Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 28/02 14h24

Salut les terriens avec Sylvain Tesson, Malek Chebel, Alain de la Morandais.

Ce samedi 28 février à 19h10, en clair sur Canal+, nouveau numéro de Salut les terriens.

Thierry Ardisson‬ accueille Camille Chamoux, Sylvain Tesson et Norman.

Quel message les religions peuvent-elle encore nous apporter ? Pour en débattre, plateau spécial avec Alain de La Morandais, Malek Chebel et Haïm Korsia.

Sans oublier le billet de Gaspard Proust.

A propos du livre de Sylvain Tesson, Bérézina :

"En octobre 1812, littéralement piégé dans Moscou en flammes, Napoléon replie la Grande Armée vers la France. Commence la retraite de Russie, l’une des plus tragiques épopées de l’histoire humaine. La retraite est une course à la mort, une marche des fous, une échappée d’enfer.

Deux cents ans plus tard, je décide de répéter l’itinéraire de l’armée agonisante, de ces cavaliers désarçonnés, de ces fantassins squelettiques, de ces hommes à plumets qui avaient préjugé de l’invincibilité de l’Aigle. Le géographe Cédric Gras, le photographe Thomas Goisque et deux amis russes, Vassili et Vitaly, sont de la partie.

Pour l’aventure, nous enfourchons des side-cars soviétiques de marque Oural. Au long de quatre mille kilomètres, en plein hiver, nous allons dérouler le fil de la mémoire entre Moscou et Paris où l’Empereur arrivera le 15 XII 1812, laissant derrière lui son armée en lambeaux. Le jour, les mains luisantes de cambouis, nous lisons les Mémoires du général de Caulaincourt. Le soir, nous nous assommons de vodka pour éloigner les fantômes. Napoléon était-il un antéchrist qui précipita l’Europe dans l’abîme ou bien un visionnaire génial dont le seul tort fut de croire qu’il suffisait de vouloir pour triompher et que les contingences se pliaient toujours aux rêves? Mais très vite, nous devons abandonner ces questions méta-physiques car un cylindre vient de rendre l’âme, la nuit tombe sur la Biélorussie et trois foutus camions polonais sont déjà en travers de la route."

 

Commenter cet article