Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 20/04 9h23

Dans Capital ce dimanche : Futuroscope, Zoo de la Flèche, zoo d'Amnéville.

Présenté par François-Xavier Ménage ce dimanche 19 avril à 20h55, CAPITAL propose un spécial " Zoos et parcs d’attractions : ils sortent le grand jeu ! "

L’arrivée des beaux jours sonne le début de la saison pour tous les grands zoos et parcs d’attractions. Pour vous attirer, ce secteur est engagé dans une course en avant toujours plus spectaculaire et coûteuse. Les grands zoos jouent la carte du spectacle, des animaux rares mais aussi de l’immersion parmi les animaux. Les parcs d’attractions ne doivent pas rater la dernière innovation qui séduira le public. Et pour amortir ces investissements, ils espèrent que le public dépensera un maximum.

« Animaux rares et grands spectacles : la révolution des zoos ». « Les enfants, et si on allait au zoo ? » A coup sûr, c’est l’une des sorties préférées des familles au printemps : nous sommes près de 20 millions à nous y bousculer chaque année ! Un succès phénoménal mais sur la centaine de zoos en France, seuls quelques-uns se taillent la part du lion. Car aujourd’hui, la formule à l’ancienne, avec quelques animaux en cage, ne suffit plus. Il faut pouvoir offrir des sensations fortes, à l’image des grands parcs d’attraction. Pour créer l’événement, rien de tel que de présenter des animaux extraordinaires ou des moments rares, comme la naissance d’un bébé rhinocéros en direct… Mais cela va bien plus loin : deux zoos parmi les plus fréquentés de France se sont lancés dans une course folle à la nouveauté. A l’Est de la France, Michel Louis, le fondateur du zoo d’Amnéville a décidé de jouer à fond la carte du spectacle. Cela fait deux ans qu’il prépare un grand numéro de tigres prévu pour 20.000 spectateurs, inauguré ces jours-ci. Coût : 18 millions d’euros ! A l’Ouest, au zoo de la Flèche, Stéphane de Cunha privilégie l’immersion au plus près des animaux sauvages : il bâtit à tour de bras des petits hôtels de luxe où on peut rester dormir avec vue imprenable sur des ours blancs ou des grizzlis ! Des investissements qui s’ajoutent aux frais de fonctionnement d’un zoo au quotidien : soins, nourriture, et personnel qualifié... Mais le nerf de la guerre pour attirer les visiteurs, cela reste bien sûr de proposer les animaux les plus rares : un marché intrigant qui conduit jusqu’en Afrique du Sud, où des fermes d’élevage se multiplient pour répondre à la demande mondiale. Certains animaux y sont même vendus aux enchères : jusqu’à 100.000€ le golden impala, une gazelle très prisée!

« Saga : la revanche du Futuroscope ». L’air de rien, le Futuroscope, niché au coeur de la campagne poitevine, talonne Disneyland Paris et le Parc Astérix au palmarès des parcs d’attractions les plus fréquentés de France. Il séduit les familles en mélangeant sensations fortes et personnages très populaires auprès des enfants comme les « Lapins crétins ». C’est un incroyable retour pour ce parc très moderne dans les années 80 avec ses animations 3D mais qui s’était terriblement « ringardisé » dans les années 2000. Ses propriétaires l’ont relancé en baissant le ticket d’entrée mais surtout en allant chercher de nouvelles animations dans le monde entier.

Crédit photo © Pierre Olivier - M6.

Commenter cet article

la griffe du loup 19/04/2015 17:47

le FUTUROSCOPE est classé 3 ième et non derrière DISNEY mais quasi ex aequo avec ASTÉRIX.le deuxième est le PUY DU FOU celui ci n'ayant jamais bénéficié d'aucun denier public .