Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 04/04 7h13 / Edité 11h00

Un long reportage consacré aux coulisses du Vatican ce samedi après-midi sur TF1.

Un reportage de Bénédicte Delfaut, Karine Guillaumain, Bernard Bedarida à découvrir ce sameid après le JT de 13 heures sur TF1 : Le petit monde du Vatican.

Un an dans le secret du Vatican. Un an privilégié où les portes interdites au public, ont été exceptionnellement ouvertes : archives secrètes du Pape, jardins, ateliers, chambres fortes, musées, imprimerie, salle du trésor, appartements pontificaux... Laïques ou religieux, 4000 petites mains travaillent avec fierté et font vivre cette mystérieuse cité-état. L'équipe de ce reportage a eu le privilège de les accompagner dans les coulisses du Vatican.

Un long reportage consacré aux coulisses du Vatican ce samedi après-midi sur TF1.

Façonné par les Papes depuis dix-sept siècles, le Vatican couvre moins de 44 hectares. Derrière la célèbre façade de la Basilique Saint Pierre, une citadelle méconnue et un " lieu de travail " exceptionnel. " Tous les matins en arrivant ici, j'ai la sensation que c'est la première fois " et pourtant Massimo oeuvre au Vatican depuis 38 ans. Il fait partie des " San Pietrini ", les hommes de Saint-Pierre. Leur confrérie remonte à l'époque de la première basilique bâtie au IIIème siècle. Mais n'entre pas qui veut au Vatican...

A moins de devenir Garde Suisse comme Guillaume. Suisse naturellement, catholique à la morale irréprochable, il s'apprête à prêter serment. Tous les 6 mai, c'est le même rituel : des centaines de familles suisses " envahissent " la cour d'Honneur du Palais pontifical pour assister à la cérémonie, inchangée depuis la Renaissance.... Armures, plumes, hallebardes.... Guillaume promet de sacrifier sa vie pour le Pape et devient soldat dans la plus petite armée du monde.

Pour la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II, le Vatican s'apprête à recevoir le monde entier. Les San Pietrini hissent leurs portraits sur la façade de la basilique. Jean-Paul II, Massimo " l'a très bien connu. Avant lui, on devait s'agenouiller devant les papes mais lui, il nous faisait nous relever. Aujourd'hui, il devient un saint, alors c'est beaucoup d'émotion. ".

Au même moment, dans le saint des saints, la sacristie du Pape est en effervescence... Pour l'événement, il y a 850 cardinaux et prêtres à habiller. Padre Pavel, le sacristain personnel du Pape supervise le transport des objets liturgiques et la préparation des chasubles. Régulièrement, il traverse la Chapelle Sixtine, puis la salle des " Pleurs " pour rejoindre la salle du trésor du Pape où sont conservés " les parements qui s'utilisaient autrefois. C'est le trésor privé ". Une collection de tiares couvertes de pierres précieuses, des mitres et des chasubles dorées dorment dans les vitrines. Depuis 40 ans, les Papes ont renoncé aux signes extérieurs de richesse.

Derrière la coupole, s'étend le royaume des jardiniers du Pape. Comme chaque année, il faut redessiner le jardin, au millimètre près et à la main.... Tel qu'il a été imaginé à la Renaissance. Les jardins sont aussi le domaine des statues. Pour Guy, le restaurateur en chef "...Je suis au paradis de la restauration. On a des oeuvres extraordinaires "... Environ 20.000 sculptures dont certaines remontent à l'Antiquité " conserver des oeuvres d'art dans un jardin c'est presque une utopie. " Pour relever ce défi " dans le respect de la nature. Dans un chantier pilote, on est comme des enfants qui commencent à toucher leurs premiers objets ". Dans les jardins, mais aussi dans les onze musées de la cité pontificale, la collection de statues du Vatican est la plus importante du monde...

Enclave dans Rome, Etat dans l'Etat... les fonctionnaires du Vatican apprécient leurs avantages. Ainsi, Roberto depuis 35 ans " tous les matins... change de pays. A une époque l'Italie nous considérait comme des frontaliers.". Roberto travaille à l'imprimerie " à une époque, on était des familles entières à travailler pour le Vatican. " L'Osservatore Romano, le journal officiel est édité en plusieurs langues " à part les billets de banque, on imprime tout ici. On a même dû agrandir l'imprimerie. Il n'y a qu'un kilomètre carré au Vatican et il y a tout : la poste, la banque, les médecins, les pompiers, les musées... "

Un long reportage consacré aux coulisses du Vatican ce samedi après-midi sur TF1.

Crédit photos © DR.

Commenter cet article