Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 16/04 7h00

Quai d’Orsay, les coulisses de la diplomatie, par Serge Moati ce 16 avril.

Une vie au cœur du monde. Une vie au cœur des relations entre notre pays et le vaste monde. Cette vie, c'est celle des diplomates du Quai d'Orsay qui, sous la direction de Laurent Fabius, forment le troisième réseau diplomatique mondial.

L'histoire du documentaire diffusé ce jeudi 16 avril à 23h30 sur France 3, c'est la leur, celle de ces femmes et de ces hommes qui incarnent la France, sa politique, et défendent ses intérêts en temps de paix, mais aussi en temps de crise.

En pleine crise ukrainienne, alors que s'embrase le Proche-Orient, ce documentaire nous emmène au plus près des diplomates et du ministre des Affaires étrangères. Comment tentent-ils de peser dans les conflits qui déchirent le monde ? Comment cherchent-ils, en développant considérablement nos relations avec la Chine, à renforcer une économie française toujours fragile ? Comment parviennent-ils à donner à la France toute sa place en affirmant ses valeurs mais sans trop léser nos intérêts ? C'est à toutes ces questions que Serge Moati répond dans un documentaire annoncé saisissant et haletant.

Bref rappel des faits : à la suite de la cuisante défaite de la gauche aux élections municipales, un grand remaniement ministériel était en cours et en coulisses. Résultat des courses : Manuel Valls accède à Matignon. Quant à Laurent Fabius, il a agrandi son périmètre, le voilà à la tête de deux nouveaux portefeuilles, qui dépendaient jusqu'alors du ministère de l’Economie, le tourisme et le commerce extérieur. Fabius est désormais à la tête d’un empire élargi. La diplomatie sera aussi économique.

C’est une vraie obsession chez Fabius : aller plus vite, encore plus vite, quitte à bousculer au passage certaines habitudes et le rythme de la diplomatie française, appelée à se "relever les manches", comme il dit.

A force de chercher un savant équilibre entre grand business et grands principes, pragmatisme et idéal, la position de Laurent Fabius, et donc de la France, paraît relever d’une alchimie très subtile.

Serge Moati

Il faut absolument se mettre dans la tête de l’autre ; il faut essayer, en comprenant l’autre, de jouer aux échecs, deux coups, trois coups, quatre coups à l’avance, et puis d’ajuster son jeu, et donc il faut comprendre ce que l’autre a à l’esprit et essayer petit à petit de l’amener à son propre point de vue.

Laurent Fabius

Crédit photo © Production Images et Compagnie.

Commenter cet article