Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 01/02/2015 17H25

L'Arabe du futur, de Riad Sattouf, prix du meilleur album à Angoulême.

C'en est fini de l'édition 2015 du festival international de la bande dessinée à Angoulême. Tradition : le palmarès dévoilé en cloture.

Prix du meilleur album, Fauve d'Or : L'Arabe du futur, de Riad Sattouf. Roman graphique sortie au printemps 2014. " Une enfance dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad. Né d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile. En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête : que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur. L’Arabe du futur sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984. "

Prix du public, Fauve d'Angoulême : Les vieux fourneaux, par Lupano Cauuet.

Prix spécial du jury : Chris Ware, Building Stories.

Prix révélation : Lisa Lugrin et Clément Xavier pour Yékini, le roi des arènes.

Prix jeunesse : Les royaumes du Nord, par Stéphane Melchior-Durand et Clément Oubrerie.

Pix de la série : Last man, tome 6.

Prix du patrimoine : San Mao, le petit vaqgabond, par Zhang Leping.

Commenter cet article