Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 14/05 17h32

4 films d'Ethan et Joel Coen diffusés en clair d'ici dimanche.

Les deux présidents du jury du festival de Cannes, les frères Ethan et Joel Coen sont à l'honneur sur le PAF : quatre films programmés en clair d'ici dimanche soir.

 

Ce jeudi à 20h50 sur France 3, le western True Grit.

Avec Jeff Bridges (Rooster Cogburn), Matt Damon (LaBoeuf), Josh Brolin (Tom Chaney), Hailee Steinfeld (Mattie Ross), Domnhall Gleeson (Moon).

Mattie Ross, 14 ans, est prête à tout pour retrouver le meurtrier de son père, abattu de sang-froid par le vil Tom Chaney. Elle engage Rooster Cogburn, un U.S Marshall vieillissant, borgne et alcoolique, réputé pour avoir la gâchette facile. Mattie insiste pour faire partie du voyage. Ils devront traquer le criminel jusqu'en territoire indien, et le trouver avant LaBoeuf, un Texas Ranger également à la recherche de Chaney depuis plusieurs mois pour le meurtre d'un sénateur qu'il a commis au Texas...

 

Dimanche en première partie de soirée sur ARTE : Fargo.

Hiver 1987, à Minneapolis. Jerry Lundegaard, directeur commercial chargé de la vente de voitures dans la société de son beau-père Wade Gustafson, est un homme roublard et veule. Ne parvenant pas à soutirer à Wade l’argent nécessaire à ses fumeux projets, il fomente avec deux hommes de main l’enlèvement de sa propre femme pour toucher du beau-père une rançon d’un million de dollars. Avec une maladresse consternante, les deux malfrats kidnappent l’épouse.

"La nervosité des protagonistes, leur balourdise et leur amateurisme transformeront un banal enlèvement en une spirale meurtrière et absurde. Autour des deux malfrats règne une atmosphère loufoque, faite de dialogues hargneux et décalés, marquée d’actes violents et stupides. L’humour acide des frères Coen rend ces séquences savoureuses. En contrepoint, le milieu de la police est d’une rare humanité ; on y parle peinture, pêche et états d’âme. La commissaire enceinte jusqu’aux yeux, Frances McDormand – épouse d’Ethan Coen –, cache sous des abords rustiques des trésors de perspicacité. Au chaos des événements répond une facture classique. Cadrées par Roger Deakins, certaines images rappellent les photographies d’André Kertész. Un savant mélange de raffinement et de trivialité pour un film capital (et hautement comique" ARTE.

Prix de la mise en scène, Cannes 1996. Meilleure actrice (Frances McDormand) et meilleur scénario original, Oscars 1997.

Avec William H. Macy (Jerry Lundegaard), Frances McDormand (Marge Gunderson), Steve Buscemi (Carl Showalter), Peter Stormare (Gaear Grimsrud), Harve Presnell (Wade Gustafson), Kristin Rudrud (Jean Lundegaard), John Carroll Lynch (Norm Gunderson), Steven Reevis (Shep Proudfoot), Steve Park (Mike Yanagita).

 

Dimanche à 20h50 sur France 4 : Ladykillers.

Avec Tom Hanks, Irma P. Hall, Marlon Wayans.

Pour accomplir la casse du siècle, Goldthwait Higginson Dorr a élaboré un plan infaillible et réuni un "gang d'experts" : un spécialiste en explosifs, un perceur de tunnels, un gros bras et un complice infiltré qui joue un rôle crucial. Leur QG ? La cave de Mrs. Munson qui fréquente assidûment l'église et ne se doute de rien. Mais ils ont sous-estimé Mrs. Munson...

 

Dimanche à 22h20 sur ARTE : Barton Fink.

Barton Fink est un jeune dramaturge new-yorkais. Le succès de sa pièce lui vaut un contrat avec Hollywood : il est engagé par le nabab d’un grand studio pour écrire le scénario d’un film de catch. Dans la chambre d’un immense hôtel, Barton Fink affronte l’angoisse de la page blanche. Ni les encouragements de son producteur tyrannique ni les démonstrations de catch de son étrange voisin, ni même sa jolie secrétaire ne parviennent à dissiper son malaise...

"Dans la lignée de Sunset Boulevard ou de Hammett, Barton Fink s’amuse à démonter les mythes du “milieu” du cinéma, dans une atmosphère de film noir. Le film épingle Hollywood et ses pratiques, ses commandes absurdes, ses scénaristes serviles et ses producteurs hystériques. Les frères Coen font directement allusion à des personnages ayant existé : Barton Fink serait Clifford Odets, le scénariste du Grand couteau ; l’écrivain démoli par l’alcool est sans doute William Faulkner ; le producteur tyrannique est un mélange de Darryl F. Zanuck et Samuel Goldwyn..." ARTE

Palme d’or, Prix d’interprétation masculine (John Turturro), Prix de la mise en scène, Cannes 1991.

Avec John Turturro (Barton Fink), John Goodman (Charlie Meadows), Judy Davis (Audrey Taylor), Michael Lerner (Jack Lipnick), Steve Buscemi (Chet).

 

Commenter cet article