Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 07/02 17h25

Le cardinal Burke prouve son ultraconservatisme devant les caméras de France 2.

Un document à ne pas louper ce dimanche. Sur France 2, juste après le journal de 13 heures présenté par Laurent Delahousse.

Un film de Lionel Feuerstein, Karine Comazzi, Patrice Brugères, Nicolas Berthelot et Claire Aubinais.

« N’oubliez pas de prier pour moi », c’est ainsi que le pape François termine toutes ses allocutions. Comme s’il était inquiet… Comme s’il se sentait seul… Pourtant François est un pape très populaire. En prenant des positions iconoclastes sur la famille, en s’attaquant au pouvoir de l’argent ou en allant prier dans une mosquée, il s’est rendu très accessible du grand public.

Mais dans l’ombre, il est s’est aussi créé des ennemis puissants… En premier lieu, la curie romaine, le gouvernement du Vatican. Depuis le synode d’octobre dernier, une fronde s’est organisée contre François. Les cardinaux, choqués par ses propos sur les divorcés ou les homosexuels, se révoltent. A leur tête le cardinal Burke, un américain ultraconservateur. Pour la première fois, il a accepté de recevoir une caméra. Et il ne mâche pas ses mots. Pour lui, le pouvoir du pape doit être remis en cause. Il faut lui « résister » pour sauver la véritable doctrine de l’Église… Extrait des propos de ce cardinal US: "Je n'accepte pas que l'on donne la communion à des couples non mariés devant l'Église. Parce que leur union irrégulière, c'est de l'adultère. Quant aux homosexuels, ils n'ont rien à voir avec le mariage. C'est une souffrance d'être attiré par une personne du même sexe. C'est contre-nature".

Mais le Pape est allé encore plus loin en lançant une opération main propre sur ses propres terres. Sa cible : l’OIR, la banque du Vatican. Une banque corrompue, qui aurait des accointances avec la mafia… Pour la première fois, l’Église s’est portée partie civile contre un ses membres : Monseigneur Scarano, surnommé « Monseigneur 500 euros », qui aurait blanchi plusieurs millions d’euros pour le compte d’armateur de Naples… Mais on ne bouscule pas les vieilles habitudes du Vatican sans prendre de risque. Depuis cette affaire, ces dernières semaines, certains prêtres anti-mafia amis de François, comme Don Ciotti, ont été menacé de mort.

Dès lors un attentat contre la personne du pape est-il devenu crédible ? C’est ce que pensent les services de sécurité. Car à la Mafia s’ajoute encore les menaces proférées récemment par Daesh.

Extrait :

Commenter cet article