Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 01/04/2015 13H45

Les requins de la colère : document inédit ce soir sur Canal+.

Documentaire de 90 minutes réalisé par Jérôme Delafosse, Les requins de la colère est proposé aux abonnés de Canal+ ce mercredi 1er avril à 20h55.

Film produit par Bonne Pioche.

Le requin est sans doute l’animal qui inspire le plus de peur alors qu’il apparaît finalement que ses attaques sont rarement mortelles. Pourtant chacune d’entre elles est surmédiatisée, bien plus que la crise écologique désastreuse que sa disparition engendrerait.

Des Bahamas au Costa Rica en passant par les ports de pêche de Galice ou d’Indonésie, Jérôme Delafosse est parti à la rencontre de ces superprédateurs pour comprendre les dangers qu’ils représentent véritablement pour l’homme ; comment nous, consommateurs occidentaux, participons sans le savoir à leur massacre et en quoi ils sont pourtant indispensables à l’équilibre de notre planète.

Un voyage ponctué de rencontres de personnalités qui ont consacré leur vie à la sauvegarde des requins, comme Erich Ritter, victime d’une attaque de requin et devenu spécialiste de l’interaction homme-requin ; Romain Chabrol, journaliste d’investigation ; Claire Nouvian, fondatrice de l’ONG Bloom ; ou encore Yann Perras, attaqué par un requin puis amputé d’une jambe, aujourd’hui engagé en faveur de leur sauvegarde, qui tentera de vaincre ses démons en plongeant au milieu d’une quarantaine de requins pour démontrer que la réconciliation homme-requin est possible.

À travers ce film, Jérôme Delafosse, par ailleurs scaphandrier professionnel, dit avoir voulu contribuer à la réhabilitation des requins, en partant à leur rencontre et en tentant de comprendre cette ambivalente relation entre l’homme et le requin, faite à la fois de peur et de fascination." J’ai voulu montrer, en naviguant dans les eaux troubles de la pêche industrielle, comment en consommant de simples conserves de thon ou des sushi nous participons sans le savoir à un massacre à grande échelle. J’ai proposé ce format mi-exploration, mi-investigation dans le but d’informer tout en éveillant les consciences. Mais la vraie force du film tient aux qualités de ses intervenants, des hommes et des femmes qui consacrent leur vie à lutter contre une pêche industrielle destructrice et pour laquelle les ressources naturelles, les animaux marins, ne sont que des biens de consommation".

On dénombre 10 attaques mortelles de requins par an dans le monde.

Sur plus de 500 espèces, à peine 5 représentent un éventuel danger pour l’homme.

100 millions de requins sont pêchés chaque année dans le monde.

Il y a quarante ans, un jeune réalisateur américain sortait son premier gros succès en salles, LES DENTS DE LA MER, ne se doutant pas qu’il allait générer à travers ce film une phobie des requins qui perdure de façon irrationnelle.
Contrairement à Steven Spielberg, Jérôme Delafosse, le réalisateur des REQUINS DE LA COLÈRE, veut détricoter le tissu de superstition, d’angoisse et de dégout qui enferme depuis trop longtemps ces animaux magnifiques, par ailleurs chaînons essentiels de l’équilibre de nos océans.
En réalité il serait bien utile, avant de condamner les requins pour délit de sale gueule, de se souvenir que le plus grand des prédateurs de notre planète bleue n’a pas d’aileron, mais deux bras et deux jambes

Diego Bunuel, directeur des docs sur C+

Copyright photo © Bonne Pioche

Commenter cet article

juju 06/04/2015 20:39

Dure réalité...Mais documentaire à voir et à diffuser pour qu'un plus grand nombre se rende compte de ce massacre. Bravo pour ce reportage.
En espérant, un jour, avoir la chance d'aller sur l'ïle Cocos ;-)