Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 17/03 7h17

Sur Arte, enquête sur le recul du droit à l’avortement en Europe.

Près d’un demi-siècle après les grandes marches pour la dépénalisation de l’avortement, les femmes sont à nouveau dans la rue. Avec la crise, l’Europe est devenue le théâtre d’une poussée des droites conservatrices, qui profitent de leur arrivée au pouvoir pour restreindre les droits des femmes en matière de sexualité et de procréation.

“Je pense qu’il est temps de s’engager, de lutter pour défendre nos droits car ils pourraient disparaître”, assure Vicky Claeys. Directrice de la section européenne de l’IPPF (Fédération internationale pour le Planning familial), elle veille à l’application des lois relatives à l’avortement dans l’Union européenne et fustige la mauvaise volonté voire l’idéologie poussiéreuse de ses dirigeants.

Ce mardi à 22h45 sur Arte, un documentaire inédit se concentre sur trois pays qui incarnent ce recul.

Tout d’abord la Pologne, l’un des plus restrictifs d’Europe, où il est interdit d’avorter – sauf viol, menace pour la mère, foetus abîmé – mais légal de se débarrasser de son nourrisson en le déposant dans une “boîte à bébé”... Un pays où, selon les chiffres officiels, “seulement” 700 femmes avortent chaque année alors qu’elles sont vingt millions en âge de procréer.

Le film nous emmène ensuite en Allemagne et en France. Si, dans ces deux États, les femmes peuvent avorter sans être poursuivies par la justice, l’accès à l’IVG s’avère de plus en plus compliqué : les Allemandes doivent composer avec le non-remboursement de l’intervention et la stigmatisation de plus en plus marquée de la société vis-àvis de l’avortement ; les Françaises font face à un nombre croissant de maternités fermées et de médecins se refusant à agir, soit par conviction, soit parce qu’ils estiment l’acte trop peu rentable...

La sonnette d’alarme est tirée.

Commenter cet article