Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Thomas. Le 26 Janvier 2015 à 9h55.

Odile Vuillemin dans L'emprise : "Les séquences du procès ont été les plus bouleversantes".

La comédienne Odile Vuillemin, qui a vu sa notoriété grimper en flèche grâce à la série Profliage, gros succès d'audience depuis plusieurs saisons, va bouleverser les téléspectateurs de TF1 ce lundi soir.

L’Emprise fait le récit d’un terrible drame, adapté du bouleversant livre-témoignage "Acquittée" d'Alexandra Lange, paru aux Editions Michel Lafon. L'histoire d'une mère de quatre enfants qui se retrouve en mars 2012 dans le box des accusés des assises de Douai pour le meurtre de son mari, un homme qui l’a battue et torturée pendant leurs dix-sept ans de mariage.

Avant le tournage, Odile Vuillemin a rencontré Alexandra Lange, par besoin de comprendre ce qu’elle avait vécu pour pouvoir construire un personnage crédible. "Il était hors de question de ne pas être juste. Pour autant, L’emprise n’est pas un biopic. L’histoire est celle d’Alexandra Lange mais plusieurs éléments ont été universalisés pour toucher le plus grand nombre". 

Odile Vuillemin décrit son personnage comme une jeune fille en soif d’émancipation. Elle rencontre Marcelo dont elle tombe extrêmement amoureuse et bascule dans l’enfer de l’emprise. "Un mécanisme dont il est impossible de sortir. Cela commence par l’annihilation de la personnalité qui ôte toute estime de soi. Petit à petit, le seuil de normalité est totalement dénaturé et recevoir des coups fait partie du quotidien. Prise dans l’engrenage, la personne n’a plus conscience de la réalité et subit totalement les événements. Cette manipulation très forte, mêlée au sentiment amoureux, à la honte et à la culpabilité l’inhibe totalement. Il faut que les femmes victimes de violences trouvent des structures d’accueil qui leur permettent de déculpabiliser. Le public a souvent du mal à comprendre ce que vivent ces femmes. Lui expliquer est le but de ce film".

Les séquences du procès ont été les plus bouleversantes, affirme la comédienne. "Alexandra prend conscience de tout ce qu’il s’est passé. Les scènes de coups étaient finalement moins difficiles car, durant son calvaire, Alexandra est dans le déni, le mode de survie de toutes les femmes battues. Réalisée sans doublure, la séquence du meurtre a cependant été particulièrement complexe. Elle m’a provoqué une immense colère. J’ai également eu beaucoup de mal à tourner la scène où Marcelo frappe sa fille dans les escaliers. Je devais la rejoindre mais mon corps ne répondait plus. J’ai eu besoin de beaucoup de temps avant d’y parvenir". Que

L’emprise défend une cause très importante, conclut Odilve Vuillemin qui se dit heureuse que TF1 ait le courage de porter ce film sans concession.

COPYRIGHT PHOTO © Julien Cauvin - Leonis - TF1.

Commenter cet article