Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 26/04/2015 14H40

Les génies de la Grotte Chauvet : document inédit sur ARTE.

A voir ce dimanche à 17h35.

ARTE a suivi la construction de la réplique de la « Grotte Chauvet », la plus grande, la plus ancienne et la mieux conservée des grottes ornées de l’humanité.

Un projet fou d’un point de vue scientifique, technologique et artistique qui a ouvert depuis hier ses portes au public après 30 mois de travaux.

Vieux de 36 000 ans, découverts en Ardèche il y a tout juste 20 ans, les dessins et peintures de la Grotte Chauvet, sont l’un des plus anciens témoignages artistiques de l’humanité. Dans la grotte, plus de 400 dessins et peintures représentent des animaux, dont un grand nombre d’animaux redoutables : le mammouth, le rhinocéros laineux ou le lion des cavernes. Ces images témoignent d’une maîtrise artistique exceptionnelle et cette découverte bouleverse toutes les idées reçues sur l’évolution de l’art depuis les origines. Ces oeuvres sont trop fragiles pour que la grotte puisse être ouverte au public.

Il a alors été décidé de construire à quelques kilomètres de là une reconstitution grandeur nature. Un comité d’artistes, de plasticiens et de spécialistes de la préhistoire est chargé d’accompagner la reconstitution. Aux côtés du peintre catalan Miquel Barceló, membre du comité scientifique, ce documentaire suit le travail de reproduction des oeuvres: retrouver les matériaux utilisés, comprendre les techniques des artistes, le mouvement de leurs dessins et leur façon d’utiliser chaque repli de la roche pour donner vie à leurs images. Avec des allers-retours entre la grotte et le chantier qui avance, le film installe une proximité exceptionnelle avec les peintures et les dessins. On est ici face à l’oeuvre de grands maîtres dont le travail peut être comparé à celui de Rembrandt et de Miró malgré les 36000 ans qui nous séparent.

Les étapes
de la reconstitution :

1. Réalisation d’un modèle numérique en 3D.
Afin que la réplique épouse fidèlement les
volumes complexes de la grotte, les spécialistes
ont utilisé un scanner haute précision.

2. Construction d’une immense coque en
béton fidèle à la morphologie de grotte.
Des milliers de tiges métalliques ont été
façonnées à la main et soudées pour restituer
parfaitement les parois de la cavité. Sur ce
squelette, les ouvriers posent deux couches
de mortier. Des sculpteurs travaillent ensuite la
forme et les décorateurs ajoutent la couleur à
l’aide de jus d’ocres, de terres et de manganèses.

3. Réalisation des panneaux sur lesquels
figurent les peintures. Les artistes tentent de
retrouver le geste de l’artiste du paléolithique et
travaillent la matière et les couleurs.

4. Fabrication des éléments géologiques
(stalactites, stalagmites…) et des ossements.

Quelques chiffres :

2 fois plus ancienne que la grotte de Lascaux.

Elle contient 1000 dessins dont 425 figures animales.

14 espèces différentes sont représentées, dont une majorité d’animaux dangereux (ours des cavernes, rhinocéros laineux, mammouths, félins…).

27 panneaux de peintures ont été récréés, fidèles aux originaux.

450 vestiges osseux (crânes, vertèbres, mâchoires, dents, tibias…) ont été reconstitués par les plasticiens.

Crédit photo © QUARK.

Commenter cet article