Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 23/05 6h40

Reportage ce samedi sur TF1 sur l'économie de partage.

Plus de 7 Français sur 10 seraient adeptes d'économie collaborative.

Véritable phénomène de société, l'économie de partage a profité de l'essor des réseaux sociaux pour toucher le plus grand nombre. Tous les domaines sont concernés : l'alimentation, les transports et les services. Depuis dix ans, le partage est devenu une vraie philosophie de vie. Crise économique, délitement du lien social, c'est une réponse aux bouleversements de notre société.

Qui sont ces Français qui vivent à l'heure du collaboratif ? Pour quelles raisons ont-ils changé leurs modes de consommation ? En quoi cela change-t-il leur vie ?  Reportage après le JT de 13 heures ce samedi 23 mai sur TF1.

L'équipe du sujet est partie à leur rencontre. Emilie travaille dans une étude notariale. Elle organise des dîners chez elle, à Montmartre, où elle convie des touristes du monde entier. Ils se sont inscrits en ligne, séduits par les photos de ses petits plats. " On dit qu'on est égoïste, égocentrique, ces dîners et ce partage montrent que non ! On a envie d'aller vers les autres et d'échanger...

D'autres ont décidé d'en faire un vrai business comme Alexandre, jeune patron sorti de l'ESSEC. Il partage tout : son appartement, son bureau et les voitures. " Je vais louer ma voiture à un membre de mon site ". Ce trentenaire a créé son site de location de voitures entre particuliers. " Aujourd'hui en France il y a 40 millions de voitures qui sont inutilisées 90 % du temps, c'est un gâchis énorme... " Pour lui, c'est avant tout une philosophie de vie. Il a aussi troqué son studio pour un grand appartement, qu'il partage avec Joël un Canadien " Pour moi, c'est à la fois un moyen d'améliorer mon niveau de français mais aussi de m'intégrer ".

A Albi, Henri et Marie sont passionnés de jardinage. Ce couple aime produire tout ce qu'il consomme " C'est un vrai plaisir, j'aime l'effort physique, je le pratique au jardin. Et, entre les oeufs de nos poules et les légumes de notre jardin, nous sommes quasiment autonomes et c'est une grande satisfaction. " Ils ont décidé de partager leur passion avec les habitants d'Albi. " On plante des légumes que chacun vient cueillir ". " Nous faisons des jardins en ville pour que les gens retrouvent cette notion du " picorage ", du grappillage des fruits. D'ailleurs, des groupes d'enfants viennent manger des fraises ou cueillir des cerises dans les jardins " raconte Marie. Tous les habitants se retrouvent autour d'une initiative citoyenne ambitieuse : parvenir à l'autosuffisance alimentaire d'ici à 2020 !

Un reportage de Marine Haÿ.

Crédit phoot © DR.

Commenter cet article