Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 31/05 7h01

Un petit bout de France en Ethiopie ce dimanche après-midi sur TF1.

Un petit bout de France en Ethiopie ce dimanche après-midi sur TF1. Un reportage de Laurent Delhomme et Tony Casabianca.

Un État vaste comme deux fois la France avec plus de 90 millions d'âmes, parsemé de déserts, de volcans, de savanes et de canyons. Un territoire sauvage, riche d'une culture haute en couleurs qui a séduit en son temps le poète Arthur Rimbaud.... Bienvenue en Ethiopie, à 5000 kilomètres de Paris, où on trouve parfois, caché au détour d'une rue ou d'une dune, un petit bout de France.

Des hommes et des femmes sont là pour témoigner des vestiges de la France en Éthiopie. Après la terrible famine des années 80, le pays offre aujourd'hui de formidables opportunités saisies par de nouveaux aventuriers.

Béatrice est Alsacienne. Elle vit près d'Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. Elle s'est lancée dans une activité hors du commun dans la région : produire du foie gras du Périgord dans sa ferme. " Je suis la seule à faire ça en Ethiopie, et même en l'Afrique de l'Est ! ". Aidée d'une dizaine d'employés, elle fournit foie gras, magrets et confits de canard artisanaux aux hôtels, ambassades, restaurants et particuliers du pays. Elle voit sa ferme comme un " petit projet social " et avoue avoir eu un coup de coeur. Elle est venue en Ethiopie avec son mari il y a une quinzaine d'année. Il travaillait pour l'ambassade de France. Il est rentré en France... Elle est restée... " pas juste pour le pays mais surtout pour les gens ".

A une heure d'Addis-Abeba, perché à 2600 mètres, dans une maison traditionnelle, en boue et paille, vivent Stéphane et sa compagne Armelle depuis 8 ans. C'est dans son domaine de 8 hectares, qu'il produit chaque jour, avec ses 300 employés, des milliers de roses destinées au marché de Rungis et au monde entier. " C'est tout nouveau, ça n'a encore été planté pratiquement nulle part. Elle s'appelle ?Jolie' ". " On essaye, et si les clients aiment ça, on en plante beaucoup plus. Donc pour l'instant je crois qu'on est la seule ferme au monde à produire cette variété ". Armelle aussi cultive des plantes, sa préférée : la lavande. "Ca pousse très vite, très bien et puis ça rappelle la France ". Le couple ne regrette rien : " On a beaucoup de chance de vivre ici ! ".

Après avoir vécu au Brésil et en Asie, c'est à Addis-Abeba que Jean Marc l'aveyronnais a posé ses valises. Il est patron d'un hôtel-restaurant au nom symbolique : Le Louvre. " La décoration est faite d'un plan de métro de 1939, beaucoup de photos des cafés de France, Prévert, Albert Camus, Michèle Morgan, Louis Jouvet. On a essayé de recréer une ambiance typiquement française du début et du milieu du 19ème siècle.... " "On a recrée sur cette terrasse, un espace représentant une rue de Paris, avec un café à l'ancienne ". Il également retrouvé son héros de jeunesse. " Arthur Rimbaud était très attaché à ce pays... ". " La ville de Harar, jusqu'au milieu du19ème siècle était interdite aux Européens, et Rimbaud grâce à sa connaissance des langues a été le premier Européen à rentrer dans la cité et à établir des marchés sur la région.

Crédit photo © DR.

Commenter cet article