Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 12/04 7h12

Dans 7 à 8 ce 12 avril : Endettement, dauphins roses, Assia en Syrie.

Dès 18 heures ce dimanche 12 avril 2015 sur TF1, Sept à Huit, magazine proposé par la Direction de l'Information. Présenté par Harry Roselmack.

Les reportages :

VIES ENDETTEES. Crédits, loyers, factures... François Jeanblanc a dû tout arrêter de payer. Ce chef d'entreprise en faillite qui s'était porté caution, est aujourd'hui criblé de dettes : il doit plus de 50.000 €. Comme lui, aujourd'hui 2,6 millions de Français auraient des difficultés à rembourser leurs crédits... Une vie quotidienne rythmée par le passage des huissiers, les courriers de relance des sociétés de recouvrement et les menaces d'expulsion. Reportage de Julie DULAC, Karine GUILLAUMIN, Jérôme ALEXANDRE et David PERESSETCHENSKY.

SOUPCONS. Cela fait presque deux ans que leur fille Anaïs, 22 ans, a disparu. Depuis, Fabrice et Valérie Guillaume soupçonnent l'ancien amant de leur fille, un agriculteur quadragénaire de la région qui est le dernier à l'avoir vue. Après des mois d'enquête, les gendarmes ont fini par placer cet homme en garde à vue il y a 10 jours... Mais au-delà des soupçons, quels éléments pèsent contre lui ? Y a-t-il des preuves d'une éventuelle implication ? Reportage d'Aurélien CHAPALAIN et Jean-Pierre GUILLEREZ.

RECETTES SUEDOISES. Les allées des magasins sont fréquentées chaque année par 700 millions de clients dans 47 pays. Des studios de design basés dans le sud de la Suède où sont conçues les nouveautés, en passant par l'élaboration du catalogue annuel distribué à 220 millions d'exemplaires... plongez dans les coulisses du numéro 1 mondial du meuble. Reportage de Jérémie DRIEU, Tony CASABIANCA et Vincent FERREIRA.

LES DAUPHINS ROSES. Il est le roi des eaux sombres du fleuve Amazone. Un géant de près de trois mètres. Derrière son long museau, malgré ses airs de mammifère primitif, c'est un formidable compagnon de jeu pour les pêcheurs. A force de les côtoyer, Davy en a fait ses amis. A quelques heures de pirogue de Manaus, dans le Nord du Brésil, Igor le kiné fait même appel à ces dauphins roses pour soigner des enfants handicapés. Pourtant l'animal sacré des Amérindiens est menacé depuis que des trafiquants ont compris que sa chair était un excellent appât pour une pêche très lucrative. Reportage de Nicolas MONDOLY et Mathieu HUOU.

UNE MERE FACE AU DJIHAD. C'est une séparation qui aurait dû se terminer par un accord sur la garde de leur fille d'un an : Assia. Sauf que l'ex-compagnon de Meriam a décidé d'emmener sa fille avec lui en Syrie, préférant qu'elle meurt en martyre plutôt qu'elle ne grandisse en France. Contre l'avis du quai d'Orsay, Meriam part alors à la recherche de son enfant. Dans le portrait de la semaine de Thierry DEMAIZIERE et Léo MONNET, cette mère raconte comment elle est parvenue à rencontrer son ex-mari en Turquie, près de la frontière syrienne et à gagner le combat pour ramener sa fille en France.

Dans 7 à 8 ce 12 avril : Endettement, dauphins roses, Assia en Syrie.

A noter qu'un livre sort le 16 avril, aux éditions Michel Lafon. Ouvrage présenté ainsi par l'éditeur:

« Ceci est un livre pour toi, mon Assia. Quand tu seras grande, il faudra que tu saches. Que tu saches que tu ne vois pas ton père car celui-ci a choisi la voie de la déraison, et que je ne peux pas vivre sans toi. » Meriam, jeune femme de vingt-cinq ans, s’est séparée de son mari en 2012. Alors que tout avait bien commencé, elle l’a vu emprunter la voie de l’islam radical par l’intermédiaire d’un groupe djihadiste syrien. Reniant sa position de femme et afin de préserver sa fille d’une éducation « mécréante », il emmène l’enfant loin de sa mère : « Je préfère qu’Assia meure en martyre plutôt qu’elle revienne en France », lui annonce-t-il. C’est le début d’un combat acharné, celui d’une mère qui, au péril de sa vie, va tout faire pour récupérer sa fille. Son courage l’emporte sur les difficultés administratives et les dangers : elle retrouve Assia, un an après son enlèvement. L’amour de Meriam pour sa fille a triomphé de l’idéologie et soulève une problématique importante : la radicalisation, qui pousse nombre de jeunes Français et Européens à partir se battre en Syrie au nom d’une cause extrémiste.

Commenter cet article

Martine 12/04/2015 19:27

Scandalisée par les trafiquants des dauphins roses. Un excellent appât pour leur pêche et un excellent remède pour les malades. Sensibilisez le plus de personnes avec ce reportage afin que ces massacres cessent. Pensons aux miracles de ces dauphins roses apportent aux enfants handicapés.

marine 12/04/2015 18:23

c est triste je suis passée par la .je suis partie en alsace et deposer un dossier de surendettement eux vous efface tout ne discute pas.

pierre 12/04/2015 18:18

j'ai vécu l'enfer du redressement judiciare puis de la liquidation judiciaire de ma petite entreprise en campagne le tout saisie par le tribunal de commerce y compris mon vehicule .suite a cela un divorce et un interdit bancaire. je survie grace au RSA devenue SDF pendant 6 mois avant de trouvé un emploi en cdd ... une descente aux enfers guidée par les frais du tribunal de commerce et du liquidateur judiciaire et de mes 436 euros 200 euros de pension alimentaire..tout le monde s'en fout et on vous laisse sur le bord de la route ,voila ou en est notre société