Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 03/04 17h47

Ce vendredi 3 avril en première partie de soirée sur France 5, l'équipe d'On n'est pas que des Cobayes ! met à l’honneur Léonard de Vinci.

Agathe Lecaron, David Lowe et Vincent Chatelain expérimentent les théories, les dessins et les maquettes du génie.

Au sommaire : trois expériences en lien avec l'univers de cet incroyable visionnaire du 16ème siècle, à la fois peintre, inventeur, ingénieur, scientifique, humaniste et philosophe.

Le parachute pyramidal, inventé par Léonard de Vinci serait-il utilisable en 2015 ? L'équipe s'intéresse à la fabrication de cette singulière invention, ancêtre du parachute, avec la ferme intention de l’essayer. Puis, les proportions géométriquement parfaites de l'homme de Vitruve tant étudiées par Léonard de Vinci, font l'objet d'une expérience inédite ! Enfin, la dernière oeuvre testée est un pont autoportant en bois construit sans clou ni vis, identique à celui conçu par De Vinci, qu’il n’avait pu concrétiser. Est-ce que ce type de pont peut vraiment tenir ? Les Cobayes tentent de relever ce défi, près de 500 ans après que son créateur l'ait imaginé.

Une étonnante plongée dans les travaux de De Vinci, notamment au Château du Clos Lucé, où il passa la fin de sa vie.

On n'est pas que des cobayes : numéro spécial Léonard de Vinci.

- Léonard de Vinci est venu vivre au Clos-Lucé de 1516 jusqu’à sa mort en 1519, sur l’invitation de François 1er.

- Ce dernier le nomma « premier peintre, ingénieur et architecte du roi », lui versa 700 écus d’or par an et finança ses oeuvres. En échange, le roi lui demandait juste de pouvoir converser avec lui.

- La science expérimentale était fondamentale pour De Vinci. Il faisait passer en premier l’observation et l’expérimentation sur tout présupposé (religieux, idéologique ou magique). Comprendre pour apprendre.

- Il s’intéressa aux veines et aux « matières molles » (organes internes), aux jeunes et aux vieillards et ne se limita pas aux théories des proportions (Vitruve). Il pensa toujours ses modèles de façon fonctionnelle et de l’intérieur, ce qui lui permit de saisir les mouvements, la force et l’âme des créatures qu’il représente.

- Il faisait partie des rares personnes de l’époque à pouvoir disséquer des cadavres.

- Léonard de Vinci analysa l’anatomie humaine et animale pour mieux répondre à son art : étudier les corps pour mieux les dessiner et les peindre au plus près de la réalité.

- Il a été le premier à avoir numéroté correctement les dents, ce qui déplaisait à certains car les récits bibliques relatent qu’hommes et femmes ne pouvaient pas avoir le même nombre de dents et de côtes.

- Léonard de Vinci n’ayant rien publié de son vivant, ses découvertes scientifiques sont longtemps restées dans l’ombre. Il aurait dessiné plus de 1000 inventions.

- Pour plus de facilité, Léonard de Vinci qui était gaucher, écrivait à l’envers, une écriture appelée spéculaire.

Crédit photo © 2P2L

Commenter cet article