Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 08/03 7h08

Patrick, Delphine, médecins français du bout du monde (reportage sur TF1).

Un reportage de Julie Peyrard et Charlotte Lassalle, diffusé ce dimanche après le journal de 13 heures sur TF1.

Chaque année, de nombreux médecins français partent s'installer dans des régions les plus isolées du monde. Dispensaire perdu en pleine jungle amazonienne, camp médical itinérant dans les montagnes indiennes ou petite clinique au coeur de la brousse malgache... Patrick, Delphine et Jean-François... Tous témoignent d'une vocation : soigner ceux qui en ont le plus besoin. Tous sont au chevet de leurs patients du bout du monde, de jour comme de nuit, pour les petits bobos comme pour les urgences.

Médecin de campagne, Patrick Aïta a sillonné la Creuse pendant 37 ans. À sa retraite, il décide de reprendre du service, sous d'autres latitudes. Laissant, à regret, sa famille en France, Patrick a choisi de s'installer il y a deux mois dans une région enclavée et pauvre du Sud malgache. Nous sommes à plus de 12 heures d'avion de la France, à Saint-Augustin : un millier d'habitants et un petit cabinet médical que Patrick vient de rénover. " Saint-Augustin c'est un village très important, où il y a beaucoup de monde, et on est loin de tout centre de soins. Il faut au minimum une heure et demie pour se rendre dans le premier hôpital, en pirogue, en charrette à boeuf, ou pour les plus riches du village, en taxi-brousse. " Patrick vit au village, comme ses patients, sans eau courante, sans électricité. Il se réveille presque toutes les nuits pour des urgences, en pédiatrie notamment. Son travail et son abnégation commencent à porter leurs fruits : " On a monté un nombre conséquent de dossiers médicaux quand même! Plus de 100 patients... C'est pas mal en deux mois! "

À 35 ans, Delphine Wolff, sage-femme bordelaise passionnée, parcourt en jeep les villages de l'Inde du Sud. " C'est un camp médical itinérant : on est sur la route le matin et le soir, et pour vous donner un ordre d'idée, quand on fait 30 kilomètres, on peut mettre deux heures vu l'état des routes totalement délabré ! " Delphine a fondé une petite association " Sages-femmes sans frontières ", qui finance en Inde une mission par an de protection maternelle et infantile. " Ici, les femmes ne sont pas suivies. 98% d'entre elles accouchent à domicile. Les femmes et le bébé meurent. Cette région détient le taux de mortalité infantile le plus important du pays. " Delphine enchaîne de longues journées de consultations auprès de femmes qui n'avaient encore jamais vu de pédiatre ou de sage-femme.

Jean François est breton. Il passe deux mois par an au fin fond de la Guyane. Médecin généraliste de 56 ans, chaque année, il échange son cabinet breton contre le dispensaire le plus isolé de France, à Trois Sauts, en plein coeur du pays Amérindien. " Il n'y a plus de villages après Trois Sauts. C'est le bout du monde. Après ce village, il n'y a que des kilomètres et des kilomètres de jungle... " Trois Sauts est un des villages les plus reculés d'Amazonie guyanaise, à deux jours de pirogue de Cayenne, le chef-lieu de département. Jean François vit parmi les Wayampis, une communauté amérindienne d'à peine 700 personnes, vivant à l'abri des regards, en pleine jungle. " La forêt, ça demande toujours une vigilance. C'est pour ça que j'ai un bâton, par rapport aux serpents qui traversent le chemin. Il y a un jaguar qui a été vu ici la semaine dernière! On croise aussi de grosses fourmis. L'autre jour en rentrant on s'est mis à danser la carmagnole... Les fourmis se sont accrochées à nos pieds et ça ça pique! Les Amérindiens, comme moi, tout le monde a dansé! "

Crédit photo © DR

Commenter cet article

Cris 23/10/2016 17:26

Bonjour, nous avons regardé le reportage avec mon fils de 13 ans. Mon fils adore le foot et il a été marqué par les enfants de St Augustin qui n'ont pas de ballon pour jouer au foot. Est ce que quelqu'un connaîtrait l'adresse de Patrick Aïta car il voudrait leurs offrir le sien. Merci

Michelle 09/03/2015 17:19

Ca ne m'étonne pas du tout de vous, Doc Jean-François ! Vous étiez mon médecin à Rennes (1993-1999) avant que je n'aille vivre quelques temps en Corse et que parallèlement à vous, moi aussi, je ne chemine jusqu'à maintenant avec les Guaranis et autres peuples natifs du Continent américain. Quel plaisir de vous retrouver ! Soyez béni ! Michelle P

CHASSAGNE 09/03/2015 09:49

...... Docteur AITA ...St Georges la Pouge ( 23 ) = ... Docteur Jamot ....Né a St Sulpice les Champs (23) , décédé a Sardent (23) .

ellyn 09/03/2015 08:37

je suis creusoise et tres fiere du docteur Patrick !!! un vrai creusois devoue et courageux !!bravo à tous ceux qui partent au bout du monde apporter leur savoir et aider ces populations démunies et oubliees !!

Claude 09/03/2015 08:01

Bravo pour ce magnifique reportage. Le Docteur AÏTA était mon médecin traitant... quel plaisir de le revoir !
Quelle belle leçon d'humanité, on ne peut qu'être fier de ce que vous accomplissez.
Vous n'avez pas changé Docteur !!!! toujours aussi généreux.
Bon courage pour la suite.

diouf 08/03/2015 14:07

Bravo pour votre engagement. En regardant le reportage je me dis qu'il reste encore des hommes et des femmes dévoués, et tout simplement humains. ..Merci pour tous ce que vous faites