Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 25/04 7h02

Reportage sur TF1 ce samedi :  Marie, Stéphanie, Sylvie, agricultrices.

Un reportage de Delphine Detrie et Marie Kro à découvrir ce samedi après le journal de 13 heures sur TF1.

De plus en plus de femmes se lancent dans l'agriculture. En France, elles dirigent plus d'une exploitation sur quatre. Beaucoup d'entre elles ont connu une première vie professionnelle avant de tout lâcher pour vivre de la terre. C'est le cas de Sylvie, 43 ans, Stéphanie, 35 ans, et Marie, 30 ans, qui ont changé de vie et quitté leur confort pour devenir agricultrice, bergère ou éleveuse de bovins. Toutes les trois ont cette même passion, l'amour de la terre et des animaux. Un jour, elles ont décidé de mettre le terroir au centre de leur existence.

Sylvie vit dans l'Orne. Avant d'être agricultrice, elle était vendeuse mais sa passion pour les animaux a été la plus forte. A 41 ans, elle exauce son rêve de petite fille et obtient le statut d'agricultrice. Installée dans l'Orne depuis deux ans, elle a quelques bêtes, mais n'est pas équipée pour travailler sa terre et la rendre rentable. Problème : aucune subvention ne lui est accordée : " Lorsque je me suis présentée à la banque, mon banquier m'a dit : madame trouvez-vous un mari avec des fiches de paye et nous examinerons votre dossier, enfin peut-être... "

Marie a, elle aussi, toujours voulu être agricultrice. Ses parents lui laissent passer un baccalauréat agricole. C'est en Mayenne qu'elle jette son dévolu sur une terre de 20 hectares d'un seul tenant. Aujourd'hui, elle est à la tête d'un élevage de 14 Black Angus, des petites vaches à viande écossaises sans corne toutes de noir vêtues. C'est aujourd'hui la seule femme éleveuse de cette race. " Nous ne sommes que 13 éleveurs en France, c'est une viande haut-de-gamme ". Installée depuis 2010, Marie, comme Sylvie, a un défi : faire connaître son élevage dans la région et se diversifier pour continuer à faire de la qualité et non de la quantité.

Stéphanie, célibataire et maman d'un petit garçon de 6 ans était une Parisienne pure et dure. Un jour, on lui offre une semaine dans le Cotentin. Des vacances à la campagne ? Un cauchemar pour cette jeune graphiste. " J'ai eu un coup de foudre pour ces grandes étendues, soudain, là, j'ai eu l'impression de respirer alors que je m'asphyxiais à Paris et un jour cela m'a apparu évident que c'était ici que je devais vivre et plus du tout dans un petit appartement parisien ". Elle s'endette alors pour acheter sa bergerie, un tracteur et 7 ha de terre, l'équivalent de 10 terrains de foot, une petite ferme pour la région. Elle est aujourd'hui à la tête de 200 brebis. " La terre, c'est le plus grand investissement en agriculture et c'est difficile d'y avoir accès surtout quand on n'est pas du coin. En fait, les gens ont pas mal de freins pour vendre leur terre familiale à quelqu'un qui vient d'ailleurs ". Stéphanie ne regrette rien " même après plusieurs années de galère je me sens vivante en faisant ce métier, c'est un peu physique ça nous rappelle qu'on a des bras, des jambes, qu'on est vivant ."

Crédit photo © DR.

Commenter cet article

mandeme cisse 28/04/2015 20:58

si je pouvais avoir leur email merci

mandeme cisse 28/04/2015 20:52

je suis un horticulteur du senegal en afrique qui a suivi l emission sur tf1 et suis tres content de cette bravoure de ces femmes et leur dire de ne pas lacher elles sont sur la bonne voie

marie 28/04/2015 14:10

superbe ce reportage

ce n'est plus le salaire, et se dire j'ai réussi

mais réellement un retour aux sources, un bien être, un besoin.

c'est super

BRAVO

Lione 26/04/2015 15:32

Bonjour je voudrais avoir l'adresse ou se trouve la ferme et ses cordonnée pour visiter merci d'avance

Claude 25/04/2015 20:15

Refaites nous vivre encore des moments de grandeur pour notre pauvre France avec des gents tout aussi courageux que ces trois jolies Filles elle méritent les plus grands médias à la place des trois clowns de Matignon

christine 25/04/2015 15:03

Sylvie est une battante. Je voudrais ses coordonnées pour lui offrir mon aide dans la mesure de mes possibilités....

Christophe martin 25/04/2015 14:53

Bjr stephanie, je souhaiterer apprendre a travailler avec des brebis. Je suis un garcon proche de la nature et des animaux, vaillan et super sociable, j ai decider de quitter se monde de fou. Je propose de travailler gratuitement en echange de logie et nourriture, etant titullaire du rsa j ai assez pour vivre ..on peut en discuter au tel si vous voulez
Vous pouvez me contacter. Au 07/80/41/69/25 ou au 06/41/92/45/08. Mon mail est verole40@gmail.com.merci part avance ,je me prenome christophe 40ans

lilly 25/04/2015 14:42

bonjour,
bravo ! les filles très courageuse
pouvez vous me donner le nom du blog de Stéphanie svp
merci

Billard 25/04/2015 14:19

J'AI ETE TOUCHE PAR CES FEMMES QUI SE DONNENT DANS LEUR PASSION , ET
J' AIMERAI LEUR FAIRE UN DON. A MA MESURE ET AVEC MES MOYENS. MERCI DE ME COMMUNIQUER LEUR E_MAIL.

Eli 25/04/2015 14:13

Bravo a toutes ces femmes qui vont de l avant avec courage ...

jean mi 25/04/2015 14:10

J'aimerais connaître le site de Stéphanie merci

BONDETTI 25/04/2015 14:10

Bonjour,
j'ai regardé ce jour le reportage de Sylvie avec ses chevaux, je suis moi même passionné de chevaux Merens, J'aimerais l'aider j'ai 60 ans donc à la retraite, j'ai du matériel pouvez vous lui donner mes coordonnées ou me les donner pour la contacter.
Cordialement

christine 25/04/2015 14:59

Bonjour,
je suis infirmière, J'ai besoin de me sentir utile et de bouger. J'ai 48 ans et je suis prête à me joindre à cette aventure pour aider Sylvie; Tu peux me contacter sur mon mail. Je ne suis pas riche mais pleine de bonne volonté.... A bientôt je l'espère....Amicalement

Dubruque 25/04/2015 14:05

Je suis sur que Marie arrivera à vivre sa sa passion car sa passion es l'agriculture je lui souhaite touts pour qu'elle réussisse

lola 25/04/2015 14:02

L eleveuse de brebis me debecte comment peut elle organiser une bouffe avec ces propres brebis alors que son troupeau est juste a côté! Ou est sa sensibilité mon dieu! Et le cote parisienne eleveuse so chic desolee mais pour moi tout ca est pleins de paradoxes

christine 25/04/2015 15:06

La côte de boeuf que tu achètes en hypermarché, elle est pas synthétique. Là au moins tu sais d'où elle vient....

clariond eric 25/04/2015 14:01

Comment joindre stephanie

sylvain 25/04/2015 13:49

Bonjour,oui comment joindre sylvie pour l'aider

haillard 25/04/2015 13:42

Bonjour, comment joindre l'agricultrice, sylvie dans l'orne, afin de l'aider dans l'achat de son tracteur ou autre vehicule. Bien cordialement. Stephanie

Rabassier 25/04/2015 13:50

J'aimerai aussi aider Sylvie pour l'achat de son tracteur, retraité, j'ai peu de moyens mais les petits ruisseaux font les grandes rivières.
Cdt,
Jean Claude