Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 03/05 6h58

Reportage sur TF1 : Ils ont quitté le nid familial...provisoirement.

Un reportage d'Anne Mourgues, Anatole Toulouzan, Julie Ledru diffusé ce dimanche en début d'après-midi sur TF1.

Ils ont un jour quitté le nid familial... pour y revenir, quelques mois ou quelques années plus tard. Perte d'emploi, loyer trop cher, divorce ou séparation et puis la crise économique est passée par là. Alison, Perrine et Edouard sont les enfants de ce qu'on appelle la génération-boomerang. Après avoir vécu " chez eux ", ils rentrent chez papa et maman.... leur cocon, à la fois douillet et piquant.

A vingt-cinq ans, Alison est revenue vivre, à la campagne, chez sa maman. Le retour dans la maison familiale est alors semé de petits bonheurs mais aussi de chamailleries incessantes, avec l'impression, parfois, de retomber en enfance : " C'est comme si je redevenais petite fille. Ma mère fait tout pour moi, à ma place. Au début, c'est plaisant, mais, très vite, ça devient pesant, alors, je me rebelle ! ". Sa mère est ravie de retrouver de nouveau sous son aile tous ses poussins... " Quand Alison, ses frères et soeurs, sont tous à la maison, je peux enfin dormir tranquille, je sais qu'il ne leur arrivera rien, je les protège, ce sont encore mes bébés... ".

Après quatre mois seulement d'indépendance, Edouard se découvre trop jeune pour vivre loin de papa-maman. A son retour, il se promet d'utiliser cette expérience pour mûrir et devenir adulte et embarque toute sa famille dans un projet professionnel ambitieux : " Réussir, ce serait une belle fierté, une revanche sur le passé. Je serais vraiment heureux, fier de transformer cet échec en succès... ".

Perrine, quant à elle, est revenue habiter chez ses parents, avec Emmanuel, son compagnon depuis huit ans. Perrine et Emmanuel sont tous les deux sans travail. Dans la maison, vivent déjà cinq personnes et seul le papa de Perrine travaille : " C'est gênant, comme on n'a pas d'argent, on doit demander à maman pour tout ". La maman de Perrine a été jusqu'à renoncer à son travail pour s'occuper des six personnes désormais sous son aile. Son choix s'est imposé à elle comme une évidence : " Si on n'était pas là, où est-ce qu'ils seraient tous les deux ? Sous les ponts ? Je ne peux pas me dire qu'un de mes enfants vit sous les ponts. Ce n'est pas possible, je préfère encore me priver sur tout ".

Ces jeunes rêvent-il de reprendre au plus vite une vie d'adulte ? Alison se pose la question : " Après un an et demi chez maman, je ne sais plus trop si j'ai envie ou pas de voler de mes propres ailes, je commence à bien m'encroûter dans ma nouvelle vie... ".

Commenter cet article