Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 12/04 7h01

Reportage sur TF1 : Petites manies et superstitions !

Voyage au pays des superstitions ou croyances dans un reportage diffusé ce dimanche après le JT de 13 heures de TF1.

Autour d'une table de jeux de hasard, bizarrement, personne ne croit au hasard. Il n'y a donc pas de meilleur endroit, pour s'immiscer dans l'univers de la superstition. Dans ce cercle de jeux, à Paris, tous sont des habitués des tables de poker. Et tous ont leur costume de scène, comme une armure pour oser provoquer le hasard en duel. Claudine, le reconnaît sans rougir... cachée derrière ses lunettes de soleil et toute de rouge vêtue : " Il me faut du rouge... D'ailleurs, oui, on m'appelle la dame en rouge. Je ne peux pas jouer sans en porter " Dominique avoue son cérémonial quotidien : " je mets toujours la chaussette droite avant la gauche. Et si je me trompe ? Je me recouche ! " Sébastien, un joueur professionnel reconnaît : " Vous m'auriez vu jouer il y a 4 ans... j'avais rien, pas d'écharpe, d'élastique... Je ne sais pas si c'est de la superstition mais j'ai l'impression de mieux jouer en fait !"

Ce voyage au coeur de la superstition se poursuivra dans une loge de théâtre, où il n'y a pas si longtemps, on laissait brûler une bougie pour les esprits des lieux. Le comédien Frédéric Almaviva explique : " Il ne viendrait pas à l'idée d'un comédien de venir habillé de vert car cela porte malheur en raison de l'arsenic qui servait à teindre les costumes. Il ne viendrait à l'idée de personne d'offrir des oeillets à une comédienne car cela aussi porte malheur ou bien de ne pas se dire " merde ! " avant une représentation. Cela fait partie du métier. On appartient au même bateau ".

Aux larges des côtes de Dieppe, Yannick Pourchaud, est superstitieux et l'assume. Sur le bateau de ce patron-pêcheur qui sort en Manche depuis 30 ans, il y a des grigris et des amulettes, des statues du Christ et de la Sainte-Vierge partout. Yannick ne peut s'empêcher de toucher du bois dès qu'il parle et quand il n'a pas de bois " Je touche ma tête, et je dis que je touche de la peau de singe ! " Pour lui, la superstition, c'est comme l'eau de mer : elle coule dans les veines des marins. Ses matelots ont vite appris qu'il ne fallait pas siffler à bord " Cela attire le vent ! Et après on ne peut plus pêcher. Sans parler des naufrages possibles", explique le plus jeune, le mousse Dimitri, 19 ans. Pas question non plus de prononcer le mot lapin...ni d'en manger ! " Quand j'en vois dans les livres de mon fils de deux ans, j'ai horreur de cela. Je les appelle les chevaux à petites pattes pour ne pas prononcer leur nom ! Surtout à bord de mon bateau ! ".

Dans le monde moderne, l'inexplicable est souvent refoulé comme une maladie honteuse. Et pourtant. La suite de cet étonnant périple nous emmène à Cherbourg. Là-bas, un vent magnétique souffle chez Berengère, 22 ans. Avec ses mains, elle soulagerait les douleurs des gens. Ce don, dit-elle, elle a décidé d'en faire une profession : magnétiseuse. L'une de ses clientes confirme : " Elle n'est pas médecin et ne prétend pas l'être. Mais elle arrive à faire du bien, à détecter des choses qui ne se soignent pas avec du paracétamol ! C'est assez troublant."

A Fougeret, Véronique et François Geffroy, ont eux basculé dans un monde étrange. Ils ont acheté un château et découvert qu'il était hanté. Le couple souhaitait faire des chambres d'hôtes. Mais Véronique et ses enfants ont peur d'aller seuls dans cette belle demeure. " On a toujours l'impression d'être épiés, suivis " explique leur fille. Ils rêvaient de vielles pierres et de contes de fées. Mais que faire de ce beau château où les fantômes, paraît-il, seraient chez eux ?

Un reportage de Maud Guillaumin et Matthieu Massuard. Montage : Anne Marty et Claudine Seguin.

Crédit photos © DR - capture vidéo.

Reportage sur TF1 : Petites manies et superstitions !

Commenter cet article