Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 31/03 6h56

Thierry Pétament, du groupe Orchestral Services, patron incognito ce mardi soir.

Beau succès d'audience lors de la dernière session pour le programme Patron incognito sur M6. La chaîne diffuse un inédit ce mardi 31 mars à 20h55.

Avec Thierry Pétament, Président du groupe Orchestral Services. Qui va s’immerger incognito dans le quotidien de ses salariés pendant une semaine.

"Il va redescendre en bas de l’échelle et travailler une semaine dans son entreprise, incognito, abandonnant son statut de PDG et son confort de vie pour redevenir un simple apprenti stagiaire dans sa propre entreprise. Pour passer incognito parmi ses employés, il va se métamorphoser et changer d’identité. Pendant quatre jours, le patron sous couverture va s’immerger auprès d’un collaborateur différent par jour. Ces quatre salariés ne sauront pas que leur stagiaire est en réalité leur patron, venu pour entendre la vérité sur son entreprise, sans filtre hiérarchique. Pour vivre l’expérience, le patron est grimé. Mais à tout moment, il risque d’être reconnu par ses collaborateurs ! Grâce à l’émission, notre Patron Incognito va voir ce qui se passe vraiment sur le terrain: certaines choses vont le choquer, le déstabiliser ; il va pleinement réaliser les impacts de certaines décisions qui ont pu être prises « d’en haut ». Mais il va aussi et surtout découvrir le vrai visage de ses salariés : des personnes souvent méritantes qui font la richesse de son entreprise au quotidien. À la fin de l’expérience, le patron va révéler à ses salariés sa véritable identité. Comment les salariés vont-ils réagir en découvrant qu’ils ont formé le grand patron ? Cette expérience va-t-elle changer leur quotidien ? Quel sera l’impact sur l’entreprise ? Quelles décisions le patron va-t-il prendre pour améliorer leur quotidien et accroître le succès de son entreprise ?"

Thierry Pétament a 46 ans. Il est marié et père de 2 enfants : une fille de 13 ans et un garçon de 8 ans. Il est le président du groupe Orchestral Services qu’il a fondé en 2002. Groupe leader dans le domaine de la propreté industrielle en Franche Comté. En 2015, le groupe réunit plus de 1.000 salariés pour un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros.

Les formations :

A Ornans, près de Besançon, notre patron incognito va découvrir le quotidien de Chantal, 45 ans, agent de service. Une personnalité attachante, mais dont les critères de rigueur et d’organisation sont loin de ses critères d’exigence. Notre patron vise la propreté maximum. Chantal a, elle, tendance à confondre vitesse et précipitation. Elle récure, balaie, aspire, et nettoie à toute allure sans toujours avoir le bon équipement en main. Et malgré sa joie de vivre et son attachement à l’entreprise, Thierry Pétament va en voir de toutes les couleurs. Et avoir bien du mal à ne pas reprendre la situation en main, au risque de se dévoiler.

Thierry Pétament va partir ensuite travailler incognito aux côtés d’Ahmed, 50 ans, technicien de surface qui intervient dans une grande usine où le nettoyage est particulièrement difficile. D’abord choqué par l’accueil très froid d’Ahmed, notre patron incognito va progressivement découvrir un collaborateur investi, qui gère une équipe dont il n’est pas officiellement le chef. En manque de reconnaissance au regard de ses responsabilités, Ahmed partage ses revendications salariales et son besoin d’évoluer avec son stagiaire du jour. Thierry Pétament n’est pas au bout de ses surprises. Sa perruque manque de le trahir pendant le déjeuner, puis il constate le manque cruel d’équipement que sa société est censé mettre à la disposition d’Ahmed et de ses équipes pour assurer correctement la propreté du chantier. Une journée harassante qui se termine par une dernière révélation d’Ahmed, qui va marquer profondément Thierry Pétament.

C’est ensuite au tour de Frédéric, 31 ans, technicien laveur de vitre dans la société nouvellement acquise par Thierry Pétament, d’accueillir son patron incognito et stagiaire d’un jour. Amoureux de son métier à la technicité mal reconnue, Frédéric nettoie quotidiennement les vitres et devantures de commerces et de bureaux. Très à cheval sur la propreté des véhicules de sa société, notre patron en immersion découvre ensuite que le véhicule de Frédéric est sal et mal rangé. A deux doigt de lui dire le fond de sa pensée, notre patron découvre un autre problème avec les plannings de son collaborateur. Frédéric doit quotidiennement aller les chercher loin de chez lui et de ses chantiers : une perte inacceptable de temps et d’argent pour Thierry Pétament. Frédéric convie ensuite son nouveau patron incognito au dépôt de l’entreprise. Effrayé, Thierry Pétament réalise qu’il court le risque d’être reconnu à tout moment par l’équipe de direction de l’entreprise qu’il vient de racheter...

Notre patron incognito Thierry Pétament termine sa semaine d’immersion incognito aux côtés de Fabienne, agent de service de 42 ans dans la région de Montbélliard. Fabienne a la particularité de nettoyer quotidiennement une école de formation d’ingénieurs. Ne pouvant intervenir qu’en l’absence de la direction et des élèves de l’école, elle nettoie les lieux en 2 tranches horaires : une première très tôt le matin entre 5h00 et 8h30 , puis une autre l’après-midi, entre 16h et 19h30. Notre patron incognito va démarrer sa journée dès 4 heures du matin. Découvrir une collaboratrice coquette, rigoureuse et astucieuse. Mais aussi découvrir avec stupeur que Fabienne met en danger sa santé par manque d’organisation et de formation. Une immersion qui n’est finalement pas de tout repos pour Thierry Pétament, d’autant que Fabienne a décidé de tester la motivation son stagiaire d’un jour en lui faisant nettoyer à fond les toilettes de l’école.

Crédit photo © Endemol France.

Commenter cet article

chantal 04/04/2015 20:32

mon ordi a bugé quand j'ai tapé mon texte donc je disais qu'il y a un code de couleur pour les seaux ainsi que pour les lavettes. A aucun moment j'ai vu une agent nettoyer correctement les sanitaires. le décapage se fait avec le disque vert avec le fil sur l'épaule ensuite on dois passer la gaz et enfin cirer avec la gaz rouge. si il veut monsieur pétament Thierry je peux le former

mjguillon 03/04/2015 17:05

L'impact de l'image de la profession ne s'est pas fait attendre.
En regardant l'émission, je me projette dans le Siècle de ZOLA , quelle tristesse...
Il ni a pas que des incompétents, c'est dommage que cette émission ne nous ai pas fait découvrir le monde industriel ou là compétences et technologies nouvelles rivalisent au quotidien.
A côté de DOLE, T Pétament aurait pu rendre hommage à une équipe composée d'une dizaine de techniciens agro alimentaires, hautement compétents. Malheureusement pour nous, ils le connaissent tous...MARY JOSE GUILLON

MARTINEZ 01/04/2015 21:00

je suis agent d'entretien dans un lycée, j'ai étais scandalisé de voir qu'une entreprise spécialisée ne connais pas les règles de base d' hygiène. L'agent n'utilise pas les sceaux pour laver les sol ne remplis pas le sceau rouge pour les wc le bleu pour les meubles et encore moins la serpillière qui correspond au balai. Aucun des agent n'a su nettoyer les atoilettes orrectement.L'employée sire et ne tient pas le fil sur son épaule elle est en danger, et on décape avant de passer la gaz avant de cire.On ne sais même si elle change ses lingettes entre deux chantiers vu la couleur noir je ne pense pas;

baillier 31/03/2015 23:26

Je suis femme de ménage j'ai trouvé ce patron d'une grande hypocrisie si il veut du travail correct il faut investir dans du matériel correct ainsi que donner du temps supplémentaire pour effectuer un travail plus performant et moins usant mais c'est sur le bénéfice de l'entreprise en souffrirait. Quand a ces formations j'en au eu c'est bien mignon mais totalement irréalisable. Ce qui est bizarre c'est le total oubli de la sécurité exemple monobrosse sans chaussure de securite. Bref un métier pas reconnu et humiliant mais il faut bien manger c'est ainsi qu'ils nous tiennent sans compter les clients qui nous prennent pour des merdes.bref, belle com pour son entreprise sur le dos de ses "collaborateurs"