Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 03/03/2015 7H25

Quand les actionnaires s'en prennent à vos emplois ! Cash Investigation ce mardi.

A voir ce mardi 3 mars à 20h50 sur France 2.

Numéro inédit de Cash Investigation. Magazine produit par Premières Lignes. Présenté par Élise Lucet.

Thème : Quand les actionnaires s'en prennent à vos emplois.

Edouard Perrin, journaliste pour Cash Investigation, à propos du point de départ de l’enquête : "Nous nous sommes attachés à examiner ce qui se passait lorsque les actionnaires devenaient trop gourmands, quand les priorités dans les entreprises privilégiaient le versement aux actionnaires plutôt que l’investissement ou l’emploi. Il ne s’agit pas de dire que verser des dividendes, c’est mal. Il faut des actionnaires, c’est évident, car une énorme partie de notre économie repose sur ce système".

Un constat, ajoute le journaliste : "nous vivons dans une économie financiarisée depuis plusieurs années. On peut noter comme conséquences le changement des priorités au sein des entreprises. Des entreprises rémunèrent davantage leurs actionnaires qu’auparavant. Il y a une dizaine d’années, les entreprises versaient autour de 30 % de leurs bénéfices en dividendes, aujourd’hui, il n’est pas rare que cette part grimpe jusqu’à la moitié, voire plus de la moitié. Si des sociétés ne reversent pas d’argent à leurs actionnaires, leurs cours de bourse risquent alors de plonger puisque d’autres entreprises le feront de toute façon. Elles sont donc obligées de suivre la tendance – c’est du moins ce que répondent les entreprises. C’est autant d’argent qui n’est pas réinvesti. C’est aussi un problème pour l’emploi, parce que l’investissement de demain, c’est l’emploi d’après-demain"

A propos des révélations de ce numéro : "on parle souvent, en économie d’acteurs qu’on désigne par des noms qu’on ne comprend pas très bien et qui en font des choses très abstraites, je veux parler des fonds d’investissements. Au cours de cette enquête, nous avons essayé de découvrir qui étaient ces acteurs. Il y un fonds certes, mais il y a des personnes derrière. Qui sont les investisseurs ? Notre enquête révèle que ce sont bien souvent des gens comme vous et moi. "

Crédit photo © Prod.

Commenter cet article

Vinc 04/03/2015 19:10

Bonne émission globalement même si parfois le ton de la rigolade peut faire oublier qu'on joue avec la vie et le travail des gens.
Malheureusement les LBO spéculatives touchent aussi beaucoup de PME françaises qui passent de fonds en fonds tous les 4 ou 5 ans . Et les salairiés ne sont alors plus que des pantins
qu'on vend comme du bétail
Comment peut on alors ne pas parler de spéculation quand on multiplie par 4 sa mise en 4 ans et que la plupart des salariés ne recoivent pas d'intéressement ? alors que les fonds se foutent pas mal si vous produisez des avions ou des patates , ils ont là pour siffonner
bien aidés en cela par les managers qu'ils achètent ...qui s'épuisent à gérer un service en croissance sans ressource supplémentaire et qui trop souvent pris au piège de la cupidité court terme participent eux même à la délocalisation des activités
dans les pays à bas coût, mettant ainsi en jeu les emplois qui auraient du être peut être ceux de leurs enfants.
Il est ou l'amour du pays, Elle est ou la préférence nationale dans tout ça ? On parle beaucoup de fanatisme mais le premier fanatisme dans le monde moderne est le pouvoir infini de l'argent sur les hommes.
Que faire ? Revenir au "goudron et plumes" que certains mériteraient ?
Les salariès sont globalement assez naifs et passifs malheureusement ainsi que les syndicats sur ce genre de situation . Pourquoi ne voit on pas des sitting et intrusions dans les beaux batiments
des fonds d'investissement? je pense que ça ferait un peu réfléchir certains sur les conséquences de leurs actes .
Il ne faut pas être dupe, tout cela ne peut que faire monter les extrèmismes en tout genre, les actes de certains sont bien plus efficaces pour la montée d'un FN qu'un pauvre bulletin de vote.

Après il ne faut pas être naif , si on joue en bourse et spéculons sans se poser de question , alors on alimente un tel système . De même pour les placements bancaires sur lequels trop peu ( voir pas) de banquiers sont capables de dire à quoi sert notre argent .
Il aurait été peut être utile de mettre exergue le cas d'un vrai investissement (non spéculatif) ou prèt bancaire à une entreprise pour de l'investissement réel (machine, développement d'un nouveau process)
pour bien montrer la différence

CHENARD 04/03/2015 16:04

Il manque quand même la pièce du puzzle. les féodalités financières ont autant de pouvoirs parce qu'on leur en a donné le droit. La Mondialisation n'est pas un phénomène naturel mais bien un choix politique de confier aux puissances d'argent la direction de l'économie (en fonction de leur intérêt privé) et pour cela, de déréguler et abandonné les pouvoirs démocratiques de protection des Etats. Articles 32 et 63 érigent la dérégulation des capitaux et marchandise et permettent aux entreprises de faire le chantage de fermer des usines http://article-50.eu/dou-vient-la-mondialisation/

fabrice 03/03/2015 23:48

Un grand bravo à Elise Lucet et à son équipe pour ce bel ouvrage sur les actionnaires. Eh oui, aujourd'hui notre vie, nos vies ne valent plus rien à ces rapaces et vautours financiers venus maintenant du monde entier pour nous plumer et garantir des retraites d'instituteurs américains ignorant tout du système actuel (exemple) ..... Mon dieu, mais dans quel monde vivons nous ..... L'état français n'est plus capable de voir ces méfaits, voire encore moins de les prévenir, ......... et le peuple continue à souffrir pour une minorité qui s'en fout plein les fouilles .......... Mais ou cela va t-il s'arrêter ? et surtout comment ? Des salariés sur le carreau ou mort par suite d'une pression terrible jusqu' a son paroxysme avec un patron découvrant certains point sur cet affaire (confère pages jaunes)....... Choquant et affligeant ......... Que faut-il faire ? Des émissions comme celle-ci, pour déjà rendre l'information publique ... oui, c'est bien mais cela suffira-t-il ?
En 30 ans, la pression salariale à cru exponentiellement, le patronat nous transforme en des robots bien huilés prêt à tout pour lui sous couvert de garder son boulot .....
Je crains que notre monde se soit engagé sur une pente qui nous mènera, de toute façon inexorablement, à notre propre destruction ............... Nous commençons à en voir désormais les contours ......

MOIGNARD 03/03/2015 23:32

Bravo à toute l'équipe pour ce nouveau numéro de "Cash", on peut se poser toutefois une question. Pourquoi le gouvernement, qui représente notre société et supporte le coût social des opérations conduites par ces "voyous", n'engage pas de poursuites contres ces auteurs?
Quand on entend Macron on comprend tout de suite mais tout de même...

Regine 03/03/2015 23:16

Vous avez cité dans le reportage que Page Jaune a été acheté par KKR et Goldman Sachs. Ces 2 Sociétés appartiennent à BlackRock, ou plus exactement à la toile d'araignée de BlackRock auquel bien d'autres sociétés d'investissement sont également de la partie.