Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 16/05 6h34

Drôles de jobs dans Reportages ce samedi sur TF1.

Drôles de jobs lors du magazine Reportages diffusé ce samedi après-midi sur TF1. Un sujet de Mélanie Gallard.

Des métiers traditionnels, que l'on pensait voués à l'oubli, connaissent aujourd'hui un nouvel engouement et suscitent de vraies passions. Sarah, Guy et Marius n'échangeraient leur " drôle de job " pour rien au monde. Trois artisans, trois passions mises au service des autres, et tout un art de vivre.

Marius est rémouleur, affûteur de lames. Avec son béret et ses gros sabots, il ne passe pas inaperçu. A bord de son taxi anglais, transformé en atelier roulant, il fait la tournée des boucheries et des restaurants de Paris, pour rendre leur tranchant aux vieux couteaux. " Ils me les donnent, moi je les reforme. Je les astique un peu et après, c'est reparti pour une vie ! ". Dans une autre vie, il était cuisinier. Un jour, il a rendu son tablier, pour devenir rémouleur. " Ce n'est pas seulement un métier : c'est un art de vivre ".

Sur les routes de Gironde, Guy promène depuis 40 ans une drôle de machine : son alambic, dans la famille depuis cinq générations. Il va de village en village pour distiller le vin et les fruits et les transforme en eau de vie. Il est bouilleur de cru ambulant. Son arrivée dans les villages est toujours un événement. " On a passé tellement de bons moments autour de cet alambic, que si je devais écrire les mémoires d'un alambic, je ne vous dis pas le travail que j'aurais à faire !... ". Vigneron à la retraite, Guy a deux passions : son alambic et la musique classique. " Je suis un paysan, mais un poète paysan, je le revendique ! ".

Sarah, elle, est... barbière ! Une vocation depuis l'enfance. " Cette passion m'est venue par mon grand-père. C'était majestueux pour moi de le voir se raser, c'était tellement beau... Pourquoi ne pas en faire un métier ? " Dans son salon parisien, elle taille au millimètre le poil récalcitrant et sculpte de véritables dessins sur les virils mentons.

Crédit photo © DR.

Commenter cet article