qu’ils contiennent. 150%, 200%, 400%... Derrière ces niveaux de garanties en apparence très généreux se cachent souvent des remboursements dérisoires. À l’arrivée, peu d’entre nous savent vraiment pourquoi ils paient un montant de cotisation parfois très élevé. Les premières victimes de ce système sont les personnes âgées. En moyenne, les plus de 60 ans ont des montants de cotisation 3 fois plus élevés que les jeunes actifs. Ces cotisations grèvent le budget de nombreux retraités. D’autres ne peuvent tout simplement plus les payer. Pourquoi une telle discrimination ?

Document inédit proposé ce mardi à 20h35 sur France 5.

Après la diffusion du film, Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet reviendront en direct sur le sujet en compagnie d’experts et de témoins. Les téléspectateurs sont invités à poser leurs questions par e-mail sur france5.fr, par SMS au 41555 ou via #santef5.

Crédit photo © Pulsations !

Commenter cet article

Jeansais 28/01/2015 13:08

Document intéressant mais l'exemple d'une malade hospitalisée pour un AVC qui sans mutuelle doit s'acquitter d'une très forte somme d'argent est trompeur ( volontairement ?).
Car "l'AVC invalidant" est une maladie ALD pris en charge à 100% par la sécu comme vous le préciser d'ailleurs ensuite.
Et l'AVC dans sa phase chronique est considérée de fait comme invalidant; ce n'est qu'ensuite selon l'évolution et les séquelles que l'ALD est prolongé ou non

Samuel 27/01/2015 22:04

Ma mutuelle, pour des soins dentaires, m'a aiguillé vers le Réseau. Et j'ai alors compris pourquoi ce dentiste appartenait au Réseau: il est doté de mains ENORMES qui l'empêchent d''effectuer certains gestes dans une bouche, bouche d'enfant par exemple. D'où son appartenance au Réseau qui lui apporte quelques rares clients. Et cela induit sur le standing du cabinet: misérable. Il vient da'illeurs de fermer.

renouf 27/01/2015 21:50

dans un couple de persoones agees par exemple l'un est pris en charge à 100M par la sécurite sociala pour certaines maladies pourquoi la mutuelle ne diminue t elle pas la cotisation de ce cponjoint, c'est tout bénéfice por elle; autre reflexion il faut imperativement revenir à l'esprit de solidarite de la sécurite socila en 1945 et à l'esprit du code de la mutualité face à ce mercantilisme et vite developper les initiatives en cours; respect des générations etc etc

renouf 27/01/2015 21:50

dans un couple de persoones agees par exemple l'un est pris en charge à 100M par la sécurite sociala pour certaines maladies pourquoi la mutuelle ne diminue t elle pas la cotisation de ce cponjoint, c'est tout bénéfice por elle; autre reflexion il faut imperativement revenir à l'esprit de solidarite de la sécurite socila en 1945 et à l'esprit du code de la mutualité face à ce mercantilisme et vite developper les initiatives en cours; respect des générations etc etc

Burguet Bernard 27/01/2015 21:48

Que dire de la modification du code de la mutualité de 2003 permettant aux lobbys banque/ assurance de faire la pluie et le beau temps dans le monde de la santé?