Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 20/05 6h29

Enquête sur D8 : Cartes bancaires, peut-on vraiment avoir confiance ?

Retirer de l’argent dans un distributeur automatique de billets, effectuer un achat sur internet ou encore payer par carte à la caisse d’un magasin… Aujourd’hui, la carte bancaire est devenue un outil indispensable de notre quotidien.

En France, 9 adultes sur 10 possèdent au moins une carte bancaire et à peu près 62 millions de petits rectangles de plastique sont en circulation. Mais être titulaire d’une carte bancaire, c’est aussi devenir la cible potentielle d’escrocs de plus en plus rusés.

La fraude à la carte bleue est en effet un fléau en progression constante. Les chiffres sont impressionnants : l’année dernière, plus de 800 000 cartes bancaires ont été volées ou piratées ! Une fraude qui s’élèverait au total à plus de 450 millions d’euros par an ! Qu’ils officient en bandes organisées, ou qu’ils soient des hackers solitaires, ces escrocs sont devenus une priorité pour les services de police. Quant aux banques, elles ont monté des cellules spécialisées pour trouver les parades, faire obstacle aux pirates et repérer ces criminels souvent difficiles à identifier.

Dans une enquête diffusé ce mercredi en première partie de soirée sur D8, vous verrez que de jeunes prodiges en informatique sont désormais capables d’obtenir toutes les informations censées être secrètes, y compris les codes cryptés de vos cartes, pour s’en servir ensuite sans se faire prendre… Et que la nouvelle technologie des cartes à paiement par simple contact, qui va devenir systématique sur toutes les CB, n’est pas sans faille…

Quels sont les moyens mis en oeuvre face à l’explosion du piratage pour lutter contre cette criminalité ? Quelles réponses les banques apportent-elles à leurs clients face à cette menace ? Et comment être certain que notre argent est bien en sécurité ? Un reportage inédit de 90 minutes, présenté par Guy Lagache.

Crédit photo © Cyrille GEORGE JERUSALMI/D8

#D8

Commenter cet article