Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 17/01 6h21

Eoliennes, la bataille du Lévézou : reportage ce samedi sur TF1.

Un reportage d'Anna Kwak Sialelli, Matthieu Lépine et Vincent Lefebvre, àdiffusé ce samedi en début d'après-midi sur TF1.

Le Lévézou, au coeur de l'Aveyron. Ce plateau paisible vit depuis toujours au rythme immuable des saisons et de l'élevage des brebis pour les caves de Roquefort. Dans ce petit paradis, un vent nouveau s'est mis à souffler - celui du XXIème siècle, durable, écologique.

Depuis 2008, 74 éoliennes ont poussé dans le paysage... et la zizanie s'est emparée du plateau, avec son lot de querelles de voisinage, ou entre communes. Entre ceux pour qui les éoliennes sont un symbole de progrès, ceux qui y voient un moyen de survie économique, et ceux qui sont décidés à stopper l'invasion, c'est un dialogue de sourds...

Guy Soulié, l'ancien maire du village médiéval de Castelnau fait partie des premiers maires de France à avoir été enthousiasmés par l'énergie éolienne. " C'est une réalisation contemporaine. Il faut vivre avec son temps ! " Aujourd'hui : 13 machines ont été érigées sur les hauteurs de Castelnau rapportant chaque année 130 000 euros de taxes à la commune.

A Bouloc, le village voisin, Monique Bousquet, aide maternelle à la retraite, est loin de partager le même enthousiasme. Les 13 éoliennes de Castelnau, elle les a tous les jours sous ses fenêtres, sans compter celles du parc voisin de Salles Curan. Au total : pas moins d'une quarantaine de machines tournent presque nuit et jour dans son champ de vision. " On dort de l'autre côté parce qu'il y a trop de bruit la nuit quand il y a du vent du midi. C'est intenable, c'est tout... " Il y a la télévision qui ne capte plus, le double vitrage qu'il a fallu installer pour lutter contre le bruit... et surtout les relations avec certains voisins qui se détériorent.

A Bouloc, le sujet fait polémique. Si certains habitants les subissent, d'autres s'enrichissent grâce aux loyers perçus pour la location de leurs terres aux promoteurs éoliens. Les rares propriétaires qui acceptent de s'exprimer le font sous couvert d'anonymat. Dans cette campagne dépeuplée, et en temps de crise, l'argent des éoliennes est aussi un moyen de survie. Marin et Anne, un couple d'éleveurs de brebis, en ont fait les frais. Il y a 4 ans, un promoteur leur propose d'installer deux éoliennes sur leur terrain, moyennant 6000 euros par machine et par an. D'abord séduit, le couple ne tarde pas à déchanter : leurs voisins leur mènent la vie dure. " Je n'osais plus sortir ! dit Anne. Les enfants à l'école ou dans les ramassages scolaires se prenaient tout le temps des mots de travers. Pour eux, c'était devenu invivable... " Au bout d'un an de guerre larvée, Marin et Anne renoncent à leur projet : le prix à payer pour retrouver la paix.

Cette affaire a ému la région et bouleversé Jean Marty, agriculteur à la retraite. Lui qui n'était pas contre les éoliennes au départ a décidé de se battre contre les projets des promoteurs. " J'ai appris dernièrement qu'il allait y avoir des éoliennes de 225 mètres à 500 mètres des maisons. Mais c'est inimaginable ! Quel est le Français qui peut accepter ça ? " Avec d'autres, il crée une association d'opposition. Le fief de cette résistance se situe dans le petit village de Mauriac, cerné par les projets éoliens. Avec Marcelle, Maïté ou Marie-France, les opposants sont minoritaires dans la région..." On a l'impression que c'est l'argent qui fait avancer les projets si vite. Et nous, on est le petit pot de terre contre le pot de fer ", raconte Marcelle. Leurs panneaux sont régulièrement lacérés de coups de couteau, mis à terre ou volés. Mais qu'importe. Ils ne se découragent pas. Car ils ont le sentiment d'une terrible injustice. Ce sont les communes voisines qui ont installé les machines sous leurs fenêtres, sans leur demander leur avis. Et le pire dans cette histoire, c'est que les communes en question ne les voient même pas...

Crédit photo © DR

Commenter cet article

Bonnet 27/01/2015 06:57

Bonjour, bientôt nous aurons le même problème en Lozère 250 machines sont à l'étude en Margeride sans concertation et dans l'indifférence totale.

Astorg 07/02/2015 18:37

La Lozère produit beaucoup plus d'électricité qu'elle n'en consomme. Il y a plusieurs barrages...Le barrage et l'usine de Pied de Borne fournissent assez de KWH pour l'ensemble du département...
l'éolien industriel va détruire le tourisme déjà bien malade....

EG 18/01/2015 09:51

Ce pseudo reportage se résume à opposer ceux qui aiment et ceux qui n'aiment pas.
.La question de fond n'a jamais été abordée : quid du réel impact écologique des éoliennes ? Car les nuisances indéniables ne sont acceptables qu'au regard d'un bénéfice collectif. L'éolien implique un recours accrues aux centrales thermiques ( charbon ) pour équilibrer les aléas d'une production instable et imprévisible. Le résultat est ainsi inverse du but recherché.

DOUCET 17/01/2015 15:39

Bonjour, j'ai vu le reportage sur TF1 du problème des éoliennes sur votre commune. Il y a une chose que je ne comprends pas trop, pourquoi vous les refusez!! Soi c'est pour le bruit ou alors parce qu'elle défigure le paysage, (vous les préférez chez les autres), mais si tout le monde agis comme vous on va directement vers un gros problème de fourniture d'électricité, car personne ne veut du nucléaire (problème de démantèlement) pas des centrales thermique pour la pollution, pas du photovoltaïque, empiètement pour les cultures et les forêts, et les centrales hydraulique ne pourront jamais fournir pour toute la France et peu être aussi une grosse part de jalousie ou les éoliennes sont installées et qui de ce fait rapporte beaucoup au niveau des impôts. Il faudrait peu être que tout le monde y mette du sien, car je ne pense pas que vous montiez des dynamos sur vos vélos pour alimenter votre cafetière. Alors quand on critique profondément, on doit toujours avoir une solution de remplacement équivalente à la production d'énergie bien sur et qui intègre toutes vos critiques, je ne pense pas que ce soi vraiment votre cas.
J'attends avec impatience votre réponse et suggestions de remplacement!!
Cordialement
Michel Doucet

WARNERY 17/01/2015 15:34

Samedi 17 Janvier 2015. Partisans et opposants des éoliennes, vous n'êtes pas seuls sur le plateau du Lévezou... sortez de l'enfermement entre vous et de l'affrontement local désastreux.
La problématique énergie / nuisance / profit, vous implique naturellement et vous dépasse aussi, ne pouvant ni laisser indemnes les ruraux, ni laisser indifférents les urbains : l'enjeu est européen, au niveau humain, sociétal, éthique, économique, environnemental, juridique, technique, financier, donc éminemment politique.
Approchez-vous des autres acteurs européens, exposés et/ou actifs, dans des situations analogues.
Constituez ainsi des groupes influents pour êtres entendus et devenir codécideurs.
Au minimum, obtenez que de vraies études d'impacts complètes soient réellement conduites et publiées avant toute décision d'implantation ou de rejet. Faites un usage optimisé de pétitions, notamment via internet, aux niveaux local / régional / européen, afin que le maximum de citoyens soient le plus possible acteurs directs de choix qui les concernent au premier chef.
Agissez pour que la "rente de situation géographique" (location annuelle de chaque superficie d'implantation d'une éolienne) soit mutualisée selon un barème convenu officiellement, prévoyant propriétaire foncier, commune, association locale intercommunale de développement
regroupant tous les citoyens domiciliés dans les communes concernées.
En fédérant initiatives, évaluations préliminaires, perspectives et décisions, que tous ensemble
agissent avec respect, discernement, dynamisme.

jean philippe 17/01/2015 14:59

bonjour je viens de regarder le reportage sur ces éoliennes et je vous comprends car moi même je suis victime.
nous habitons un petit village de Normandie de 150 habitants a Margueray précicement et voila que depuis 1 an 10 éoliennes sont en route la plus proche de chez moi se trouve a 275m et la je vous soutiens car le bruit et insoutenable de jour comme de nuit mais comment peut on laisser faire des choses comme cela .
nous nous sommes battu mais surement pas comme vous et maintenant nous subissons alors que le bocage normand étais magnifique
a l'heure d' aujourd’hui je voudrais faire une étude bruit mais je ne sais ou m'adresser
si vous avez une solution pouvez vous me la faire parvenir
merci et bon courage pour la suite

Damien 17/01/2015 14:49

Un paysage ruiné et des habitants malheureux ! Battez vous et n'abandonnez jamais !!!

creton 17/01/2015 14:45

Quelle desolement de voir toutes ces eoliennes dans ce beau pays un degout quand ont passe pour nos vacances battez vous pour vos villages si petition je signe