Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 28/02 14h04

Les déclarations de Mourad Boudjellal dans SportBuzz : beIN, FN, dopage, TV.

Sur l'Equipe 21, ce samedi midi, Mourad Boudjellal était l’invité de Claire Arnoux sur le plateau de SportBuzz. Le président du Racing Club Toulonnais a parlé de rugby, mais pas seulement :

SUR SA PERSONNALITÉ « J’essaye simplement d’être moi-même. J’ai l’impression que beaucoup de gens jouent un rôle dans le rugby ou ailleurs pour essayer simplement de plaire. Moi je suis “ni Dieu ni maître”. »

SUR LE FRONT NATIONAL « Tout est politique, rien ne peut y échapper. Tous les gens qui nous expliquent les notions de race, de nation, de frontières, sont des gens obsolètes. Moi je ne tiens pas à faire de la politique, mais je ne supporte pas qu’on stigmatise certaines personnes. Souvent il y a des politiques qui jouent sur l’ignorance générale pour donner des solutions faciles et simplistes, et c’est ce qui m’énerve. »

SUR CANAL+ & BEIN SPORTS « J’ai entendu des choses sur BeIn dans des réunions qui me choquaient, du genre : “on ne va pas confier le Top 14 à Al-Qaïda !” des choses de ce niveau… La diversité de programmes de Canal+ a permis au rugby d’avoir un public haut de gamme, d’apporter d’autres spectateurs. BeIn c’est peut-être un peu trop tôt. »

SUR SES DÉBUTS DANS LE RUGBY « C’est un accident. J’étais éditeur de bandes dessinées au départ. Un jour on m’a proposé de reprendre un club de rugby et je me suis dit “je vais le faire pour un an , je vais voir ce que je vais être capable de faire”. La première année a été difficile, mais je me suis pris de passion. Marchand de bonheur c’est le plus beau des métiers. »

SUR L’AVENIR DU RUGBY « Il y a des gens aujourd’hui dans le rugby qui ont beaucoup d’argent. Tant mieux, mais ils faussent un peu l’économie du rugby. Aujourd’hui, on a des clubs qui tiennent le haut du pavé mais qui n’ont pas d’engouement particulier et qui se sont construits sur l’argent d’un groupe. »

SUR LA FÉDÉRATION « On ne fait pas partie de la même génération. Il y a des gens dans le rugby qui pensent qu’il leur appartient parce qu’ils sont là depuis très longtemps et qui pensent que le temps fait office de propriété. Moi je pars du principe que le rugby a changé et qu’on est passé d’une période amateur à une période professionnelle. Il faut que les temps changent. »

SUR LE LIVRE DE PIERRE BALLESTER « Je suis depuis dix ans dans le rugby, je n’ai jamais assisté à un joueur qui se dope. Ce livre, c’est le “Merci pour ce moment” du rugby. Puisqu’il était médecin de l’équipe de France et qu’il a vu, il est complice ! Depuis quelques temps, on a compris que le monde du livre était en crise et que ce qui fonctionnait très bien ce sont des coups médiatiques. Et accessoirement, si l’équipe de France se dope, faudrait qu’ils remontent un peu les doses ! »

S’IL AIMERAIT AVOIR SON ÉMISSION TÉLÉ OU RADIO « Ça va peut-être venir…vous verrez où… je parle de télé, vous allez voir… ça ne sera pas du sport. »

REDIFFUSIONS : Dimanche 1er mars à 11h30 et 13h30 + Lundi 2 mars à 11h30.

Crédit photo © Faugerel - L'Equipe.

Commenter cet article