Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 10/05 6h17

Les Français sont de gros mangeurs de viande. Et, dans ce domaine, la star des ventes, c'est le steak haché, car il est facile à cuisiner, apprécié des enfants et surtout très bon marché.

Mais comment expliquer l’apparition, depuis quelques années, de viande hachée à des prix défiant toute concurrence : moins de 5 euros le kilo - alors que le boeuf coûte au moins 3 fois plus cher ? Quelle viande utilisent les fabricants ? Est-elle mélangée avec… autre chose ?

Les équipes du magazine En quête d'actualité ont enquêté pendant plusieurs mois auprès des éleveurs, des fabricants et des personnes chargées de contrôler notre alimentation. Et ont découvert que lorsque nous consommons du steak haché, nous ne mangeons pas toujours ce que nous imaginons… loin de là !

A découvrir le 10 juin 2015 en première partie de soirée. Rendez-vous présenté par Guy Lagache.

Steaks Hachés : jusqu’où vont-ils pour casser les prix ? Enquête ce soir sur D8.

Autre sujet traité le même soir : Restaurants, comment les plats industriels ont envahi nos assiettes ?

C'est un tabou qui a sauté et qui met à mal la réputation de gastronomie de notre pays. Deux restaurants sur trois servent des plats tout préparés que le chef n'a pas cuisinés lui-même. C'est la conséquence d'une offensive sans précédent des industriels de l'agroalimentaire qui ont réussi à fabriquer à la chaîne dans leurs usines, des produits aux allures de "fait maison". De la blanquette de veau au pot au feu, du ris de veau à la sole meunière, des moelleux au chocolat au bavarois à la fraise, il est désormais possible à n'importe qui d'ouvrir un restaurant sans avoir recours à un chef cuistot, en mettant à la carte ces mets tout cuisinés et livrés sous vide ou surgelés, qu'il suffit de réchauffer. Que valent vraiment ces plats et pourquoi autant de restaurateurs les ont-ils inscrits à leurs cartes ? Une pratique controversée qui est devenue une affaire d'Etat quand en 2014 le gouvernement a voulu la réglementer en édictant un label "fait maison". Mais garantit-il vraiment une cuisine authentique ? Comment les industriels ont-ils fait pression pour en limiter la portée ?

Crédit photo © Cyrille George Jerusalmi.

#D8

Commenter cet article