Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 22/04 6h43

Numéro inédit du Monde de Jamy ce soir : La vie cachée des montagnes.

Territoire de l’extrême, la montagne fait l’objet des défis les plus audacieux. Pourtant des pans entiers de ces reliefs demeurent méconnus. Pour France 3, Jamy Gourmaud va nous faire découvrir la vie cachée des montagnes. Cette exploration nous conduira dans le Massif du Mont Blanc, au cœur de la Cordillère des Andes et jusqu’aux confins de la Patagonie.

A découvrir en première partie de soirée le mercredi 22 avril 2015. Un film réalisé par Stéphane Jobert.

Dans le massif du Mont-Blanc, Jamy part en mission avec le géologue Ludovic Ravanel pour surveiller des parois qui menacent de s’effondrer, à cause du réchauffement climatique. Il mesure le recul des glaciers et explore des rivières qui plongent sous la Mer de glace. La fonte des glaces engendre de nouveaux risques mais elle dévoile aussi des trésors enfouis dans ces massifs : des cristaux de quartz. Jamy part à la recherche de ces joyaux de la montagne.

Puis direction la Cordillère des Andes. Jamy nous emmène en Bolivie dans la plus haute capitale du monde : La Paz. En compagnie de l’explorateur Alain Mesili, il arpente cette surprenante cité verticale qui s’étend entre 3000 et 4000 mètres d’altitude.

Nous partons ensuite dans l’Altiplano pour comprendre comment, dans les Andes, des millions de personnes peuvent vivre à plus de 4000 m grâce à une végétation unique au monde qui s’est adaptée aux conditions extrêmes. Sur ces montagnes, nous allons atteindre la forêt la plus haute du monde.

Jamy termine son périple dans un territoire encore vierge, la Patagonie. Là-bas, la montagne se transforme sous nos yeux. Des glaciers géants déversent leurs icebergs dans des lacs ou dans la mer. En compagnie de l’aventurier Philippe Reuter, Jamy s’approche de l’un de ces monstres de glace, le Los Leones. Comme tous les autres glaciers de Patagonie, il a perdu un volume considérable au cours de ces dernières années.

Crédit photo © Stéphane Jobert.

Commenter cet article