Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 11/06 8h22

Le roi Lear à Avignon : en direct sur France 2 et version enrichie sur Culturebox.

Le roi Lear, de William Shakespeare est mis en scène par Olivier Py au festival d'Avignon.

Joué neuf fois entre le 4 et le 13 juillet en fin de soirée, ce spectacle d'environ 2h30 sera proposé aux téléspectateurs de France 2 en direct, vers 22 heures.

Culturebox proposera dès le lendemain de la diffusion une version enrichie de la pièce. Cette expérience sera disponible pendant six mois en replay. Un player interactif permettra de découvrir les commentaires des principaux personnages autour de l’intrigue. Les apartés du personnage du Fou viendront eux aussi éclairer sous forme de bonus vidéo le texte de Shakespeare. Ce programme sera proposé en version sous-titrée et en audiodescription. L’intégralité du texte sera disponible dans sa version originale (en anglais), afin de rendre accessible cette oeuvre à l’ensemble de la communauté internationale.

Traduction et mise en scène Olivier Py. Scénographie, décor, costumes et maquillage Pierre-André Weitz. Lumière Bertrand Killy.

Avec Jean-Damien Barbin, Moustafa Benaïbout, Nâzim Boudjenah de la Comédie-Française, Amira Casar, Céline Chéenne, Eddie Chignara, Matthieu Dessertine, Emilien Diard-Detoeuf, Philippe Girard, Damien Lehman, Thomas Pouget, Laura Ruiz Tamayo, Jean-Marie Winling.

Le Roi Lear, une pièce pour le vingtième siècle ? Fort de ce sentiment, Olivier Py s'est attelé à une nouvelle traduction de l'oeuvre de Shakespeare, qu'il met en scène dans la Cour d'honneur du Palais des papes. Une traduction en vers libres, vive, aiguisée et présente, pour restituer le mécanisme infernal qui s'enclenche une fois que Lear pose l'immense et insondable question qui siège au sein de toutes les familles. Avant d'abandonner son pouvoir à ses filles, il veut savoir qui des trois lui exprimera son amour avec le plus d'emphase et obtiendra la part la plus importante de l'héritage. Le silence de Cordélia, plus encore que la marque de son intégrité,signe l'aveu l'impuissance de la parole face à la raison instrumentale. Ce silence provoque la folie de Lear et la chute de tous. Comme une prophétie des catastrophes à venir trois siècles plus tard, la falsification du langage et son acceptation génèrent un bain de sang, où même frères et soeurs se massacrent. Sur le plateau intégralement ouvert de la Cour d'honneur, Lear et Gloucester, pères humiliés, errent et leurs enfants manigancent. Tous creusent leur propre tombe, bons et méchants, vieillards et héritiers ; de guerres en aveuglements, ils courent à toute vitesse vers la fin du monde, le néant.

Festival Avignon

Commenter cet article

charles 20/05/2015 18:16

Avec Macbeth, c'est ma pièce préférée du grand Will, j'y serai ! :)