Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 09/06/2015 9H20

Accidents médicamenteux : document et débat ce mardi sur France 5.

Accidents médicamenteux : document et débat ce mardi sur France 5 dès 20h35.

Un médicament est par définition censé soigner. Pourtant, chaque année en France, les médicaments sont responsables d’au moins 18.000 décès. C’est plus que les accidents de la route et les suicides réunis.

La France est le pays européen où l’on consomme le plus de médicaments et 9 fois sur 10 les consultations se soldent par la rédaction d’une ordonnance. Cette habitude a une conséquence directe : les risques d’accidents médicamenteux se multiplient. Chaque année, on estime que 150.000 patients sont hospitalisés à cause d’effets indésirables provoqués par leurs traitements. Ces accidents peuvent être la conséquence d’effets secondaires connus ou d’erreurs humaines : médicaments mal pris, mal prescrits, interactions entre plusieurs molécules ou avec des aliments qui peuvent rendre les traitements inefficaces ou toxiques.

Une population est particulièrement exposée à ce risque : les personnes âgées. La moitié des médicaments est consommée par les plus de 60 ans et passé 75 ans, une personne prend en moyenne 9 médicaments par jour ! Un cocktail chimique aux conséquences désastreuses. Un tiers des hospitalisations des personnes âgées serait ainsi dû aux médicaments.

Comment lutter contre ce problème de santé publique ? Quelle est la part de responsabilité des médecins, des patients et des laboratoires pharmaceutiques dans ces accidents ? Au-delà du problème de santé publique, cette overdose de traitements illustre une question de société : la médicalisation à outrance de la vieillesse.

Après la diffusion du documentaire Médicaments, la vieillesse en otage, à 20h35, Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet reviendront en direct sur le sujet en compagnie d’experts et de témoins. Les téléspectateurs sont invités à poser leurs questions par e-mail sur france5.fr, par SMS au 41555 ou via #santef5.

Crédit photo © Pulsations.

Commenter cet article

Marie Laure 09/06/2015 23:02

Très intéressant peut être un e ouverture sur les patients plus jeunes qui cumulent des pathologies 50 ans 12 lignes sur l ordonnnce après retrait en concertation de 4 a 5

Marie Laure 09/06/2015 22:56

Déçue, déçue,déçue par les prises en charge m. édicales découpées par pathologies, et dévorées par des cannibales de la santé, Plus le temps passe plus le corps se découpe, ´offrant ses multiples faiblesses même pas un don de soi , puisqu il faudra attendre avant le laisser aux futurs étudiants guérisseurs ce qu il reste de mon corps Trouver le partenaire médical qui s intéresse au TOUT, ce tout que l on dit supérieur a la somme de chaque partie ? Impossible je n ai pas trouve et je n ai plus la force d assurer Je suis démotivée et lassée par la difficulté de trouver un médecin coordinateur , un coach, un conseiller qui prendrait le temps, juste le temps....avec là. devant lui, un patient impatient d aller mieux. Qui saurait entendre et traduire sans lui demander de tout connaître et de tout traiter car il y a des spécialistes. Connaître ce qui existe déjà, observer les dysfonctionnements, les analyser dans un système global, faire des liens et comprendre la systémique des pathologies Prioriser avec les questions et l'adhésion du patient. Enfin proposer des objectifs , a court terme si besoin mais plutôt a moyen terme : pour le patient, afin d éviter découragement et abandon, pour le médecin afin qu il puisse prendre du recul, réfléchir sans pression, et laisser a son cerveau, le temps de faire son travail, pour partager avec son patient En colère, trés en colère d être parfois larguée, perdue, sans savoir par ou commencer. Rechercher des solutions sans ne plus y croire vraiment. Épuisée des batailles pour suivre les protocoles avec la tentation d arrêter . En colère de ne plus arriver a gérer et de passer beaucoup trop de temps autour et avec les maladies Ou sont les réseaux de santé a Paris ? Ml Dretzolis 3/3/2015