Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 30/05 7h00

Reportage sur TF1 : les grosses galères de la propriété.

Etre propriétaire d'une maison individuelle, c'est le rêve de 74% des Français. Pour y parvenir, certains n'hésitent pas à se lancer seuls dans la construction ou dans la rénovation de leur maison. D'autres ont recours à un entrepreneur.

Les travaux : une aventure souvent périlleuse, semée d'embûches, d'imprévus, d'angoisses et parfois de bonnes surprises. 

Le reportage diffusé ce samedi après le JT de 13 heures de TF1 suit pas à pas le parcours du combattant de trois familles lors de leurs travaux.

Dans l'arrière-pays niçois, Hélène se lance seule dans la restauration de sa maison de famille, une vieille bâtisse auquel elle tient plus que tout " j'y pense la nuit, le jour, je réfléchis, je vais faire ça, je vais défaire, je vais démonter, remonter, j'ai des idées... ". Enduit, peinture, plancher, ponçage, c'est la première fois que cette cadre hospitalière de 52 ans se lance sans filet dans la rénovation et parfois, elle est au bout du rouleau.

En Seine et Marne, un jeune couple, Marc et Caroline, vit l'enfer à cause de ses travaux. Ils ont eu recours à un entrepreneur. Le résultat est catastrophique : une maison truffée de malfaçons et inhabitable " On voit bien comment le boulot a été fait, le mur du fond, il n'est pas étanche, il prend la flotte...j'ai tout qui est pourri, j'ai tout qui s'effondre ". Marc et Caroline ont investi tous leurs moyens dans ces travaux, ils ont tout perdu " J'ai foutu 80 000 euros à la poubelle, et c'est un autre qui en profite...je me suis fait casser les pattes arrières ". Aujourd'hui, à court d'argent, ils doivent habiter dans une caravane de 7 mètres carrés avec leur fils de 9 mois, juste en face de ce qui aurait dû être la maison de leurs rêves.

A Orléans, Emilie et Emanuel, de jeunes parents, ont décidé de faire construire une maison en bois très design " c'est le projet de notre vie, un emprunt pendant 25 ans...c'est notre bébé ". Mais là encore, leurs travaux ont tourné au vinaigre à cause d'artisans peu scrupuleux " c'est de la rage, c'est de la haine, un sentiment complet d'injustice...on s'est fait avoir ". Mais Emilie et Emanuel décident de se battre pour faire aboutir leur projet. Rénovations ratées, malfaçons, chantier abandonné, 2000 personnes font appel à la justice chaque mois pour des problèmes de travaux. Soit près de 25 000 dossiers par an.

Un reportage d'Andrea Riedinger et Dominique Lecomte.

Crédit photo © DR.

Commenter cet article

marc 30/05/2015 14:13

je suis MARC du reportage de tf1 je tiens a informer le publique après 8 ans de procédure que la cour de cassation a estimé que l'entrepreneur étais bien coupable d'escroquerie a la fausse entreprise mais que les malfaçons estimées a plus de 100000 euros ne faisait pas partie de l'escroquerie. l'entrepreneur a été condamné a nous verser 38000 euros . nous avons perdu 8 ans, 80 000 euros de travaux, 20 000 euros de frais de justice, et 100 000 euros pour réparer ces conneries, 25 ans de crédit pour ne pas avoir de maison.Par le fait même escroquer nous avons perdu les 3 procès. MERCI LA FRANCE